Economie

Skipper Sky : "Mettre fin au monopole d'Air Austral et Air Mauritius à la Réunion"

Jean-Christophe Pothin, originaire de La Réunion, a eu l'idée de créer la première compagnie réunionnaise low-cost implantée à Pierrefonds, Saint-Pierre. Baptisée Skipper Sky, la compagnie entend desservir l'île Maurice au tarif imbattable de 90 euros. Mais le plus dur reste à faire pour cet ancien employé d'Airbus : réussir à convaincre des partenaires financiers pour trouver le 2,5 à 3 millions d'euros nécessaires au démarrage.


Skipper Sky : "Mettre fin au monopole d'Air Austral et Air Mauritius à la Réunion"
Jean-Christophe Pothin, dirigeant de la future compagnie Skipper Sky, n'en démord pas. Il veut créer la première compagnie aérienne low-cost basée à la Réunion sur l'aéroport de Pierrefonds à Saint-Pierre. "Je veux que les Réunionnais puissent bénéficier de cette compagnie pour pouvoir voyager. Il ne faut pas que les billets d'avions restent réservés à une élite", explique-t-il.

Pour cela il veut proposer des billets d'avion à partir de 90 euros sur la ligne Réunion-Maurice. Un pari qui peut sembler fou sur le papier, mais qui a fait son chemin. "J'ai quitté Airbus pour me consacrer à cette compagnie aérienne en laquelle je crois. Je suis déterminé à instaurer le low-cost sur l'ensemble du bassin de l'Océan Indien et ainsi participer au développement économique et l'émancipation de notre département, innover, répondre aux attentes des Réunionnais, des touristes et véhiculer l'intérêt général", souligne-t-il.

Un autre de ses objectifs, permettre la création d'emploi, "entre 100 et 150 en privilégiant la jeunesse réunionnaise".

Le monopole Air Austral et Air Mauritius

Un des principaux obstacles, outre l'aspect financier puisque Jean-Christophe Pothin doit tout de même trouver entre "2,5 et 3 millions d'euros pour lancer la compagnie", c'est le "monopole" des compagnies aériennes Air Austral et Air Mauritius sur le bassin."Le plus dur reste les autorisations d'ouverture des lignes aériennes, à demander au ministère (ndlr : ministère de l'écologie, développement durable, des transports et du logement), mais il existe à La Réunion un véritable monopole de la part d'Air Austral et d'Air Mauritius", reconnaît-il.

Exemple Skipper Sky en livrée bleue A320 passagers
Exemple Skipper Sky en livrée bleue A320 passagers
"Mais je veux mettre fin au monopole d'Air Austral et Air Mauritius", souligne Jean-Christophe Pothin qui doit désormais convaincre "les hommes politiques". Mais pour le moment, il n'en a rencontré qu'un seul. "C'est Didier Robert que j'ai vu à deux reprises, une fois en tant que député, puis la dernière fois à Paris après sa nomination en tant que président de Région. Il m'a témoigné de sa volonté à porter ce projet". Skipper Sky veut être avant tout "une première" dans les Dom-Tom. Jean-Christophe Pothin ne souhaite qu'une chose, "c'est que tous les Réunionnais participent à ce beau projet". Si la compagnie voit le jour, elle sera composée de trois Airbus en "leasing sur 6 à 12 ans" permettant de réduire "les coûts de maintenance étant donné que les appareils seront neufs", à savoir deux A320 dédiés aux passagers avec une capacité de 180 places et un A330 Freighter consacré au fret pour "concurrencer Air France".

Exemple Skipper Sky en livrée orange A320 passagers
Exemple Skipper Sky en livrée orange A320 passagers

Exemple Skipper Sky A330 cargo
Exemple Skipper Sky A330 cargo
Lundi 18 Avril 2011 - 16:03
Julien Delarue
Lu 7230 fois




1.Posté par Caillau le 18/04/2011 16:20
Comment investir dans cette belle aventures ?

2.Posté par Enfin!! le 18/04/2011 16:26 (depuis mobile)
Didier Robert doit s'exprimer sur le sujet, c'est une chance pour le peuple réunionnais. Est il possible d'interroger le president de région dans le cadre d'un prochain article?

Cordialement


3.Posté par Yves Leclerc le 18/04/2011 16:51
Pas un sou , aucune autorisation , juste une petite palette graphique pour colorier des dessins d'avions...c'est quand même un peu léger et c'est même pratiquement du foutage de gueule.

4.Posté par LADOUR le 18/04/2011 17:17
MONOPOLE ... C 'est bien UNE des plus grandes raisons de l état de notre île aujourd hui ; Si seulement que tous ces Rêves pouvaient se réaliser ainsi nous nous pourrions mieux nous senrtir ET j en suis persuadés que toutes ces violences qu on voit tous les jours iraient en diminuant . Imagine si nous aussi on pourrai payer le gaz oil comme les professionnels 60 à 70 cts ,le riz ,l huile,la baguette,la tomate,oignonset j en passe à 30 cts et surtout le gaz à moins de 10 €... EH BIEN TOUS SA C'EST DE LA VRAI POLITIQUE ... ET POURTANT CE N EST PAS BIEN COMPLIQUER MAIS PERSONNE MAIS VOUDRAIENT EN DISCUTER ...C EST BIEN POUR SA QU IL Y A AUTANT DE GENS (Candidat) QUI VEULENT FAIRE DE LA POLITIQUE PARCE QU ILS SAVENT TRES BIEN QU ILS Y A DES CAROTTES DANS CE MONDE .

5.Posté par Lorenzo Lamas le 18/04/2011 17:47
Totalement d'accord avec Yves Leclerc.
Si jamais, moi j'ai un projet de Réunion-Paris à 2 euros.
Je vais peindre les avions en bleu et rouge avec mon logo en noir.

6.Posté par Anti cons et connes le 18/04/2011 17:51
Même si la région Réunion portait le projet (ce qui me parait peu évident), qui va porter le projet à Maurice ?
A cette remarque :
"Le plus dur reste les autorisations d'ouverture des lignes aériennes, à demander au ministère",
la rédaction de Zinfo dit : "ministère de l'écologie, développement durable, des transports et du logement".
OK pour le ministère français, on l'a repéré. Quel est donc le ministère mauricien qui va traiter cette affaire ?
Quel est actionnariat de Air Mauritius ? et de Air Austral ?

7.Posté par le congo chez tintin le 18/04/2011 18:03
permettre la création d'emploi, "entre 100 et 150 en privilégiant la jeunesse réunionnaise".

----------------------------------------------------------


N'est ce pas là un cas de discrimination lié à l'age, doublé d'une discrimination liée aux origines ?

8.Posté par zombine le 18/04/2011 18:07
Nous avions un ami qui avait voulu voilà quelques années faire la même chose. Beaucoup de promesses d'élus mais tellement d'obstacles dès le départ qu'il a tout laissé tomber et a même quitté la Réunion. C'est un rêve un peu fou mais avoir des idées ne suffit pas. S'attaquer à l'aérien n'est pas à la portée de n'importe quel quidam. Ma foi, laissons ce Monsieur continuer son doux rêve...

9.Posté par Caton2 le 18/04/2011 18:25
Et si il allait voir Chateauvieux?

10.Posté par Titi97430 le 18/04/2011 18:52 (depuis mobile)
Je suis prêt à investir quelques économies dans une telle aventure.

11.Posté par lahope le 18/04/2011 19:01
Un doux reveur de plus.
Demain , on rase gratis !!!

12.Posté par eimery le 18/04/2011 20:45
comme ça on fera voler tous les vieux coucous

13.Posté par BeeBeautifull le 18/04/2011 21:05
Voila une initiative, si elle n'est pas du flan, qui serait intéressante pour la Réunion. Mais ne nous faisons guère d'illusion. Aucun homme politique ne portera pas réellement ce projet. Il y a trop d'intérêts qui porteraient préjudices à nos "frères" en place. Nos cousins mauricien n'accepteront jamais les demandes d'autorisation. Monsieur, vous êtes à la Réunion et vous risquez de tomber en vrille bien rapidement.

14.Posté par Excalibur le 18/04/2011 21:20 (depuis mobile)
Au delà des points techniques, juridiques, administratifs, financiers, politiques et milles autres encore, souhaiteriez vous une compagnie low cost proposant des tarifs défiant toute concurrence a l instar des low cost du vieux continent, si oui, pensez vous qu un homme, qui que ce soit, portera mieux se projet contre toutes vos critiques ou avec votre enthousiasme. Que ceux qui jette la pierre ne mettent jamais les pieds dans cette potentielle compagnie. Que ceux qui jette la pierre aille rejoindre leurs acolytes qui ont souvent pensé qu on arrêtait le train du progrès en s allongeant au travers les rails. L\'outil qui vous sert a critiquer ( facebook) a existé dans la tête d un homme et par ses volontés et convictions est aujourd hui a votre service.

15.Posté par Cambronne le 19/04/2011 07:21
il une expérience dans l'avionique ? car ah ouais, y en qui ont essayé, ils ont eu des problèmes, hein ! ou ça surtout à la Réunion ...tout le monde n'a pas l'étoffe d'un héros d'un Dubreuil avec air caraïbe parti de pratiquement rien est devenu leader en 20 ans, mais dans le cas présent le pothin il espère une levé de fonds sans l'existence d'un véritable marché , car entre une volonté de remplir une carlingue et rentabiliser une entreprise pour que des actionnaires y trouvent leur compte il y a un mur du son impénétrable à vouloir se pendre pour un chuck yeager l'on fini par se bruler les ailes

16.Posté par mwa la pa di le 19/04/2011 07:37
Franco ? muet ?

17.Posté par noe974 le 19/04/2011 07:43
Tout est bon pour attirer les réunionnais à Maurice pour dépenser leurs aides , RSA .... gagnées sans bosser ....C'est bon l'assistanat ...Pourvu que ça dure !!!!!

18.Posté par rico le 19/04/2011 08:19
C'est bien beau tout ça, mais où trouver les finances pour lancer ce projet.
Tout cela va rester au stade de l'utopie.

19.Posté par Yves JACQUET le 19/04/2011 08:44
C'est beau le rêve et vive La France oú on peut dire et faire croire n'importe quoi à n'importe qui. Tout comme Lazarus et MICAUD, il va tomber sur po Pothin .... C'était facile

20.Posté par Cambronne le 19/04/2011 08:56
16.Posté par mwa la pa di le 19/04/2011 07:37
Franco ? muet ?


lol dépassé lol par les événements ...

21.Posté par un maurcien le 19/04/2011 09:22
c'est normal, un tel tarif. Trop de métropolitain qui vivent sur les minima sociaux. Obliger de les aider a venir dans notre ile. " TOURISTE SAVATE DEUX DOIGT"

22.Posté par Optimisme le 19/04/2011 10:55
Quand une île est desservie par (au moins!) deux compagnies, on ne peut pas parler de monopole !
J'ai vu depuis de nombreuses années au moins 5 tentatives de créations de compagnies, dont deux récentes soit disant "low cost" au delà des envolées ridicules voire farfelues de certaines interventions, qui n'ont visiblement aucune notion d'économie ou de gestion, posons nous la question : de quoi est fait le coût d'un billet d'avion dans sa globalité. Je doute fort que la somme avancée de 90 € corresponde à quoi que ce soit de réaliste ! Mais comme disais toto : "c'est bien d'y avoir pensé" !

23.Posté par Cambronne le 19/04/2011 11:27
22.Posté par Optimisme le 19/04/2011 10:55
Quand une île est desservie par (au moins!) deux compagnies, on ne peut pas parler de monopole !
J'ai vu depuis de nombreuses années au moins 5 tentatives de créations de compagnies, dont deux récentes soit disant "low cost" au delà des envolées ridicules voire farfelues de certaines interventions, qui n'ont visiblement aucune notion d'économie ou de gestion, posons nous la question : de quoi est fait le coût d'un billet d'avion dans sa globalité. Je doute fort que la somme avancée de 90 € corresponde à quoi que ce soit de réaliste ! Mais comme disais toto : "c'est bien d'y avoir pensé" !

PLUTÔT RÉALISTE votre intervention car effectivement il existe pas moins de 4 compagnies sur Maurice , c'est marrant qu'elles n'ont pas calculé avant ...

24.Posté par emilealoz le 19/04/2011 11:29
Monsieur Franco,

Défenseur des billets à bas côuts, c'est le moment rêvé d'investir vos économies dans cette aventure.

ALOZ

25.Posté par le congo chez tintin le 19/04/2011 11:39
de quoi est fait le coût d'un billet d'avion dans sa globalité. Je doute fort que la somme avancée de 90 € corresponde à quoi que ce soit de réaliste !

---------------------------------------

Bangkok / Phnom Penh...une heure de vol sur Air Asia dans un zinc tout neuf à 75€ a/r...billet seul, pas de bouffe, mais faut payer 10€ de plus pour avoir une place assise lol !

Donc 90 pour une demi heure de vol ça ne parait pas impossible, si les salaires et le kérosène..tout ce qui coûte...est au tarif Mauricien.

26.Posté par Z'embroKaf le 19/04/2011 11:50
"C'est Didier Robert que j'ai vu à deux reprises, une fois en tant que député, puis la dernière fois à Paris après sa nomination en tant que président de Région. Il m'a témoigné de sa volonté à porter ce projet".
Malheureusement ce n'est pas D.R "gros lavion" qui attribue les droits de trafic.
Le blocage politique viendra plus de Maurice...il faut protéger le pavillon National...même la mauricienne "Catovair" c'est cassé le bec.
Pour le fret un des leader européen "Cargolux" a abandonné la desserte "RUN" non rentable avec des vols entièrement "cargo", les soutes des avions passagers sont suffisant pour le fret.
Déjà avec 2.5M/3M d'euros votre compagnie est sous capitalisée entre la location de 2 A320 et 1A330F (difficile à trouver) la formation des PNC/PNT les actionnaires devront mettre rapidement la main à la poche....épisode Air Bourbon.
"Low cost" = à bas coût compagnie subventionné par les plates formes aéroportuaires par exemple : "Ryannai, Esay Jet"
"Low fare" = bas tarif compagnie appliquant des tarifs bas " par exemple "transavia" filiale "AF-KLM" !!!

27.Posté par Caton2 le 19/04/2011 12:58
Le « business model » de Ryanair :

S’inspirant du modèle de la compagnie américaine South West, Ryanair a su s’imposer sur le marché européen grâce à des vols quasi-gratuits sur le marché britannique dans un premier temps, puis sur le continent. Son secret: réduire les coûts au maximum, et répercuter ces économies sur le prix des billets.
Exemples : aucun repas ni boisson ne sont servis à bord, tout y est payant, ce qui complète de manière importante les rentrées d’argent. Les passagers sont invités à imprimer eux-mêmes leurs billets ; la compagnie réalise ainsi de substantielles économies de papier. Tous les bagages enregistrés sont facturés en supplément ce qui incite les passagers à voyager avec un seul bagage à main : avantage pour Ryanair, la compagnie mobilise moins de personnel pour l’enregistrement et la manipulation des bagages ; de plus, le chargement des avions s’effectue plus rapidement et la compagnie a moins de pertes de bagages, donc moins de remboursement à effectuer. Un avion à terre coûte de l’argent, alors qu’en vol, il en gagne : la compagnie s’ingénue donc pour limiter au maximum l’immobilisation au sol de l’appareil (le personnel de bord nettoie lui-même l’intérieur, les passagers embarquent et débarquent par les deux sorties de l’avion…).
Le temps de rotation entre l’atterrissage et le décollage est d’environ 30 minutes. Ryanair réalise même des économies en faisant payer aux pilotes leurs costumes et leurs cafés ! Cependant, ces « optimisations » extrêmes ne sont qu’un aspect du fonctionnement de Ryanair. La compagnie a cruellement besoin d’entrées d’argent parallèles à celles des billets. Et là encore, l’ingéniosité de la compagnie paraît sans limite. La publicité permet de générer des revenus importants. Ainsi chaque espace libre se transforme en support publicitaire, en commençant par l’extérieur de l’avion et leur site Internet.

Les deux mamelles de Ryanair
Ces entrées d’argent parallèles sont indispensables pour permettre à la compagnie de réaliser des bénéfices, mais elles ne fonctionnent qu’en s’appuyant sur deux autres ressorts : la bourse et les subventions. Cotée en bourse, la compagnie aérienne génère d’importants profits par ce biais. . De plus, Ryanair peut se permettre d’ « offrir » des billets gratuits ou à très bas prix, car l’important n’est pas tant les revenus de ces ventes de billets que le nombre de passagers transportés. En effet, Ryanair obtient des subventions considérables de la part des collectivités locales et d’énormes avantages des aéroports dans lesquels ses avions atterrissent.
De fait, le « deal » est simple : Ryanair s’engage à faire débarquer un certains nombre de milliers de passagers par an, et en contrepartie les régions et autres collectivités territoriales subventionnent largement le transporteur. Ces accords expliquent comment Ryanair réussit à proposer régulièrement des billets gratuits. Avec ces billets, Ryanair ne fait pas de « cadeaux » aux passagers, bien au contraire, ce sont eux qui aident considérablement la compagnie. Ce serait en effet une catastrophe (perte des subventions et des aides financières) si la compagnie ne remplissait pas ses « quotas » annoncés de passagers. Au final, c’est ainsi que les collectivités gonflent de manière spéculative leurs taux de fréquentation, et que Ryanair poursuit sa conquête des marchés européens et de ses abords (Maghreb, Turquie, Pays de l’Est) grâce aux larges subventions.

Ryanair choisit uniquement des aéroports dits « secondaires », c'est-à-dire de faible capacité originelle, situés à proximité de destinations attractives (attention, la proximité peut facilement atteindre l’heure de route), et surtout dont les taxes sont faibles. Ces aéroports sont d’autant plus séduits que la compagnie garantit, sous peine de perdre ses avantages acquis, le nombre de passagers débarqués, et donc autant de revenus. Ainsi, Ryanair a réussi à créer un système propre dans lequel les aéroports et les régions jouent des coudes pour l’accueillir, tandis qu’elle n’a en retour qu’un objectif : remplir au maximum ses avions quel que soit le coût de ses billets. Le plus dur pour Ryanair est d’atteindre « l’équilibre », cet équilibre fragile entre le nombre de passagers transportés, les subventions engrangées, les cours de bourse, les revenus complémentaires et le délicat fonctionnement global.

(source http://jr.skynetblogs.be/archive/2008/02/15/ryanair-un-business-model-offensif-mais-a-equilibre-fragile.html

Je vois mal un tel business model s'appliquer à la Réunion.

28.Posté par emilealoz le 19/04/2011 18:28
Air Asia est une compagnie low cost basée en Malaisie 27 millions d'habitants qui dessert entre autre le Camboge (15 millions d'hab) et Bangkok en Thaïlande 65 millions d'hab. Aucune comparaison n'est possible entre les 1.2 + 0.8 million d'hab de Maurice/Reunion et l'Asie de Sud Est.

On ne peut pas non plus comparer Richard Branson PDG de VIRGIN ATLANTIC- VIRGIN BLUE & AIR ASIA à monsieur Pothin!!!

ALOZ

29.Posté par le congo chez tintin le 19/04/2011 19:54
Air Asia est une compagnie low cost basée en Malaisie 27 millions d'habitants qui dessert entre autre le Camboge (15 millions d'hab) et Bangkok en Thaïlande 65 millions d'hab. Aucune comparaison n'est possible entre les 1.2 + 0.8 million d'hab de Maurice/Reunion et l'Asie de Sud Est.


----------------------------------------------
Air Asia arrive à fournir des vols d'une heure à 75€....donc faire un vol d'une demie heure à 90€ c'est possible.
Peu importe combien de millions de thaïs ou de khmers, d' ailleurs la clientèle est internationale à plus de 90%.....
De plus le coût de la vie dans ces contrées est comparable à celui de Maurice, donc si M. Pothin base sa compagnie là bas ça me parait faisable, il y a moyen de voyager à plein sur deux rotations quotidiennes, l'idéal étant en complément un a/R sur mada ou mayotte pour optimiser le temps de vol quotidien du zinc.


Serais d'ailleurs pas surpris que la ligne run/maurice avec au moins six ou sept rotations quotidiennes ait plus de clients que la ligne bkk/PP...avec deux ou trois vols quotidiens, dont un seul Air Asia.

30.Posté par 1 réacteur sous chaque bras le 21/04/2011 22:51
Quel Potin !
Projet ambitieux !
Réaliste ? Faut voir. A étudier.
Admettons que cela tienne la route économiquement. Admettons.
Encore faut'il avoir les sous-sous mr Pothin. Il prétend être à la recherche de 2.5 millions euros
pour lancer le projet.
C'est le prix des réacteurs! .Il fait quoi? Il met un sous chaque bras et les passagers sur le dos..
Té arèt planer dont ! Kel train (d'atterrissage) ?

D'après les chiffres de la CCIR, en janvier 2011, 70 610 passagers étaient à l'aéroport Roland Garros pour un départ vers Maurice ou en provenance de Maurice.
Faisons un calcul très basic
En admettant que Sipper Sky mette la main sur 100% du marché RUN-MRU-RUN avec son prix destructor de 90€.
Pour un total de 70 610 PAX * (je reste sur ce chiffre pour estimer) , à 90€ nous avons un CA de 76 258 800 euros, pas mal pour un début, sauf qu'in zing coûte, je ne suis pas expert mais je dirais 100 million à monter, et pour transporter ces 70 610 pax, ramené/jour ça nous fait 2353 pax / jour, avec un A320 de 165 place il faut faire 14 vols / jour (7 aller/retour), c'est pas un avion qu'il faut , mais 2 ou trois,
76 258 800 euros / mois Même pas de quoi acheter un avion pour démarrer.
Tu peux louer...mais paye cash ..a coup de million....y reste même pas pou paye kérosène.
Sans compter la ribambelle de pilotes et hotesses qu'il faudra embaucher pour assurer 14 rotations /jour...a moins d'en trouver qui volent pour la gloire..ça peut se trouver puisque nous sommes dans le virtuel.
c'est pas l'idée du low cost qui fait rire, c'est le ti tronçon qu'il attaque, c'est comme si ou investit dans 5 grand bateaux de pêche pour souk 4 thons à 5km de nos cotes.
En tout les cas j'espère que ce n'est pas un canular, ou une escroquerie pour soutirer de l'argent à des gens naifs.
Néanmoins je serais curieux et sincèrement heureux de voir votre projet sur les rails, même prêt à y contribuer, peut etre pas financièrement parce que je n'ai pas les moyens, mais y consacrer du temps sur des études de faisabilité.
ça mérite d'être creusé. mais sérieusement, pas balancer des chiffres comme ça dans le vide.



*pax pour passager dans le jargon aérien



31.Posté par tof le 17/05/2011 13:44
Bonjour,

Comment faire pour joindre ce monsieur? J'aimerais bien lui proposer mon aide.

à bientôt

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales