Société

Signature d'une convention pour améliorer la sécurité dans les transports en commun


Une convention de partenariat relative à la sécurité dans les transports en commun a été signée ce mercredi 25 mai 2016 à la Préfecture, entre le préfet Dominique Sorain, les forces de l’ordre et le syndicat mixte des transports de La Réunion (SMTR).

L’objectif de cette convention est d’améliorer et de coordonner les questions liées à la sécurité dans les transports en commun.

Elle concrétise également le partenariat de tous les acteurs locaux dans la prévention des incidents sur les réseaux des transports en commun, fixant les modalités de coordination de la sécurité dans les transports en commun entre la direction départementale de la sécurité publique, le commandement de la gendarmerie, le syndicat mixte de transports de La Réunion et les autorités organisatrices de transport.

"Certains dispositifs, comme les échanges réguliers entre les forces de sécurité et les responsables locaux de réseau ou comme les opérations de contrôle coordonnées forces de l’ordre/contrôleurs de transport, existent déjà", indique la Préfecture dans un communiqué. Cette dernière rappelle que pour 2015, 446 contrôles ont été effectués et que 104 ont déjà été réalisés de janvier à avril 2016, "coordonnés avec les contrôleurs de transport ou à l’initiative de la police ou de la gendarmerie".

Cette convention, qui définit les axes d’échanges entre les partenaires en matière de sécurité prévoit notamment :

- la mise en place d’un observatoire de la sécurité en vue d’élaborer une cartographie des incidents en temps réel ;
- une procédure d’échanges d’informations entre les forces de l’ordre et le SMTR ;
- une coordination opérationnelle des opérations de contrôle sur les différents réseaux ;
- une démarche de généralisation des moyens de vidéo protection ;
- une association des référents sûreté police et gendarmerie dans les diagnostics et l’amélioration des dispositifs de sécurité ;
- une meilleure participation des conseils locaux de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) dans le volet de la prévention sous l’impulsion des délégués du préfet.

Si la Préfecture indique que "le département n’est pas affecté par des atteintes graves aux personnes et aux biens commis sur le réseau des transports en commun", elle ajoute néanmoins que "les incidents réguliers qui y sont constatés sur certains points particuliers de ce réseau ou sur le secteur de certaines gares routières, nourrissent un sentiment d’insécurité prégnant, en particulier, chez les responsables et personnels des sociétés d’exploitation de transports qui agissent pour le compte des collectivités territoriales en leur qualité d’AOT".

Ces faits délictueux constatés sur les réseaux locaux sont caractérisés par :

- La fraude aux titres de transports. Le refus de payer le ticket de transport occasionne une forte tension lors des contrôles et favorise le sentiment d’insécurité.
- Des agressions physiques ou verbales de certains groupes de jeunes, en voie ou déjà, basculés dans la délinquance, commises sur d’autres usagers et accompagnées de provocation envers les agents de contrôle ou de médiation.
- Des agressions physiques ou verbales de la part d’usagers récalcitrants, à l’encontre des conducteurs ou des personnels de contrôle.
- Des dégradations de façon sporadique de véhicules de transports en commun par jets de projectiles à leur passage sur des points particuliers du réseau. Le mobile est parfois lié à un différend avec un agent du réseau et demeure parfois inconnu.
 
Jeudi 26 Mai 2016 - 14:18
Lu 578 fois




1.Posté par mi dit sake mi pense le 26/05/2016 15:24
foutre le feu dans une voiture de police abouti juste sur un remise en liberté sous contrôle judiciaire, alors ce n'est pas foutre le bordel dans un car ou totocher le contrôleur ou la police qui viendra (peut être) qui va faire peur à la racaille!

2.Posté par Car quoi peu ? le 26/05/2016 15:29 (depuis mobile)
syndicat mixte des transports de La Réunion (SMTR).

Tres belle initiative, la 1ere, bon début !

Reste à trouver 2000 bus, organiser un réseau et enfin les mettre sur la route.

3.Posté par Hari le 26/05/2016 15:53
C'est une bonne idée cette convention concernant la sécurité dans les transports en commun.

4.Posté par Yann le 26/05/2016 15:57
Il y a de l'incivilité avec les chauffeurs de bus, qui ne sont pas à l'origine des problèmes qui surviennent ...
Juste des ados qui ne payent pas leurs tickets, qui font du bruit pendant le trajet, etc...

Souhaitons que cette convention apporte un nouveau regard et une once de tranquillité pour les voyageurs des transports en communs.

5.Posté par bandedecon le 26/05/2016 18:02
peine perdue a caniardland

6.Posté par Damned ! le 26/05/2016 23:56
La seule chose qui, en même temps de l'anéantir, amènerait la racaille à réfléchir avant de commettre l'irréparable, c'est la douleur !

“L'homme est un apprenti, la douleur est son maître. Et nul ne se connaît tant qu'il n'a pas souffert. C'est une dure loi, mais une loi suprême, vieille comme le monde et la fatalité, qu'il nous faut du malheur recevoir le baptême et qu'à ce triste prix tout doit être acheté...” Alfred de Musset

7.Posté par Georges le 27/05/2016 12:37 (depuis mobile)
Partenariat force de l'ordre et SMTR est une bonne initiative . Que l'on s'occupe de ces incivilité est déjà un pas pour un meilleur vivre ensemble

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:36 Les Miss France vivent un "enfer" à la Réunion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales