Faits-divers

Six mois ferme pour l'ex-directeur de la SEMTO


Six mois ferme pour l'ex-directeur de la SEMTO
La sanction est tombée hier au tribunal correctionnel de Saint-Denis, René Law Men Too a été condamné à deux ans de prison dont six mois ferme dans l'affaire de la gestion de la Semto (Société d'économie mixte deTransport de l'Ouest) pour abus de biens sociaux, abus de confiance et présentation de faux bilans. Les trois autres "comparses", Patrice Gonthier, ancien directeur financier, Jimmy Robert, gérant d'un dépôt-vente au Tampon et Antoine Souprayenmestri, ancien gérant de la STSP (société de transport Saint-Paulois) ont été condamnés à de la prison avec sursis.

L'affaire remonte entre 2004 et 2006, René Law Men Too est directeur de la SEMTO, dont la situation financière est catastrophique, la société enregistre des pertes aux alentours de 1,7 millions d'euros, soit la moitié de son capital.

Le directeur de la SEMTO met en place un système de fausses factures, avec la complicité de Patrice Gonthier et Antoine Souprayenmestri, pour faire "gonfler" le bilan de la société d'économie mixte. Autres griefs retenus : son train de vie, des avances sur salaire, des billets d'avions payés par la SEMTO pour une maitresse, des véhicules de sports achetés, dont un pour sa femme, … (voir l'article ici : Procès de la SEMTO : Le train de vie du directeur montré du doigt)

Après plusieurs heures de délibéré, hier, au tribunal correctionnel, le couperet est tombé pour René Law Men Too, il a été reconnu coupable d'abus de confiance et condamné à deux ans de prison, dont si mois ferme, l'interdiction d'exercer une fonction publique pendant trois ans.

Antoine Souprayenmestri a été condamné à 8 mois de prison avec sursis et 3.000 euros d'amende, Patrice Gonthier écope de la même peine mais sans l'amende. Jimmy Robert est quant à lui condamné à six mois de prison avec sursis.
Samedi 14 Mai 2011 - 08:18
Julien Delarue
Lu 2203 fois




1.Posté par toto le 14/05/2011 10:32
ce n'est pas encore assez car, à cause de la filouterie de certains, cette boite a licencié des personnes qui n'y étaient pour rien : c'est aussi une exécution d'otages;;;;

2.Posté par Seb le 14/05/2011 13:41
La peine est vraiment faible par rapport aux fraudes .... !!!
C'est n'importe quoi !!!!!!!! si tu fraude pr le rmi tu prend 10 ans de taule

3.Posté par saisie des biens le 14/05/2011 21:04
Pourquoi ne pas confisquer tous les biens des protagonistes ?
Cela me semble le seul moyen d'enrayer ce type de filouterie à l'avenir.

4.Posté par Et le Commissaire aux Comptes? le 14/05/2011 19:45
Et l ordre des experts comptables, il ne trouve rien a dire que l un des leurs ( Pierre-Yves Tessier) ait validé pendant des années les comptes bidons de la Semto ?

5.Posté par Anne o"nyme le 14/05/2011 21:37
Le tour de la SOTRADER viendra sans doute prochainement...

6.Posté par ndldlp le 14/05/2011 21:57
les experts comptables et les commissaires aux comptes, deux métiers différents..
ce n'est pas à l' OEC de réagir, mais plutôt à la compagnie régionale des commissaires aux comptes..qui si elle le fait, le fera conformément à sa déontologie..

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales