Economie

Soldes: Bilan mitigé pour les commerçants

Les commerçants du centre ville sont quasiment unanimes: les soldes n'ont pas été aussi fructueuses qu'ils l'auraient souhaité. Cette semaine les rues de la ville étaient presque désertes. Ils attendent désormais, en dehors du samedi où la fréquentation est plus importante, les derniers jours de soldes pour assurer un meilleur chiffre d'affaires.


Soldes: Bilan mitigé pour les commerçants
Pour certains, les soldes durent trop longtemps. Chez Ravate, les responsables ont choisi de ne participer que les deux premières semaines à la période des soldes, qui dure normalement jusqu'au 27 septembre.
"Nous avons bien démarré la première semaine mais dans l'ensemble c'est un peu moins bien qu'auparavant. Nous subissons la médiatisation du pouvoir d'achat et l'arrivée des impôts". Pour la plupart des professionnels interrogés, le pouvoir d'achat des consommateurs est inévitablement en cause.
Dans un magasin de vêtements féminins, le bilan est morose, la gérante est persuadée que les clients n'ont pas d'argent. " Ils ne veulent pas dépenser ça se ressent très vite. La première semaine a bien fonctionné et même si ce n'est pas terminé je ne ferai pas mieux que l'an dernier. Disons que l'on s'en sort bien".

Les derniers jours devraient compenser

"Je préfèrerais avoir des périodes de soldes plus courtes étalées sur l'année", explique un responsable de magasin de chaussures de la rue piétonne à Saint-Denis. Pour lui, les soldes de cette année ne sont pas très bonnes. Il constate même une baisse significative de ses ventes, de 20 à 30% par rapport à l'année dernière.
Heureusement, certains sortent du lot. Du côté d'une bijouterie de la rue Maréchal Leclerc, les soldes se sont très bien passées. "C'est très bon pour nous, notre chiffre d'affaires est en augmentation si l'on regarde le bilan de l'année précédente pour la même période", se réjouit le responsable.
Du côté des grandes enseignes comme Virgin, on n'attend pas forcément les soldes mais "c'est plutôt satisfaisant. Nous vivons au rythme des promos et de l'actualité. Nous n'attendons pas les soldes pour agir", explique le responsable.
Le bilan des soldes n'est donc pas à la hauteur des espérance de la plupart des commerçants. Beaucoup d'entre eux comptent sur les dernières démarques pour tirer leur épingle du jeu.
Vendredi 19 Septembre 2008 - 16:50
Melanie Roddier
Lu 1251 fois




1.Posté par bertel le 19/09/2008 19:58
"Nombrilisme" pseudo économique centré sur la Capitale de La Réunion... lol...

Quand je lis ce genre d'article - désolé Mélanie Roddier - cela me fait irrésistiblement penser aux reportages sur les résultats des chercheurs... tous américains... lol

La voie commerçante de La Réunion ne se déclinerait que sur les quelques dizaines de mètres linéaires de la très petite rue piétonne de St Denis

Amis sudistes ... déclarons la ... sécession ... lol


2.Posté par OLIVIER le 19/09/2008 20:19
Moi depuis plusieurs années je boycotte le centre ville de Saint Denis et j'achète
- Soit en métropole
-Soit à Maurice où la qualité existe aussi
-Soit dans les autres villes de la Réunion.
Je ne veux pas faire fructifier des commerçants qui se sont opposés au Pôle Océan et qui ne font aucun effort pour être sympathiques et ouverts plus longtemps.

3.Posté par ElGeko le 19/09/2008 20:49
Franchement, ils nous prennent pour des gogos, moi j'ai trouvé.

Bon, je ne suis pas vraiment un lècheur de vitrines, c'est clair. Mais là, comme tout le monde, j'ai quand-même été jeter un cil sur les soldes, on ne sait jamais, hein!

J'ai été écoeuré en quelques minutes: des vieilleries, des trucs que —même gratis— je ne voudrais pas, et des prix à la limite du foutage de gueule dans la majorité des cas.

C'est quand-même marrant... dès qu'il y a les soldes, à la Réunion, on ne trouve plus rien de "correct" dans les rayons soldés.
Alors qu'une semaine avant, y'avait plein de trucs pas mal, des trucs que —justement— tu te dis qu'ils seront à voir en soldes.
Et zou, t'arrive pendant les soldes donc, et là, tu te rends compte qu'il n'y a que des machins à la ramasse qui sont soldés.
Où sont passés les trucs que t'avais repéré avant?

Et puis, au fond du magasin, dans une partie non soldée, tu aperçois alors des trucs pas mal (ceux repérés avant ou non, dur à dire aussi), mais là... comme par hasard... c'est super cher... car... figurez-vous... c'est la nouvelle collection!!!!!!

Bref, je vais vous dire, messieurs les commerçants: cessez de mépriser le public, vous le verrez revenir dans vos boutiques.

Pour l'instant, j'attend d'être en métropole pour acheter ce qui me plait.

Et internet n'est pas fait pour les chiens non plus, vous devriez commencer à y réfléchir!

4.Posté par run le 20/09/2008 08:55

Désolé quand j'entends un responsable d'une grande surface commerciale (meubles ) de st Denis,(entendu à la télévision) nous faire pleurer sur son triste sort et de terminer en disant 'mais bon on fait une faible marge bénéficiaire sur des meubles vendus à moins de 50%', je me pose des questions sur sa marge avant les soldes et quand on ne fait aucun effort pour répondre à l'attente de la clientèle (horaires), lorsque l'on se permet de nous vendre toutes les vieilleries restées dans le grenier, moi mi dit 'c'est de l'escroquerie intellectuelle.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales