Politique

Sénatoriales : Wilfrid Bertile roule pour Christian Annette... pour le moment


Partira, partira pas ? L’ancien député-maire (PS) de Saint-Philippe, Wilfrid Bertile, se range pour le moment derrière la candidature de Christian Annette pour les prochaines sénatoriales. En attendant, l’universitaire a publié un ouvrage, Que vive La Réunion ! Les possibilités d’une île, une "contribution à l’élaboration partagée d’un projet de Réunion nouvelle".

S’il a pris depuis pas mal de temps un recul avec la "vie politique active", le géographe a néanmoins toujours été "disponible" pour "réfléchir, échanger et voir du monde".

Dernièrement, il s’est dit "interpellé" par les résultats des derniers scrutins électoraux dans l’île, "qui ont confirmé deux tendances lourdes de la situation réunionnaise". La première est le score de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Le Pen lors du premier tour des élections présidentielles. Un vote sanction selon Wilfrid Bertile, qui trouve son origine dans "la souffrance des Réunionnaises et des Réunionnais".

Autre évènement relevé par le socialiste, "l’abstention record" lors des dernières législatives, "qui montre que la population réunionnaise ne croit plus en ses élus". "À la suite de ces scrutins, beaucoup de responsables politiques ont dit qu'il fallait faire quelque chose, mais au final, tout a continué comme avant. Moi la situation m’a interpellé : j'ai considéré qu'il était de mon devoir de donner mon analyse pour construire une Réunion nouvelle", explique Wilfrid Bertile. Une contribution qui arrive à quelques semaines des élections sénatoriales et des assises de l'outremer.

Un projet "horizontal, global, systémique"

Dans son livre, Wilfrid Bertile "lance un appel" aux élus pour porter un projet pour La Réunion car dit-il, "l'administration va continuer à dupliquer comme d'habitude des idées d'un territoire à l'autre". "J’ai voulu faire un projet de rupture. Jusqu’à présent, les politiques appliquées à La Réunion n'étaient pas en rapport avec notre cadre géographique, économique ou encore culturel", explique l'universitaire.

Pour lui, cette approche thématique et verticale "ne résout rien car les mesures sont accolées mais ne se complètent pas" . "Mon projet est plus horizontal, plus global et plus systémique : au lieu de rattraper nos retards avec la métropole, je propose que nous fassions du sur-mesure, avec nos capacités. On ne peut pas appliquer les mêmes méthodes en France métropolitaine et à La Réunion car les contextes différents", poursuit Wilfrid Bertile.

Le géographe a pour cela identifié cinq grandes mesures pour sa "Réunion nouvelle". La première est de replacer le territoire mais aussi l'identité et la culture au coeur du projet réunionnais de développement. Deuxième axe de développement : l'économie de production et d'exportation "en s'appuyant sur les potentialités de l'île". Troisième point, "résorber les disparités territoriales et (s')inscrire dans une logique de développement durable". La sauvegarde de la cohésion sociale et faire de notre île un "centre relais" de l'océan Indien, "en assumant notre double ancrage européen et indiaocéanique", sont les derniers points de son livre-programme.

Interrogé sur d'éventuelles velléités aux prochaines sénatoriales, Wilfrid Bertile souhaite tout d'abord un rassemblement de la gauche et du Parti socialiste avant de penser à son cas. "Je me tourne d’abord vers ma famille politique en lui disant de se rassembler. Elle n’en prend pas le chemin... La gauche a souvent eu tendance à perdre séparément plutôt que de gagner ensemble", indique-t-il.

"Si la voie est libre..."

Si pour l'heure, c'est Christian Annette qui semble être parti pour mener la liste du PS aux sénatoriales, l'heureux vainqueur sera connu "d'ici une semaine" selon le principal intéressé. Wilfrid Bertile l'assure, il se rangera derrière l'élu d'opposition sainte-marien.

Mais les choses pourraient changer. Des tractations sont toujours en cours entre les différents courants du PS local et le PLR d'Huguette Bello pour tenter de trouver le candidat du consensus. "Si un candidat socialiste est officiellement désigné, je me rangerai derrière lui", assure Wilfrid Bertile. "Mais à gauche, notamment au PLR, on a refusé la candidature de Christian Annette. Si la voie se libère, je verrai avec mes amis socialistes si l’on tente quelque chose ou pas", termine-t-il.


Lundi 28 Août 2017 - 15:44
SI
Lu 2041 fois




1.Posté par dark le 28/08/2017 14:24

Zoro est arrivé

2.Posté par La vérité si je mens ! le 28/08/2017 17:27

Le nombre de cocu se feront connaître d'ici peu où christian annette a très de chance pour se faire élire , ce boug là lé déranger

3.Posté par Ives le 28/08/2017 18:26 (depuis mobile)

BERTILE , Annette, Huguette, vous nous saouler avec votre politique à lancienne. Nous voulons du renouveau.

4.Posté par zozimé le 28/08/2017 21:20

Huguette assise un pé out' case. OU LA FINI perd' la mérie sinpol, pas besoin envoye lo suifé ou vé mèt cénatèr.

5.Posté par Luc LALLEMAND le 29/08/2017 08:47

c est dommage , une foi encore la gauche manque une occasion de se racheter , cette gauche est tombèe si bas avec cette cuisine familiale ce frere qui n a jamais rien fait pour les reunionnais , , c est pas grave , c est le frere DU , et ça suffit , je pense toujours a une gauche , mais pas celle la , une gauche du peuple et du monde du travail , et sans les petits arrangements familial

6.Posté par zeffkalbasse le 29/08/2017 11:23

annette , allé zoué cannettes , assé perdel'r ensemb huguette : na poin rien pou ou .
Di oute frère zilbert rode in ballier pou ou nettoye son buro sindni : ou sera zamais élu par lo peupe !!

si ou trouve pi out sac cannettes , kommence ramasse capsules dodo pils pou remplacer !!
sinon , rode à ou in bon bourrik pou monte si son dos : va porte à ou la chance !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter