Sport

Sport et géographie sociale : Quoi de neuf docteur?

En-dehors de la pratique sportive, la notion de sport est finalement très mal connue du grand public. Nous ne sommes pas conscients de l’importance qu’il peut y avoir entre les activités physiques et sportives et l’espace géographique où elles se déroulent.
L'ouvrage "Géographie du sport à la Réunion", rédigé par le docteur en géographie Olivier Naria, apporte des éclaircissements sur le sujet.


Olivier Naria, docteur en géographie
Olivier Naria, docteur en géographie
Aménagement du territoire, politiques publiques, flux de licenciés ou encore stratégies de recrutement des clubs sont autant de critères qui ont permis à Olivier Naria de montrer la relation étroite qui existe entre la géographie et le sport.

La tâche n’a pas été aisée pour réaliser son livre, "Géographie du sport à la Réunion". Olivier Naria a en effet vite constaté que peu d’ouvrages avaient déjà été rédigés sur le sport au niveau local. Un paradoxe au regard de l’importance que cette activité humaine représente.

"Pour rédiger cet ouvrage, Olivier Naria, docteur en géographie et chercheur associé de l’université de la Réunion, s’est inspiré des résultats de sa recherche de doctorat, et plus largement, de son expérience du monde associatif sportif depuis une dizaine d’année dans le sud de l’île", explique-t-on dans une présentation de l’ouvrage de 430 pages.

Et le constat est clair pour l’auteur: "A l’heure où les collectivités territoriales réunionnaises doivent relever les défis pour la mise en place de schémas d’aménagement territorial, vecteurs de développement durable pour La Réunion en matière sportive et dans d’autres domaines, les acteurs connaissent peu l’évolution et l’organisation du champ sportif fédéral" explique Olivier Naria.

Nous apprendrons, par exemple, que de 1949 à 2007 les licenciés sportifs de la Réunion sont passés de 573 à 135.000,  qu’ils fréquentent aujourd’hui plus de 2.800 équipements et 1.400 clubs. Les pratiquants représentent approximativement 27 % de la population.

Olivier Naria expose également l’évolution des équipements sportifs et de la pratique selon les territoires. "Le fait sportif s’est fortement développé dans les communes urbaines littorales alors que les localités des "Hauts" sont restées en retrait par rapport au phénomène", explique-t-il, en apportant précisément le rôle des municipalités.
Le Réunionnais signe là un ouvrage très riche qui s'adresse aux étudiants comme aux enseignants-chercheurs, acteurs de terrain, élus, municipalités, services de l'Etat mais aussi aux sportifs et aux responsables associatifs. Il apporte une bonne compréhension du développement des territoires du sport local à un public large désireux de connaître la place et l'évolution du sport dans la société réunionnaise.

L’auteur conclut par des propositions afin d’améliorer la progression des équipements, licenciés, clubs et événements sportifs visant à "inscrire de façon plus affirmée les pratiques sportives dans la structuration et le développement durable de La Réunion".

EN BREF
Olivier NARIA est docteur en géographie sociale de l'université de La Réunion. II est chercheur associé au CREGUR (Centre de recherche et d'études en géographie de l'université de La Réunion) et au Centre universitaire de recherche en activités physiques et sportives (CURAPS). Auteur d'une thèse de géographie soutenue en 2005, "Les pratiques sportives à La Réunion. Contribution à l'analyse d'un espace géographique atypique", il a publié plusieurs articles dans des revues scientifiques sur la question des territoires, des espaces et des cultures sportives. Ses travaux actuels portent également sur l'analyse géographique du développement durable des loisirs et du tourisme sportif de nature dans la société réunionnaise.

Ses publications: "Géographie du sport à La Réunion. Cultures sportives et territoires", 2008, aux Editions L’Harmattan, Paris, 430 p. Il a également publié cette année "Les sportifs français aux Jeux Olympiques : entre inégalités spatiales, logiques socioculturelles et effets de lieu", au Musée National du Sport, collection "Mémoire du sport", aux Editions Atlantica ; "Les pratiques sportives des Réunionnais" (avec Pascal Duret), et enfin, "Sport et territoire dans l’océan Indien", post-doctorat, recherche Région Réunion.

Sport et géographie sociale : Quoi de neuf docteur?
Lundi 2 Mars 2009 - 07:23
Melanie Roddier
Lu 3004 fois




1.Posté par David le 02/03/2009 08:17
Passionnant...

2.Posté par William le 02/03/2009 12:05
Ce sont mes impôts qui payent ces études là ???

3.Posté par laurent le 02/03/2009 12:24
Ce travail est intéressant, il apporte un éclairage novateur sur le rôle des politiques publiques du sport à la Réunion. Il sera un élément très intéressant pour les acteurs réunionnais désireux analyser le fait sportif, alors que la Réunion dispose d'un contexte favorable à son développement (croissance démographique, population jeune, problèmes de violences urbaines, de difficultés juvéniles...), cet ouvrage apporte des propositions concrètes et prospectives, à lire...

4.Posté par mastercard le 02/03/2009 13:56
A Williams
La seule question que vous avez trouvée est "Ce sont mes impôts qui payent ces études là ???". Je n'ai pas le livre. Je vais le faire. CAr les écrits sur la partique sportives à LA Réunion sont rares. quand on sait que plus de la moitié de notre population à moins de 20 ans on mesure toute l'importance du sport.
Je vous signale qu'il y a eu des livres, des disques, des spectacles qui on été financés par l'argent public ici comme en France.

5.Posté par David le 02/03/2009 14:31
William, je n'osais pas le dire. Oui, tes impôts paient ça. Ca donne une bien piètre image de l'université : une machine à pondre de l'inutile.

6.Posté par Pierre Dupuy Junior le 02/03/2009 17:22
Tiens, etrangement, je suis plutot content que ce genre d'ouvrage sorte. On aurait pu trouver mieux a faire de notre argent, certes, mais un etat des lieux d'une politique publique, quelle qu'elle soit, est toujours bon a prendre.

7.Posté par Elevation le 02/03/2009 17:30
William et David vaut mieux deux imbéciles qui se taisent que 2 imbéciles qui s'expriment , n'est ce pas Messieurs?

Je n'ai pas le livre mais il serait intéressant à lire notamment lorsqu'on sait que de plus en plus le SPORT est intégré dans les politiques de la ville afin de pallier les manquements familiaux, économiques et politique et que celui ci est vecteur d'intégration dans la société.

Est ce qu'on a une corrélation entre sport et délinquance à La Réunion(à rapprocher les travaux de M MEDEA et NARIA)?

J'espère que nos impôts vont continuer à financer pendant longtemps l'intelligensia réunionnaise!

8.Posté par William le 03/03/2009 09:13
Ce type d'ouvrage est digne d'une enquête publique sur une maison de la civilisation !
C'est de la branlette !

Envoyer la jeunesse faire du sport plutôt que réformer en profondeur la Réunion (formation, aides sociales, continuité...) c'est se moquer d'elle !

On peut sans aucun problème pondre un autre bouquin qui démontrera le contraire ... et tout le monde s'en émerveillera !

L'université mérite un bon coup pied au cul !

Ne laissons pas nos enfants se faire bluffer par la perspective qu'offre l'université : mon fils, fait tes études dans des filières sans issue et tu aura la grande satisfaction de pouvoir pondre des bouquins inutiles et couteux !

Docteur en géographie ! Pffffffffffff ! la caricature du titre ronflant mais cul de sac !
Rend' a moin mon larzen !

9.Posté par William le 03/03/2009 09:20
Elevation !

Il faut effectivement élever le débat ! N'est-ce pas plutôt une corrélation entre chômage et violence qu'il faut chercher !

Faite du sport et vous oublierez que vous êtes au chômage !

Je ne vois pas comment je pourrais accepter qu'un boug qui n'est jamais sorti de l'école et n'a jamais été confronté à la dure réalité de trouver un boulot ponde un livre me disant que j'ai de la chance puisque ma commune à rénové un stade ou une piste de bicross !

Il faudra qu'un jour cette sois disant "élite " redescende sur terre !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 15:32 Surf: Johanne Defay est 5e mondiale

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales