Faits-divers

Six mois de prison avec sursis pour le frère de Nassimah Dindar


Six mois de prison avec sursis pour le frère de Nassimah Dindar
Zobeire Mangrolia, le frère de Nassimah Dindar, a été condamné ce matin par le tribunal correctionnel de Saint-Denis à six mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amende (5.000 euros d'amende également pour sa femme) dans l'affaire de l'abattoir clandestin du Bas de la Rivière (lire ic i).

Le verdict du tribunal va encore plus loin que la réquisition du ministère public qui avait demandé deux mois avec sursis et 5.000 euros d'amende (lire ici ). Zobeire Mangrolia a écopé de la peine maximum.
Vendredi 12 Février 2010 - 11:19
Lu 2141 fois




1.Posté par alex le 12/02/2010 13:32
monsieur Dupuy pourquoi preciser qu'il s'agit du frere de madame dindar ? comme si madame dindar etait coupable des faits et gestes de sa famille !

2.Posté par condor le 12/02/2010 18:13
les drames , les impostures ou les gloires d'un membre d'une fammille rejaillissent toujours sur tous les siens. Lorsque c'est grandiose, c'est extraordinaire. Quand c'est répréhensible, condamnable, toute la famille doit aussi porter la malédiction. C'est simplement le côté machiavélique de l'être humain. ON ASSUME ET ON EDUQUE.

3.Posté par OPAK104 le 12/02/2010 19:46
Bonsoir. La personne incriminée est Mr Mangrolia Z et non Mme Mangrolia Nassimah, pourquoi lui rendre coupable d'un fait qu'elle n'a pas commis. Et en quoi Mme Mangrolia Nassimah serait-elle responsable des dérives de sa famille? Alors demain matin si un Mangrolia a fait des bêtises c'est toute la lignée des Mangrolia qui sont des tares? Cette famille est représentée comme des délinquants nés, pourquoi autant de mépris à leur égard? Donc tous les Mangrolia de la Réunion sont des bandits, trainons - nous les tous dans la boue, il ne mérite que ça, c'est bien cela non d'après cet article? Mme Mangrolia petite bout de femme que vous êtez ne vous arrêtez pas à ces attaques minables, faîtes votre route, et continuez à prouver que vous êtes une femme, que vous êtes capable de faire bien plus qu'un homme car vous le valez bien. Montrez vous plus intelligente et soyez au-dessus de toute cette bassese juste pour réduire à néant une femme qui n'a plus besoin de faire ces preuves, et elle fait peur maintenant, et elle ne s'arrêtera pas à tels stupidités. Vouloir salir la réputation d'une femme par de telle méthode est niais et minable. Bon courage, Mme Mangrolia, vous êtes la Femme, cette femme debout, garde la tête haute, traverse a ou. Vous n'avez plus rien à prouver, ils le savent c'est pourquoi on tente par tous les moyens de vous destabiliser. Largu pas, tienbo fo mon cafrine.

4.Posté par GRENADE974 le 12/02/2010 22:05
1 - coupable oui un peu quand même d'être sans aucun doute au courant des faits et agissements de son frère et d'avoir laissé faire.

5.Posté par polverges le 12/02/2010 22:20
loin de moi l'idée de jouer les petits profs, mais un tribunal correctionnel ne délivre pas un verdict, il rend un jugement. Le verdict c'est pour la cour d'assises.

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 12/02/2010 23:47
rappelons qu'un élu qui a connaissance de faits répréhensibles, ne doit pas s'abstenir de dénoncer cette situation... donc .... ND était elle au courant de l'illégalité des activités de son frère....? d'après vous..?

7.Posté par GRENADE974 le 13/02/2010 08:21
J'ajouterai qu'il s'agit dans ce cas grave, de "santé publique', et comme le dit Nicolas (6), un élu se doit de dénoncer cette situation qu'elle ne pouvait méconnaître, soyons sérieux !
Contrairement à ce que vous dîtes OPAK104, cette femme a tout à prouver, sa gestion du CG est désastreuse (budget réceptions et voyages, l'ARAST etc), sa moralité et son amour-propre politiques sont inexistants.

8.Posté par killing fields le 13/02/2010 10:31
6 / rappelons qu'un élu qui a connaissance de faits répréhensibles, ne doit pas s'abstenir de dénoncer cette situation... donc .... ND était elle au courant de l'illégalité des activités de son frère....? d'après vous..?





Et encore une vérité à géométrie variable du partisan de service !!!

Celui qui s'était indigné il y a peu que l'on relie les frères Vergès (....bla bla bla... personne n'est responsable de sa famille...) trouve à se contredire, enivré par son anti UMPisme !!!


Pourquoi diable ne pas avoir utilisé cet argumentaire d'obligation de délation à l'encontre du Pote Paul ?

Etait abordée dans ce topic la disparition de 8 ans de jacques Vergès......période correspondant au génocide khmer.....une véritable boucherie s'il en est, et une catastrophe niveau santé publique orchestrée par un des meilleurs amis des Vergès bros. !



Alors M. Delepeu, Popaul était il au courant des activités de son frère durant la période du génocide....? d'après vous....?

9.Posté par citoyen le 13/02/2010 11:21
PAK104 qui est peut membre de la famille MANGROLIA, pose une question intéressante mais sa position ne tient pas. Plusieurs raisons:

1 - On ne parle pas de la famille Mangrolia en général mais de 2 de ses membres qui se font remarquer, l'un au pénal, l'autre au plan politique et adminstratif. Donc il ne s'agit pas de jeter l'opprobe sur cette famille !

2 - Sur le site du Conseil Général, dont la soeur de cet individu condamnable et condamné est présidente, (http://www.cg974.fr/index.php/Sante/La-sante/Sante.html), il est indiqué à propos des compétences du Département:

"- Compétent en matière de santé publique, dans les domaines de la protection sanitaire de la famille et de l’enfance, des personnes âgées ou handicapées, de la lutte contre les fléaux sociaux (tuberculose, maladies vénériennes)et du dépistage précoce des cancers, le Département a fait de l’éducation par la santé, un axe fort de sa politique préventive. Il édite des dépliants (sur des thèmes aussi variés que la drogue, la maltraitance, le mal au dos, les personnes âgées, la toxicovigilance)."

La Présidente du CG en charge de cette politique ne pouvait ignorer les pratiques de son propre frère contraires aux contraintes de la santé publique et susceptibles d'entraîner des maladies voire épidémies graves pour la population. Elle se devait donc de les corriger par tous moyens.

Qu'a-t-elle fait à ce sujet? Existe-t-il un seul courrier du CG en ce sens? Qu'elle en informe l'opinion. A défaut, on ne pourra que se demander si elle n'aurait pas couvert les agissements de son frère et ne serait donc pas aussi responsable... Même si on peut comprendre qu'il soit difficile d'aller contre les intérêts ou la position d'un membre de sa famille...

Et tout à fait d'accord avec NDLDP sur l'obligation d'un élu de dénoncer des faits répréhensibles et avec Grenade974 dans un domaine de santé publique....

Alors, après ça, faire passer ND alias Caliméro pour une petite femme courageuse qui se bat avec ses petits poings et qui est martyrisée par le méchant Pierrot Dupuis, faut arrêter de dire des c.....eries aussi énormes que le Tram train là....! Sérieux!

10.Posté par nicolas de launay de la perriere le 13/02/2010 13:32
8. killing fields.
a) popaul était il élu du temps où son frère avait ses activités ?
b) les faits répréhensibles des khmers pouvaient ils faire l'objet d'une action devant les juridictions françaises...?
c) nd fait elle vraiment parti de l'ump ? ici, je ne vise pas son appartenance à un parti supposé ou à un autre..faut pas voir dans mes propos que de l'anti ump primaire..
d) nassimah n'est pas responsable des actes des membres de sa famille, bien évidemment ! cela tombe sous le sens. relis ce que j'écris, ce n'est pas l'angle d'attaque que j'utilise dans mon propos.

et ensuite, je le répète aux "neuneu" ump qui passent et commentent fièrement dans l'anonymat, je ne roule pas pour paulo.

par contre, popaul aurait dû dénoncer l'endroit où son rejeton se planquait pendant sa cavale. les autorités de l'époque aurait dû, sur la base d'écoute ou toute autre méthode (les écoutes étant bien mises en place pour "traquer" les vendeurs de zamal....) pour "coincer" le rejeton ou mettre en examen le père pour mettre la pression et coincer le rejeton. mais sans doute l'Etat et la force publique ignoraient ces méthodes..ce dont je doute absolument puisqu'il apparaîtrait que les personnes "autorisées" savaient parfaitement où se cachait le 'vilain petit canard' à l'époque...

11.Posté par OPAK104 le 13/02/2010 21:41
Bonsoir, avant tout Mr Dupuy j'aimerais vous présenter mes excuses, j'ai du faire une fausse manipulation et je n'ai pas bien valider mon précédent post, donc il n'existe aucune censure sur votre blog. Je mets cela sur mon compte, une erreur technique de ma part. Encore merci de m'accorder ce droit à l'expression. J'aimerais apporter un retour d'info à Citoyen du Post.9. Citoyen du post.9 : d'un je n'ai aucune affiliation à la famille Mangrolia. De : pour vous si on témoigne de la sympathie à une famille c'est qu'il y a un lien de parenté, c'est limite/limite! Si on témoigne de l'animosité c'est qu'on est étranger à cette famille, donc le défoulage gratuit est autorisé car il la mériter et de plus elle fait du mal au citoyen à travers son incompétence. C'est ce que vous avancez. D'ailleurs, quelles sont vos compétences pour remettre en cause son travail? Que pouvez-vous apporter de plus que Mme Mangrolia en terme de santé publique en vue d'une amélioration? Le Conseil Général n'est pas fermé aux propositions du public. Vous avez tout loisir à venir et à proposer vos idées, donner vos solutions pour renforcer les défaillances des missions qui incombent à Mme Mangrolia à la tête du Conseil Général. Ensuite, s'il fallait que Mme Mangrolia passe au peigne fin toutes les incivilités de sa famille et de son entourage proche, elle ne risque pas de s'en sortir la pauvre! Donc nous sommes d'accord qu'il faudra reconduire son mandat de sorte à lui permettre de traiter au mieux le domaine de la santé publique (si je ne me trompe pas était une mission optionnelle du Département mais est devenue obligatoire dans le cadre de la décentralisation. Et vous vous êtes vous posez la question si les transferts de fonds ont suivis pour permettre à Mme Mangrolia de mener à bien ses missions et notamment la mission en matière de santé publique? Il faut donc laisser du temps au temps. La Réunion a bien pris 50 ans pour évoluer! Laissons le temps au temps : Mme Mangrolia n'est pas une fée!). Donc nous sommes d'accord qu'il faudrait 30 ans de mandats à Mme Mangrolia pour tout régler et mettre à plat : les dérives de sa famille, la santé publique! Dans ce cas vous témoignez par votre réaction qu'il est utile qu'elle reste à la tête du Conseil Général pour bien maîtriser le domaine de la santé publique et les manquements à la santé publique! Pourquoi ne pas demander des comptes à Mr le Président de la République concernant son fils? concernant le frère de notre ex Garde des Sceaux? Pourquoi ne pas demander des comptes à Mr Vergès concernant sa gestion? Et pourquoi s'archarner autant sur cette Mme Mangrolia? Comment voulez-vous que la parité s'organise avec une telle vision? Comment voulez-vous que la Réunion avance en exigeant à Mme Mangrolia de faire ce que ses prédécesseurs n'ont pas faits ou se sont abstenus de faire? On lui reproche de ne pas avoir dénoncé le fait de son frère mais il ne fait pas l'objet d'un rappel à la loi là non? Que vouloir encore pour lui? Qu'on le lapide en public pour avoir bafoué les engagements de sa soeur à la tête d'une institution? Bon il y a des faits plus compromettants et à mon sens plus signficatifs pour que l'on s'attarde dessus! Mr Dupuy nous donne le droit à la parole, exprimez-vous Citoyen du Post.9 pour donner une nouvelle dimension au Conseil Général et pour mener à bien les missions qui sont dévolues à la santé publique. Je ne vous provoque pas Citoyen du post.9 mais il est appréciable parfois d'apporter sa connaissance, des propositions, sa contribution là où vous sentez qu'il y a matière à faire mieux. C'est là le rôle d'un citoyen que vous revendiquez fortement en vous faisant appeler de la sorte et vous devenez par conséquent un très bon administré. Réfléchissez bien à la thématique et aux points que vous comptez proposer pour qu'on les mette à l'ordre du jour de votre projet de révolutionner le secteur de la santé publique, ici à la Réunion. Bon courage Citoyen. Merci pour votre réponse d'ailleurs. Je suis comme vous un public, un administré, un citoyen et non un parenté à la famille Mangrolia. Bonsoir.

12.Posté par OPAK104 le 14/02/2010 13:17
Merci de me notifier l'arrivée de nouveaux commentaires à ce sujet. Je suis intéressée par ce qu'on peut proposer pour relever le domaine de la santé publique à la Réunion. Bonne journée.

13.Posté par nicolas de launay de la perriere le 14/02/2010 15:15
http://infos.lagazettedescommunes.com/3022/obligation-de-denonciation-de-crimes/

Un élu qui, dans l’exercice de ses fonctions aurait connaissance de la commission d’un crime ou d’un délit serait tenu d’en avertir le procureur de la République.

Aux termes de l’article 40 du Code de procédure pénale, «Toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit est tenu d’en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs». La notion d’autorité constituée n’est pas définie par le Code de procédure pénale. En droit, la notion d’autorité constituée assujettie à l’obligation de l’article 40 du Code de procédure pénale a été précisée par la jurisprudence qui donne des exemples de personnes morales ou physiques qui peuvent être considérées comme faisant partie des autorités constituées.

Ainsi, l’obligation de dénoncer s’impose non seulement aux fonctionnaires de police, mais à toutes les catégories de fonctionnaires de l’État et des collectivités territoriales.

S’agissant des élus, la loi n° 2004-204 du 9 mars 2004 portant adaptation de la justice aux évolutions de la criminalité a créé deux nouveaux articles au Code général des collectivités territoriales qui imposent à des élus de dénoncer au parquet des infractions dont ils auraient connaissance.

Ainsi l’article L2211-2 établit que, conformément à l’article 40 du Code de procédure pénale, le maire est tenu de signaler sans délai au procureur de la République les crimes ou les délits dont il acquiert la connaissance dans l’exercice de ses fonctions ; le maire est avisé des suites données conformément aux dispositions de l’article 40-2 du même code.

En outre, le procureur de la République peut porter à la connaissance du maire ou du président de l’établissement public de coopération intercommunale toutes les mesures ou décisions de justice, civiles ou pénales, dont la communication paraît nécessaire à la mise en oeuvre d’actions de prévention, de suivi et de soutien, engagées ou coordonnées par l’autorité municipale ou intercommunale.

L’article L2211-3 indique pour sa part que les maires sont informés sans délai par les responsables locaux de la police ou de la gendarmerie des infractions causant un trouble grave à l’ordre public commises sur le territoire de leur commune, ce dans le respect des dispositions de l’article 11 du Code de procédure pénale.

S’agissant des autres catégories d’élus, il n’existe pas de texte équivalant aux textes précités. Il convient donc de se reporter aux dispositions générales de l’article 40 du Code de procédure pénale. Un élu qui, dans l’exercice de ses fonctions aurait connaissance de la commission d’un crime ou d’un délit serait donc tenu d’en avertir le procureur de la République.

Il importe de préciser que la Cour de cassation a eu l’occasion de préciser que les prescriptions de l’article 40, alinéa 2, du Code de procédure pénale ne sont assorties d’aucune sanction pénale. Si les fonctionnaires et magistrats peuvent faire l’objet de sanctions disciplinaires pour avoir manqué à l’obligation de dénonciation de l’article 40 du Code de procédure pénale, il en va différemment des élus.

Néanmoins, il faut rappeler que, selon l’article 434-1 du Code pénal, la non-dénonciation d’un crime dont il est encore possible de prévenir ou de limiter les effets constitue un délit qui pourrait, le cas échéant et sous réserve des dispositions de l’article 26 de la Constitution, donner lieu à l’engagement de poursuites.

ainsi, la question de savoir si ND était au courant des activités illégales de son frère, a tout son sens... le proc' aurait dû donc être avisé de la convoquer et de l'entendre dans cette enquête.... justice à deux vitesses ? à n'en point douter...

14.Posté par TIGERHAI le 07/03/2010 10:07


Hai
Je crois que la Famille Mangrolia a beaucoup plus les moyens que la plus part des Réunionnais ,
Il me semble que quand l'argent ne pose pas de problème il convient donc d 'agir en conséquence ,
Bien que c'est un marché difficile en restant dans la légalité ils ne sont privé d'aucune ressource pour assurer la subsistance de leur famille ,
C'est plutôt un problème de culture familiale,
Le plafond du maximum je trouve est bien bas ,
Sa ne représente presque rien pour des gens de la famille Mangrolia ,
Un peu de dignité et de retenue de certain membre de cette famille serrait la bien venue ,
Hai

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 08:55 Quatre blessés graves en cette fin de week-end

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales