Economie

"Sortir de l'Euro" par Philippe Narassiguin

Dans les librairies depuis quelques mois, "Sortir de l'Euro", écrit par Philippe Narassiguin, économiste et professeur à l'Université de la Réunion, a vocation à s'adresser à tout le monde. Cet ouvrage apporte une analyse économique compréhensible par le plus grand nombre, et explique les causes de la crise actuelle. Voici l'interview, en image, de Philippe Narassiguin, interrogé par Pierrot Dupuy.


"Sortir de l'Euro" par Philippe Narassiguin

Philippe Narassiguin se présente...

Pour Philippe Narassiguin, la crise était prévisible car on ne peut pas changer brutalement les taux de change. Il donne un exemple concret : "Vous achetez une chemise à l'île Maurice. Elle coûte 1200 roupies. Le taux de change au moment où vous débarquez sur l'île est de 1euro pour 4 roupies. Ca fait donc 30 euros la chemise. Vous l'achetez. Non content de cet achat, vous retournez, un an plus tard, chez le même commercant. Entretemps, parce que l'économie mauricienne est forte, les autorités réevaluent la roupie, et doublent sa valeur. Un euro devient égal à 20 roupies. Chez les commerçant, le prix en roupies n'a pas changé mais vous constatez au moment de payer que le taux de change, lui, n'est plus le même. Au lieu de 30 euros, la chemise coûte 60 euros. Résultat, en tant que consommateur que faites-vous? Vous n'achetez plus. Cet acte est le même pour les importateurs de textile, pour les investisseurs, pour les touristes..." Une dégringolade similaire à celle rencontrée par l'Europe, à commencer par la Grèce... Explications en vidéo.

Certains économistes ont admis l'idée de faire sortir la Grèce de l'Euro. Malgré un titre provocateur, "Sortir de l'Euro", l'essai proposé par Philippe Narassiguin consiste, entre autres, à montrer comment on peut réussir la monnaie unique.

L'essai de Philippe Narassiguin offre une analyse des causes de la crise de la zone euro... et apporte des solutions avec, comme priorité, la nécessaire réduction des dépenses publiques.

Et la Réunion dans tout ça... Place à l'Euro Run?
Vendredi 10 Août 2012 - 18:04
.
Lu 2214 fois




1.Posté par Thierry le 10/08/2012 21:58
Pourquoi n'est donc t-il pas Président de la République ??? c'est d'un gars comme lui dont la France a besoin ...

Qu'est qu'on a perdu ... Le titre aurait dû être COMMENT REFAIRE LE MONDE ... en rêve ...à son réveil ... je retourne me coucher...

2.Posté par irigalu le 11/08/2012 06:20
QUEL FARCEUR NOTRE BON PHILIPPE :-)

3.Posté par noe le 11/08/2012 06:55
Des années après son instauration dans la vie quotidienne des Français, l’Euro, comme monnaie unique, se révèle être un échec total malgré l’aveuglement des tenants de l’Europe de Bruxelles et de Francfort qui refusent d’admettre l’évidence. En effet, l’Euro va disparaître car le coût de son maintien devient tous les jours plus insupportable pour les nations pour lesquelles il est totalement inadapté. L’euro est depuis son origine une aberration économique dénoncée par de nombreux économistes. Les rafistolages et plans de renflouement successifs pour sauver l’euro ne permettront pas de résoudre la crise.
-la vie est plus chère
-le chômage augmente ...

On constate maintenant que la monnaie unique est devenue le symbole d’une politique européenne fédéraliste d’un jusqu’au-boutisme absurde d’élites financières prêtes à sacrifier le peuple sur l’autel de leurs intérêts.
Vivement notre bon FRANC!

4.Posté par Loïc le 11/08/2012 08:53
Débat intéressant.

Tout à fait d'accord avec l'auteur pour dire que l'euro est une des causes de la crise actuelle (l'autre étant le niveau d'endettement sans précédent historique de l'ensemble des économies occidentales), parce qu'il supprime la variable d'ajustement que sont les taux de change, et que les rigidités du marché du travail font qu'il n'y en a actuellement pas d'autres.

Par contre, la solution que semble défendre l'auteur (en clair : fédéralisme et eurobonds, avec en prime une relance keynésienne sur le modèle US) n'est pour moi pas réaliste. Cela reviendrait à demander à aux allemands (81 millions d'habitants) de subventionner et de porter à bout de bras l'ensemble de l'Europe du Sud non compétitive à la parité actuelle de l'euro (un ensemble d'environ 150 millions d'habitants).
Les allemands ne le voudront évidemment pas (on les comprend !), et n'en ont de toutes façons pas les moyens.

Je suis donc pour ma part convaincu que l'euro disparaîtra, comme de nombreux autres systèmes à parité fixe, et suis totalement opposé à cette monnaie, qui est un facteur de déresponsabilisation pour l'ensemble des états européens (voir ce que j'écrivais il y a quelques semaines sur objectifeco).

Pour ce qui est de la Réunion, plutôt qu'un eurorun, la solution viendrait pour moi du revenu d'existence (allocation universelle), qui permettrait une forte baisse du coût du travail et du coût de la vie, tout en augmentant le pouvoir d'achat des salariés, mais aussi de responsabiliser les élus des collectivités locales via une autre conception de la décentralisation.
Voici le liens explicatifs
et pour la décentralisation

Dernier point, les USA et leur relance par une fuite en avant keynésienne dans la dette. Cette relance n'aboutit à aucune création de richesse réelle
: L'emploi ne repart pas aux USA, les conditions de vie sont de plus en plus précaires (explosion des "food stamps" et prêts étudiants), le revenu réel ne progresse pas.
Cette fuite en avant dans la dette ne pourra que mal finir, par une crise encore plus intense que celle de 2007-2009 (que j'avais annoncée sur mon ancien blog économique "tropicalbear" quelques mois avant son déclenchement, quand tous les économistes voyaient un beau ciel bleu).
Il n'y a pas de miracles en économie, imprimer du papier monnaie ("quantitative easing" aujourd'hui) ou pratiquer des déficits budgétaires hors de contrôle n'a jamais créé de richesses !

5.Posté par durandal le 11/08/2012 09:04
c'est une analyse qui est partagée par beaucoup de gens , mais c'est dogmatique de garder l'Euro , et pour cela , les gros snoc qui nous gouvernent vont réduire les peuples à la misére.
Il fallait garder notre monnaie , et utiliser l'euro, comme quand il y avait l' Ecu comme monnaie internationale , ce qui aurait permis de juguler l'inflation due au passage à l'euro, de rester compétitifs
de dévaluer ou réévaluer notre monnaie au grès de la situation économique, en gardant une monnaie européenne stable .
Car maintenant que tous les emplois et les machines ont quitté le pays , comment va faire le ministre de la bandaison économique pour relever la situation? taxer les PME, casser le pouvoir d achat
ben ça va déchanter dans les cases.
Tonton François arrête accélérer devant y a un tas galets§/

6.Posté par Marie le 11/08/2012 14:40
Vivement le bon vieux franc. Mort à l'Euro

7.Posté par ndldlp le 11/08/2012 15:10 (depuis mobile)
les etats europeens doivent se structurer en federation. ainsi, monnaie budget fiscalite doivent etre harmonisees. enoncer que leuro est la source de nos malheurs est une erreur dinterpretation car occultant les autres causes de la crise europeenne.

8.Posté par Loïc le 11/08/2012 17:44
"monnaie budget fiscalité doivent être harmonisés"...c'est pour moi un raisonnement de bisounours de croire que les allemands et les finlandais accepteront de s'"harmoniser" avec les grecs, les espagnols et les italiens. Parce que pour parler clair "s'harmoniser" ça veut dire que les bons et les plus responsables paieraient pour financer le train de vie des plus irresponsables et des moins performants...Pour quelle raison les allemands ou les finlandais auraient-ils envie de le faire (en sachant que de toutes façons la démographie ne leur permettra pas de porter à bout de bras l'Europe du Sud) ?

La crise ne fera qu'accentuer les dissensions entre Europe du sud et Europe du nord, jusqu'à implosion de cette union monétaire utopique et irréaliste et disparition de l'euro.

9.Posté par Choupette le 11/08/2012 18:52
C'est l'euro qu'il faut flinguer, pas la Syrie !

10.Posté par C'est quel traité ? le 11/08/2012 20:05
Comment ki di ?
Moi qui croyait que c'était le traité de Maastricht ("Maaassstrirrrte") ...
Maintenant que je sais que j'ai tout faux (c'est quand même lui le spécialiste), j'essaierai de prononcer comme lui, mais il faudrait qu'on précise un détail : Machtri ou Machri ?
Zatzekestion'n ...

PS : c'est peut-être la version locale (créole néerlandais) du genre "sin dni" ?

11.Posté par ndldlp le 11/08/2012 21:02
8.
l'harmonisation cest la mise en place de regles communes..le droit europeen lemporte sur le droit national.
a quand des regles communes en matiere de fiscalessociales.

ou est il ecrit que l'harmonisation c'est l'application du droit allemand..??!!
a mon avis..le bisounours c' est celui qui pense que plus d' europe n'est pas possible..

12.Posté par JAG erreur de calcul le 12/08/2012 03:24
Dans l'exemple de la chemise mauricienne celle ci couterait 120 euros et non 1200 euros

je cite:

"Vous achetez une chemise à l'île Maurice. Elle coûte 1200 roupies. Le taux de change au moment où vous débarquez sur l'île est de 1euro pour 4 roupies. Ca fait donc 30 euros la chemise...."

13.Posté par polo974 le 12/08/2012 12:18
balèze:
4 * 30 = 1200 ...

ça fait très sérieux pour un "économiste"...

Au suivant...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales