Politique

Soutien aux salariés de la SIB : "Tout faire pour préserver le tissu économique de La Réunion"

Après l'annonce de la fermeture de la Société Industrielle de Bourbon (SIB), filiale du géant américain Colgate/Palmolive, la municipalité du Port décide d'apporter ton soutien aux 32 salariés concernés par ce plan social. Voici le communiqué du maire du Port, Jean-Yves Langenier:


Soutien aux salariés de la SIB : "Tout faire pour préserver le tissu économique de La Réunion"
La municipalité portoise tient à exprimer la préoccupation majeure que représente à ses yeux la perspective de la fermeture de l'usine de la Société Industrielle de Bourbon (SIB) située au Port.

Spécialisée dans la fabrication de produits ménagers d'entretien, la SIB installée au Port depuis 15 ans, estime qu'elle n'a d'autre choix que d'envisager la fermeture de son usine, ce qui entrainerait la suppression de 32 postes. Dans un communiqué publié il y a 3 jours, la direction a mis en avant des "difficultés économiques durables caractérisées par des coûts de fonctionnement et de production élevés, une diminution de la demande des consommateurs, qui entament la compétitivité du site", sans pour autant étayer ces propos d'éléments chiffrés. Elle indique par ailleurs que l'activité de production sera transférée en France métropolitaine (Compiègne) afin de continuer d'alimenter le marché réunionnais.

Quoi qu'il en soit, la fermeture de cette filiale du géant américain Colgate-Palmolive, annoncée à un mois des fêtes de fin d'année, jette à la rue 32 salariés mais a aussi pour conséquences d'attaquer le tissu économique réunionnais et de fragiliser un marché de l’emploi déjà bien affaibli puisque 150 emplois indirects seront également impactés par cette cessation d'activité.

Ce sont donc 182 familles, au bas mot, qui se retrouvent aujourd'hui fragilisées, voire en détresse. Si l'on prend en considération la chaîne des solidarités familiales et sociales qui charpente notre société réunionnaise et constitue son originalité et sa force, on peut aisément estimer que les menaces qui pèsent sur ces emplois et cet outil de production porteraient atteinte, selon le principe de l'effet domino, au pouvoir d'achat de plus d'un millier de personnes qui basculeraient ainsi un peu plus dans la précarité sociale.

Dans un contexte où la mondialisation impacte de manière inquiétante les petits territoires comme celui de La Réunion qui connaît un taux de chômage de 30%, la Ville du Port ne ménage pas ses efforts pour contribuer au dynamisme économique, notamment en favorisant l’accueil des entreprises pour le développement de leurs activités et la création d'emplois. Ainsi plus du quart du territoire portois — la plus petite commune de l’île — participe, au travers de ses zones d'activité, à la richesse économique de notre région.

Le Gouvernement de Monsieur Jean-Marc Ayrault avait dès le début marqué sa volonté d'agir concrètement sur l'emploi et l'économie en inaugurant un nouveau Ministère : le "Ministère du Redressement Productif» confié à Monsieur Arnaud Montebourg. Les objectifs annoncés par le Ministre étaient d'oeuvrer pour «la création, et le sauvetage, le plus possible, des emplois qui risquent d’être perdus". C'est avec des mots forts tels que "imagination, créativité, audace, réalisme" que Monsieur Arnaud Montebourg avait alors défini l'état d'esprit de la bataille qu'il comptait mener en faveur du redressement productif.

Plus que jamais, tous les efforts doivent être conjugués pour préserver les emplois et les outils de production du marché réunionnais. Si l'on se réfère à la situation de la SIB, il apparaît évident qu'elle constitue, au regard des priorités définies par le Gouvernement, un cas d'école qui devrait interpeller le Ministère de Monsieur Arnaud Montebourg et mobiliser toutes les énergies.

C'est pourquoi la municipalité portoise apporte son soutien aux salariés de la SIB et a interpelé à la fois le Gouvernement et les Députés de La Réunion pour qu'une solution concrète, rapide et efficace soit définie et mise en oeuvre afin de sauver les emplois et l'outil de production de la SIB.

Jean-Yves Langenier
Maire du Port
Mardi 26 Novembre 2013 - 09:20
.
Lu 974 fois




1.Posté par David Asmodee le 26/11/2013 10:11
Les idéologues responsables de la déroute économique du pays sont toujours ceux qui écrivent les plus grands courriers.

Le plus étonnant est qu'un maire d'extrême-gauche déplore la situation alors que la misère constitue son fond de commerce.

2.Posté par Bertrand le 26/11/2013 10:16
soutenir ça coûte pas cher et c'est tout bénef politiquement

3.Posté par Aiyana le 26/11/2013 10:55
Une solution : créer sa propre entreprise avec sa propre marque, et ne plus acheter les produits américains et les grandes marques. Courage aux salariés futurs chômeurs.

4.Posté par David Asmodee le 26/11/2013 11:40
créer sa propre entreprise avec sa propre marque


La vaseline se vend plutôt bien en ce moment.

5.Posté par Vade retro le 26/11/2013 14:43
Quel baratin! la Ville du Port ne ménage pas ses efforts que pour placer les membres de quelques familles dont je tairais les noms mais que tout le monde connaît. Quand à leur efficacité,suffit de regarder les chiffres du chômage dans cette commune malgré le plus grand parc d'entreprises de l'île. Vivement 2014 que cesse ce népotisme que la population ne supporte plus.

6.Posté par darky le 26/11/2013 18:48
utiliser cette unité de production pour que tous les produits concurrents y compris ceux de Colgate / Palmolive soient embouteillés localement.

le reste n'est que palabre. il convient donc d'avoir une action forte contre l'amendement Virapoullé !! des fois que l'on aurait pas encore compris l'impasse dans laquelle ce "sénateur-affairiste et bien mauvais gestionnaire des fonds publics" a entraîné la Réunion..

7.Posté par Tro fort !! le 28/11/2013 11:56
C'est vraiment dommage ce qui arrive a ces salariés :/... la ou la le chomage ne cesse d'augmenter mais ce qui me déplore c'est que le maire lui même dit de soutenir ces employés, tout le monde voir la stratégie pour les municipales 2014; et je trouve ça minable d'utiliser ces salariés comme pub pour les municipales 2014, honte a vous!!! les malheurs des autres feront le bonheur des autres comme toujours et il faudrait que cela cesse! Au lieu de faire des interventions sois disant, aider plutot ces pauvres salariés, au lieu de faire propagande!!
A bon entendeur!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales