Economie

Séminaire à la CCI : "Les Emirats Arabes Unis ne sont pas un eldorado"

La Chambre de commerce et d’industrie a organisé toute la matinée un séminaire pour faire découvrir aux entreprises locales les opportunités sur le marché des Emirats Arabes Unis. François Sporrer, directeur d’Ubifrance au Proche et Moyen-Orient, en a profité pour prodiguer quelques conseils.


"La première activité aux Emirats Arabes Unis, c’est la consommation. Les gens y dépensent des sommes astronomiques". Les propos de François Sporrer ont de quoi faire rêver les entrepreneurs présents ce matin au séminaire organisé par le CCI sur les opportunités dans cette région. "Des opportunités nombreuses", selon le directeur d’Ubifrance au Proche et Moyen-Orient, notamment à Dubaï et Abu Dahbi.

Combustibles, céramiques, plastiques, voitures… Les exportations et importations entre la France et les Emirats Arabes Unis concernent tous les secteurs et représentaient en 2013 environ 4 milliards d’euros, soit le troisième plus grand marché d'exportations pour la France. A la Réunion, ce sont 7 millions d’euros d’importations et 145.000 euros d'exportations.

Si l’île commence à se faire connaître des Emiriens, notamment grâce aux bonnes relations entretenues avec la France, François Sporrer met en garde les entreprises locales: "Les Emirats ne sont pas un eldorado. Le marché est très concurrentiel et il faut s’attendre à des dépenses importantes les premiers temps".

"Privilégier le contact direct"

Autre conseil du directeur d’Ubifrance : oublier les mails et privilégier le contact direct en se rendant sur place "au moins 3 à 5 fois par an pendant 2 ans pour établir une relation de confiance avec ces redoutables négociateurs". Il préconise également de travailler "d’abord avec un partenaire émirien, puis d’expatrier un représentant qui donnera de la crédibilité aux entreprises".

Ces dernières peuvent enfin choisir de s’implanter dans les nombreuses zones franches, où le capital revient intégralement à l’entreprise et non pas à 49% seulement lorsque l'on opte pour le partenariat. "Il faut être prêt et se battre. Les Emirats Arabes Unis sont courtisés par la terre entière".
Mardi 16 Décembre 2014 - 14:25
Lu 1946 fois




1.Posté par EXCLAVE le 16/12/2014 17:06
ZOT RÉZO : NOULA ROMARKÉ BEAUCOUP DES ENTREPRISES DANS DIVERS DOMAINE À LA RÉUNION QUE LA MÉT LA CLÉ SOUS LA PORTE , MAIS PAR KONT TOU LES MAGASIN DAN TOUTES LES VILLES DE LA RÉUNION LA TOUJOURS RÉSISTÉ , À KOZ SA , C' QUOI LA RECETTE ? À LA SAUCE ARISA , SIGNÉ ,

ZINFOS974ZISTOIRÉUNIONFRANÇEINTER

2.Posté par Logique le 16/12/2014 19:20
Post 1: C'est quoi le sens de ce post?

3.Posté par Choupette le 16/12/2014 19:38
" ... des Emiriens ... " ???

Ce ne serait pas plutôt des "Emiratis " ?

4.Posté par EXCLAVE le 16/12/2014 20:48
@ Logique , TOU LÉ MAGAZIN Y VEND LA TOILE EN VILLE Y MARCH BIEN APARAMENT , MAIS TOU LES ZOT MÉTIER NA IN GROS PROBLÈM , LA GRÉV PARTOU ,
MAIS EN VILLE TOU VA BIEN . SIGNÉ ,

ZINFOS974ZISTOIRÉUNIONFRANÇEINTER

5.Posté par Logique le 16/12/2014 22:07
Post 1&4
So what?
Il y a de la drogue dans le tissu?
Ils blanchissent l'argent sale?
Ils fabriquent de la fausse monnaie?

C'est quoi l'accusation, au juste?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales