Faits-divers

Soupçonné de violences aggravées et relâché à cause d'erreurs de procédure


Un homme qui devait être jugé en comparution immédiate hier pour violences aggravées est libre... Il s'agit de Ramdi Maletie, 24 ans, de la Possession.

Sans être jugé, l'homme soupçonné d'avoir commis des violences sur sa femme, sa soeur et des voisins entre juillet dernier et février, a dû être libéré à cause d'erreurs de procédure.

Son avocate, Me Catherine Moissonier, a remarqué une anomalie dans sa garde à vue. Il a passé 56h05 en garde à vue en deux temps alors qu'il ne devait y rester, légalement, que 48h. Les gendarmes de la Possession avait oublié les huit heures de garde à vue en février.

Elle a aussi relevé l'absence d'audience de comparution immédiate le mercredi, forçant le prévenu à passer une nuit de plus derrière les barreaux. Cet argument n'a néanmoins pas été retenu car ces raisons pratiques justifiaient ce changement.
Vendredi 19 Juin 2015 - 08:08
Lu 793 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales