Société

Série noire sur les routes péi: "10% des conducteurs à l'origine de graves infractions"


Série noire sur les routes péi: "10% des conducteurs à l'origine de graves infractions"
 
Vingt-sept personnes ont été tuées sur les routes réunionnaises depuis le début de l'année 2011. Encore la semaine dernière, plusieurs accidents ont causé la mort de trois personnes, avec en toile de fond : ébriété, non port du casque, traversée d'une quatre voie en pleine nuit… En bref, des comportements à risque. "Ne pas avoir un comportement normal n'est pas toujours la cause de l'accident mais une circonstance aggravante", analyse Serge Bideau, sous-préfet de Saint-Benoît, en charge de la sécurité routière.

Alors que les opérations de contrôle coordonnées des forces de police et de gendarmerie se multiplient, les autorités sont obligées de constater que la recrudescence des accidents est en grande partie liée au refus d'une partie des conducteurs de modifier leurs comportements. "On s'aperçoit que le comportement de certains ne va pas vers la sécurité. Cela concerne aujourd'hui 10% des conducteurs qui sont à l'origine de graves infractions car pour les 90 autres %, ils peuvent être pris à 5km/h au-dessus de la vitesse autorisée, ils payent leur amende et c'est tout. Nous traquons pour notre part les comportements à risque", explique le sous-préfet. Les opérations de contrôle vont donc se poursuivre.

Les garçons plus impliqués dans les accidents que les filles

Au-délà du volet répression, l'action de l'Etat est aussi engagée sur un mode préventif et éducatif. Ainsi, les interventions sur diverses manifestations, dans les entreprises et au sein des établissements scolaires continuent. "L'adolescence est un moment de tous les dangers. Il est important de sensibiliser les jeunes", indique Serge Bideau avant de rappeler que la tranche d'âge des 15-25 ans représente 16% de la population globale de la Réunion. "Cette tranche d'âge est impliquée dans plus de 30% des accidents. 80% des victimes sont des garçons, et dans les 20% qui impliquent des filles, c'est à 80% un garçon qui conduisait. Il y a un réel problème d'éducation par rapport au danger".

Depuis le mois d'avril, deux voitures ont été confisquées avec la nouvelle règlementation qui permet d'ôter le véhicule à son propriétaire s'il est l'auteur d'une infraction grave et huit véhicules ont été immobilisés, les propriétaires étant en attente d'un jugement pour une éventuelle confiscation. "Cela prouve encore que même si nous avons fait d'énormes progrès, il reste encore à en faire", conclut Serge Bideau qui achève ses propos ainsi : "Quand j'interviens dans les écoles, je dis aux parents : 'Vous vient-il à l'idée de ranger le sachet de mort au rat et celui des bonbons ensemble? Non évidemment. Démarreriez-vous la voiture sans attacher votre enfant ou en ayant bu? Dans le premier cas, on perçoit tout de suite le danger. Dans le second, on se dit qu'on ne veut juste pas avoir de procès verbal. Si vous agissez en pensant faire prendre moins de risques à vos enfants, ou pour ne pas vous retrouver défiguré, alors, le comportement sécurisé est acquis'".
Mardi 26 Juillet 2011 - 16:00
Lu 1427 fois




1.Posté par noe30000000000000000000 le 26/07/2011 17:50
Il est vrai qu'il y a un pourcentage de "fous du volant" qui font énormément de conneries sur nos routes ...Il faudra essayer de les éliminer très vite par des amendes plus salées et saisie des voitures ...Quand on attaque la "poche" , ça fera réfléchir à 3 fois à ces "fous du volant" ...il faut prendre leur volant ...
Malheureusement par leur faute , on va aussi punir ceux qui font des petites infractions ...
De temps en temps , la Nature réagit violemment en "éliminant" quelques "fous" ....

2.Posté par Fab le 27/07/2011 08:59
Pour une fois je suis plutot content du discours tenu par l'Etat. Le sous-préfet reconnait que les petits excès de vitesse ne sont pas la cause des accidents. Mais si l'Etat en est conscient, pourquoi continuer à faire des contrôles de vitesse sur 4 voies en pleine ligne droite avec le radar mobile automatique ? Comme en bas du viaduc de Saint-Paul (90 km/h difficile à tenir), ou encore en sortant des Tamarins coté Etang Salé.. Payer une amende passe encore, mais perdre un point pour avoir roulé à 116 au lieu de 110 sur voie rapide, du grand n'importe quoi ! Le seul pays européen ou c'est comme ça c'est la France. Quand cela va-t-il changer positivement ?
Persister à faire ces contrôles de vitesse dans ces zones non accidentogènes est pour moi la preuve d'une volonté de ne pas traquer les véritables tarés du volant au profit d'une grosse rentrée d'argent facile.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales