Social

Sicalait: Le conseil d'administration soutient les bonnes "performances" de son directeur


Le conseil d'administration de la Sica et son président Patrick Hoarau soutiennent le directeur contesté par les salariés (photo archives)
Le conseil d'administration de la Sica et son président Patrick Hoarau soutiennent le directeur contesté par les salariés (photo archives)
Le conseil d'administration de la Sicalait fait bloc autour de son directeur général. Après 48h de silence, un communiqué est adressé à la presse.

Après la réunion qui s'est soldée par un échec hier avec les salariés grévistes, le conseil d’administration de la Sicalait "renouvelle, à l'’unanimité, son soutien le plus ferme au directeur général" qui a pris ses fonctions en août 2013. Les membres du conseil retiennent comme argument que "depuis son arrivée, la Sicalait a enregistré des résultats très encourageants".

La coopérative collectera un million de litres de lait supplémentaire cette année, ce qui constitue "une réelle performance à mettre à l’'actif du directeur général qui a su insuffler une nouvelle dynamique, mais également à l’"ensemble des éleveurs et des salariés qui ont toujours répondu présent", détaille le communiqué.

Une proposition pour début 2015

Le conseil de la Sica concède qu'obtenir de si bonnes "performances" a "bousculé certaines habitudes, ce qui a pu provoquer des incompréhensions parmi le personnel". Toujours selon le communiqué arrêté à l'issue de la réunion d'hier, le directeur général Olivier Dekokère en est "tout à fait conscient mais réfute les diverses allégations rapportées par la presse".

Une sortie de conflit est proposée aux grévistes. La direction s’engage, dès le début de l’'année prochaine, à proposer de nouveaux moyens d’'échanges avec l’'ensemble du personnel.

La perche tendue aux grévistes sera-t-elle saisie alors que ces derniers ont fait du départ du directeur un point non négociable ? Le comité de direction regrette "l’'absence de dialogue social, du fait de la politique de la chaise vide pratiquée par les grévistes depuis le début du conflit".

Le conseil ajoute que cette absence de dialogue est également marquée par l'absence d'un préavis de grève, qui "aurait sans doute permis d’éviter une telle situation de blocage".
Mercredi 10 Décembre 2014 - 10:22
Lu 882 fois




1.Posté par Frigidaire le 10/12/2014 13:30
A quand une vraie mobilisation des planteurs et éleveurs contre le système URCOOPA ?

2.Posté par Français le 10/12/2014 20:23
Sans URCOOPA, tu pense payer ta viande au même prix qu’actuellement ? Ça m'étonnerait !
Et ceux qui préfèrent bouffer de la viande importée, continuez de vous empoisonner à petit feu..

3.Posté par loranger le 10/12/2014 20:44
francais!!!!!tu penses qu il y a quoi dans l aliment urcoopa?des herbes,du bio.....halala....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales