Société

Sergio Nève, homme de fer


Photos: Laurence Gilibert
Photos: Laurence Gilibert
Depuis son atelier à Trois-Bassins, Sergio Nève imagine, dessine et forge des pièces uniques. Autodidacte, il a commencé à manier le fer à souder il y a une dizaine d’années.

"À la base, c’est une passion, j’ai commencé par des bougeoirs, du petit mobilier pour chez moi. En 2013 j’ai eu le déclic et je me suis établi à mon compte".

Fruit du hasard, avant de s’installer dans son atelier actuel, il travaillait dans l’atelier d’en face et faisait des confitures.

"Je regardais cet atelier en me prenant à rêver, me dire qu’il serait parfait pour fabriquer mes créations".

Aujourd’hui, il est bel et bien installé, entouré de ses croquis et du fer encore brut qui attend d’être travaillé. Sa passion ne lui est pas venue par hasard. Au détour des nombreux outils, une enclume dont le vécu se voit aux marques laissées sur ses flancs.

"Mon grand père était Forgeron-Maréchal Ferrant et toute sa vie il a forgé le fer. Ma passion me vient de là et j’ai gardé son enclume".

Il commence à gagner sa vie de son métier d’artisan aujourd’hui. Il travaille principalement sur commande.

"Je travaille sur croquis, je fais plusieurs essais avant de faire un meuble. Je découpe et je transforme le fer et le bois".

 

Sergio Nève a imaginé et réalisé l'ameublement complet de la boutique le Dressing d'Isa
Sergio Nève a imaginé et réalisé l'ameublement complet de la boutique le Dressing d'Isa
Électromécanicien de formation, Sergio Nève a sa propre vision de la ferronnerie et propose de véritables oeuvres d’art. Il travaille depuis peu le bois, sous forme de cérusé. Pour l’un de ses derniers projets, il a réalisé entièrement l’ameublement décoratif d’un magasin de prêt-à-porter.

 

À 37 ans, il se sent en phase avec lui-même, loin de l’hyper-connectivité du monde.

"Chacun a un don, pour le moment ce mode de vie me convient très bien. Je ne dis pas que c’est facile tous les jours d’être un artisan, mais je suis fier de ce que j’ai accompli."



Dimanche 10 Avril 2016 - 15:20
Laurence Gilibert
Lu 1725 fois




1.Posté par Eno2016 le 10/04/2016 15:30
C'est beau !
Un vrai artiste de la ferraille !

2.Posté par Thierry le 10/04/2016 17:13
Je ne dirai pas que c'est seulement joli. Je dis que c'est beau surtout quand cela est le fruit du travail de ses mains et du fondement de la passion.

C'est la magie de la vie et cela devient une vie magique.

Au lieu d'être inutile et nuisible dans la société, notre jeunesse devrait s'appuyer sur de tels exemples, de ne pas seulement attendre des autres pour créer sa vie... Notre vie se construit par nous-même... et de nos racines, ici un pépé forgeron.

3.Posté par Saint-Pierrois le 10/04/2016 19:28
Splendide !


4.Posté par La rouille le 10/04/2016 20:10
Avec un métier comme ça une santé de fer un moral d'acier quoi dire de plus

5.Posté par Cash le 11/04/2016 07:19
Très beau, et je ne parle pas que de ses réalisations !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales