Faits-divers

Soupçon de mauvais traitements au centre éducatif fermé de Saint-Anne


Soupçon de mauvais traitements au centre éducatif fermé de Saint-Anne
Le centre éducatif fermé (CEF) de Saint-Anne, inauguré en mars 2007, pourrait bien être au cœur d'un premier scandale. Selon le Journal de l'île, la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), qui inspecte régulièrement l'établissement, aurait relevé, en novembre dernier, de "mauvais traitements" de certains éducateurs sur les jeunes.

Le Jir parle de "techniques assez brutales ou prolongées de 'contention' de mineure en crise, bimades, ou punitions de très longue durée". Suffisant pour que la direction départementale de la PJJ diligente une enquête interne provoquant la suspsension immédiate de deux éducateurs. Dans le même temps, le parquet de Saint-Denis a déclenché une enquête pénale confiée à la gendarmerie.
Autre conséquence directe, les juges pour enfants de l'île ne placent plus de mineur à Saint-Anne depuis deux semaines et attendent les résultats de l'enquête. L'enjeu principal est de savoir s'il s'agit de débordements personnels des éducateurs ou bien si le fonctionnement de l'établissement est en cause.

Aujourd'hui, seuls sept jeunes occuppent le centre sur les 14 places disponibles. Toujours selon le Jir, les éducateurs sont désormais très méfiants et signalent chaque incident à l'intérieur du centre. Depuis 10 jours, deux éducateurs ont porté plainte pour des violences commises par des mineurs à leur encontre ce qui était avant particulièrement rare...
Mercredi 16 Décembre 2009 - 11:09
Benjamin Postaire
Lu 2733 fois




1.Posté par Choupette le 16/12/2009 13:03
Je croyais que l'APECA était fermé !

2.Posté par ziskakan le 24/12/2009 14:04


Bizarre, on croit plus les délinquants que les honnêtes éducateurs!

imaginons un peu! si le délinquants etaient tous bon, seraient-ils dans un foyer de vacances pour voyous ?




Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales