Social

Silence radio de la mairie de St-Pierre, retour à la case départ pour Tara et ses chiens


Silence radio de la mairie de St-Pierre, retour à la case départ pour Tara et ses chiens
Nouveau rebondissement pour l'association Tara, qui tente de sauver des chiens abandonnés. Depuis lundi, ses bénévoles se sont appropriés un site à l'abandon, le refuge désaffecté de l'Oasis, à Pierrefonds. Objectif, utiliser ce lieu en attendant la construction de leur propre refuge, dit pédagogique, à la Plaine des Cafres.

Mais la mairie de Saint-Pierre ne souhaite pas que ces bénévoles et les chiens restent sur ce site, avançant principalement des arguments de sécurité. Mardi soir, "l'adjointe à l'environnement nous a posé une condition à l'ouverture de négociations : que l'on évacue tous les chiens dans les 24 heures", explique ce vendredi matin, l'une des membres de l'association.

Branle-bas de combat. Les bénévoles s'activent pour trouver en urgence des "familles d'accueil provisoires" et placer, de façon très momentanée, une trentaine de chiens.

L'opération est un succès mais voilà, "l'adjointe à l'environnement de Saint-Pierre est devenue injoignable. Nous avons tenté par plusieurs biais de la joindre, elle est aux abonnés absents", s'indigne la bénévole qui crie au "chantage".

Très remontées, "toutes les filles sont reparties dans les familles d'accueil pour récupérer les chiens et retourner au site de l'Oasis". Les voilà donc de nouveau dans l'attente de nouvelles de la mairie de Saint-Pierre. "Nous redoutons, comme lundi, l'arrivée surprise de policiers municipaux", explique encore la bénévole.

Alors que la pétition pour l'occupation de ces locaux a dépassé les 5.000 signataires, la présidente de l'association, Angeline Teston, a pour sa part sollicité le maire de St-Louis, Cyrille Hamilcaro, et le maire de St-Leu, Thierry Robert, pour tenter de trouver une solution.
Vendredi 6 Juin 2014 - 11:35
MR
Lu 1461 fois




1.Posté par mazenbron le 06/06/2014 14:13
Et pourquoi pas dans l'arche de NOE ? :-)))

2.Posté par iliade974 le 06/06/2014 14:56
Mme LIORET avait elle même appelé la présidente de l'association pour lui proposer que si tôt le refuge de l'oasis vidé de ses occupants elle aurait peut etre une solution...

odieux chantage... je n'ose y croire...

3.Posté par noe le 06/06/2014 15:01
Attention Post 1 !
Mon Arche n'accueille que 2 animaux à la fois pour refaire le monde détruit par la méchanceté des hommes ....
Là , il y en a trop et puis beaucoup sentent mauvais , malades ...malgré les soi-disant vaccins ...
Il faut que les gens dans leur ultime bonté , prennent un ou 2 cabots-péi et les emmènent chez eux comme trophée pour la garde !

4.Posté par SEVERIN le 06/06/2014 16:14
Cette assos,devrait demander a un étudiant de lui créer un site internet,avec une adresse mail.Pour que les gens de bonne volonté puissent leur venir en aide,par une adhésion a l'année d'une somme de 60€ et des dons pour ceux qui peuvent,allant de 5 a 10€ ou +.In yab des Yvelines

5.Posté par ibichik le 07/06/2014 08:07
Bonjour
La Mairie de l'Entre deux qui subventionne pleins d'associations dont une association pour sauver les petrels devrait pouvoir les aider, contacter le Maire Bachil VALY

6.Posté par politik le 07/06/2014 13:42
Les politiques se cachent une fois les élections passées. Du grand classique. Courage à ces bénévoles, persévérez, vous êtes dans le vrai parce que vous le faites avec le coeur, bénévolement et sans les indemnités que certains touchent pour cumuler

7.Posté par Godzilla le 11/06/2014 17:26
Michel Fontaine : maire St Pier, sénateur, président CIVIS, président UMP Réunion.
Avec tout ce que ça implique comme indemnités €.
Et il veut tuer des chiens qui en ont déjà bien bavé dans la vie, tout ça pour un ancien refuge abandonné depuis 3 ans et repaire bien connu de prostituées du coin de la pointe du Diable ?
Pour une qualité réflexion koma, autant élire un robot, i coutera moins cher en indemnités ...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales