Faits-divers

Session d'assises: Des jeunes accusés de lourds "dérapages"

Une nouvelle session d'assises débute aujourd'hui. Cette semaine, deux affaires de meurtre et une accusation de viol seront examinées par la Cour. Dénominateur commun aux procès, sur le banc des accusés, il n'y aura que de jeunes hommes, tous mineurs au moment des faits qui leur sont reprochés.


Session d'assises: Des jeunes accusés de lourds "dérapages"
Lundi et mardi, un jeune homme comparaît devant la Cour d'assises pour avoir étranglé l'un de ses dalons après l'avoir frappé. Les faits se sont déroulés une nuit de mars 2010 dans le quartier du Butor à Saint-Denis. Ce soir là, les deux comparses ont ensemble pillé son argent à un noctambule. Mais au moment de partager le pactole de près de 300 euros, il y a désaccord. Yannis, 17 ans, aurait alors porté des coups à Ludovic Celestin, de deux ans son aîné. Il l'aurait ensuite mortellement étranglé avec le lacet de son survêtement. Accusé de vol en réunion et de meurtre, le jeune homme risque 30 ans de réclusion.

Mercredi et jeudi, les jurés devront se pencher sur le scénario d'un autre meurtre. Le 4 juin 2009, Mickaël Glozer, 35 ans, perd la vie. En cause, une agression qui a très mal tourné. La nuit de son agression, le métropolitain croise malencontreusement la route de deux adolescents éméchés qui en veulent à son argent. Le résident saint-gillois vient de retirer soixante euros dans un gabier. Le pillage se passe mal et l'un des jeunes s'en prend à Mickaël Glozer, à coup de tournevis au niveau du corps et de la tête. Celui-ci décèdera des suites de ses blessures. Les accusés risquent la perpétuité.

Vendredi, c'est encore un jeune qui sera présenté aux Assises. Visé par une plainte de son ex-copine qui l'accuse de viol en 2008, le jeune homme qui n'a cessé d'affirmer que la plaignante était consentante, devra s'expliquer sur le comportement équivoque qu'il aurait eu à une soirée entre copains. Lui prétend qu'il aurait eu un rapport sexuel consenti avec son ex, elle dément. Le jeune homme, agé de tout juste 16 ans au moment des faits, comparait libre.
Lundi 24 Octobre 2011 - 06:23
.
Lu 839 fois




1.Posté par Ded le 24/10/2011 09:06
"Des jeunes accusés de lourds "dérapages"

Ah bon, parce que tuer quelqu'un lorsq'on est jeune n'est qu'un dérapage!!!

Et quand on est vieux c'est quoi? une glissade?
Arrêtons de minimiser ces actes , après on s'étonne que des ados "dérapent" mais si on ne leur dit plus ce qui est licite ou non, si on ne leur fixe plus les limites de la vie en société dès le plus jeune âge...où va-t-on?

2.Posté par Béatrice le 27/10/2011 17:26
Est-ce qu'on pense, quand on écrit les articles à la famille et aux proches de ce jeune homme victime d'un meurtre pas d'un dérapage !!!!

3.Posté par anastasié le 27/10/2011 19:25
Meurtres et viols = dérapages ???

c'est quoi ce vocabulaire excusatoire de gauchiste, vous perdez contact avec la réalité ou quoi ????

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales