Economie

Sénat: Le projet de loi sur la vie chère adopté à l'unanimité

C'est dans la nuit de mercredi à jeudi que les sénateurs ont adopté à l'unanimité le projet de loi sur la vie chère porté par le ministre des Outre-mer, Victorin Lurel. L'objectif principal du texte porté par le ministre est de faire baisser les prix des produits de consommation dans les départements d'outre-mer. Après l'adoption par le Sénat, le texte passera par l'Assemblée nationale au mois d'octobre et devrait être promulgué avant la fin de cette année.


Sénat: Le projet de loi sur la vie chère adopté à l'unanimité
"Sur ces territoires, les prix de la plupart des biens et des services demeurent bien supérieurs à ceux de l’Hexagone (de 22% à 38,5% d’écart mesuré en 2010 par l’INSEE, pour les seuls produits alimentaires). Or, dans le même temps les revenus y sont notoirement plus faibles avec un revenu médian inférieur de 38%, toujours en 2010 selon l’INSEE", a rappelé le ministre des Outre-mer devant les sénateurs hier soir.

Le projet de loi a été examiné en urgence par les sénateurs, le gouvernement voulant rapidement le mettre en place. "Je crois pouvoir dire qu’il y a aujourd’hui un large consensus pour admettre qu’il y a outre-mer un problème de "vie chère", qu’y répondre est une urgence politique et sociale et que l’intervention des pouvoirs publics est non seulement attendue, mais légitime" a souligné Victorin Lurel.

Parmi les sénateurs, ceux de gauche ont voté pour le texte, rejoint pas les sénateurs du groupe centriste. Seule une partie des sénateurs UMP s'est abstenue de voter le texte, arguant que l'objectif à suivre était le bon mais les "moyens d'y parvenir" n'était pas ceux que l'opposition préconisait.

Le projet de loi sur la vie chère prévoit notamment de lutter contre les monopoles, accroître la concurrence en luttant contre les "exclusivités" ou encore mettre en place un "bouclier qualité-prix". Ce dernier doit venir en remplacement des "produits solidaires" et sera consécutif à une "négociation annuelle avec les distributeurs afin de trouver un prix plafond pour un panier de produits de consommation courante", explique le Quotidien dans son édition d'aujourd'hui. "Le bouclier qualité-prix est efficace à très court terme, dès la promulgation de la loi (…), prévoyant l'organisation chaque année dans chaque territoire d'une négociation pour mettre en place des prix plafonds modérés visant un panier de produits de consommation courante", a expliqué le ministre.

Après l'adoption du projet de loi par les sénateurs, le texte partira à l'Assemblée nationale pourrait être débattue à partir du mois d'octobre. La loi de régulation économique ou vie chère devrait être promulguée d'ici la fin de l'année.
Jeudi 27 Septembre 2012 - 10:28
Lu 1759 fois




1.Posté par kersauson de (P.) le 27/09/2012 10:48
il n y aurait pas (ou moins) de vie chère
s il n'y avait plus la SUR REMUNERATION

les gdes surfaces ont vite compris le systeme ..

en 2012 les fonctionnaires mutés ici ont des appart TRES habitables le cellulaire internet des avions ..
ce qui n existait pas en 1960
et ON envoit nos jeunes diplomés se casser les dents dans le 9-3

a Réyonnion 53% de SUR REM , a Mayotte 75% !!!!

2.Posté par noe le 27/09/2012 10:59
La loi , c'est super !
Mais on doit pouvoir l'appliquer et ça , ce sera un autre problème ...
L'avenir nous le dira si la vie sera moins chère chez nous ...

3.Posté par DOM le 27/09/2012 11:23
BRAVO ET MERCI MONIQUE

le mardi 18 septembre , la députée Monique Orphé a interpellé Victorin Lurel sur la problématique de la vie chère à La Réunion.

L’élue réunionnaise a sollicité son Ministre de tutelle afin qu’il agisse pour réduire le coût du panier de la ménagère. L’objectif pour Monique Orphé est la mise en place d’un dispositif permettant de réduire les coûts en amont (importation des produits, transport des marchandises) et de contrôler les tarifs appliqués dans les commerces de l’île.

Monique Orphé a également attiré l’attention de Victorin Lurel sur le prix des loyers dans notre département. Des loyers dont le montant correspond souvent à la moitié du salaire des ménages.

4.Posté par ladalle le 27/09/2012 12:25
lurel le troll

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales