Société

Selon le gérant d'Aquagol, "l'ARDA n'a fait que couler la filière aquacole"


Selon le gérant d'Aquagol, "l'ARDA n'a fait que couler la filière aquacole"
Il fait partie des pionniers de l'aquaculture à la Réunion. René Brigaudet paye aujourd'hui son franc-parler en direction de l'Arda et de la Région : les deux faces d'une même pièce selon lui.

Il vit à 20 mètres de ses bassins d'aquaculture depuis 1996 mais ses jours sur la vaste propriété de la Région à l'Etang-Salé sont comptés.

En janvier dernier, la Région obtient gain de cause auprès de la justice pour qu'il soit expulsé de ses terres. La tentative de René Brigaudet de faire appel n'est pas jugée recevable. Une première curiosité à l'entendre. Ce 28 novembre, une autre audience devant le tribunal administratif devrait décider des astreintes que devra peut-être payer le gérant d'Aquagol s'il ne libère pas son logement. 150 euros par jour d'occupation illégale auront peut-être raison de sa résistance jusqu'à maintenant.

Ce bras de fer avec la collectivité régionale qui se joue devant les tribunaux n'est que le dernier épisode d'une mésentente plus profonde avec les cadres de l'Arda, satellite de la Région en matière d'aquaculture.

En 1996, un contrat de location est signé avec l'Arda pour que le professionnel occupe ce site de l'Etang-Salé. René Brigaudet façonne les lieux. Une dizaine de bassins d'élevage de poissons sont creusés. Pour structurer une filière naissante, René Brigaudet fonde avec d'autres professionnels la coopérative Aquacoop.

"Je dénonçais les magouilles"

Les ennuis commencent en 2007. L'opération "couler la coop", comme il le dénonce lui-même, débute. De 750.000 euros de chiffre d'affaires annuel au plus fort de son activité, la coopérative passe à 200.000 euros. Entre-temps, la coopérative s'est faite déposséder de ses outils de travail par une certaine "société aquacole marine". "On avait investi dans des camions de livraison, un chauffeur, un réseau froid, la commercialisation mais avec la perte de notre production et les coûts de fonctionnement, ça ne devenait plus rentable. La SAM a voulu se la jouer solitaire et on y a tous laissé des plumes financièrement. La coop' a fermé début 2009 en laissant une ardoise notamment pour les apporteurs. Ce que je peux dire c'est que l'Arda, l'Association Réunionnaise de Développement de l'Aquaculture, porte très mal son nom. De développer, elle n'a fait que couler une filière, cela par la volonté d'un personnage très égoïste : M. Pierre Bosc", lance René Brigaudet, cette fois-ci bien décidé à médiatiser ses déboires face à une justice imperméable à ses yeux.

En septembre dernier, trois anciens employés de la ferme aquacole de la baie de Saint-Paul livraient leur part de vérité à l'adresse de leurs anciens dirigeants, ce qui a incité René Brigaudet a lui aussi, franchir le pas. "Je confirme ce que ces jeunes ont dit. M. Patrick Hoarau (ex-président de la SAM) n'était qu'un homme de paille. Le vrai dirigeant, c'était M. Bosc, par ailleurs président de l'Arda, une association financée par la Région…".

En 2008, l'éleveur de poissons de l'Etang-Salé dit recevoir des menaces de la part du patron de l'Arda car "je commençais à dénoncer les magouilles", à savoir l'appauvrissement programmé de la coopérative pour laisser champ libre à la SAM. Mise en marge et plus approvisionnée en juvéniles, la ferme Aquagol est priée de déguerpir du site de l'Etang-Salé. On parle déjà à l'époque de la construction d'un muséum de l'eau sur ce site d'Etang-Salé.

Contestant les mesures prises contre lui pour le faire décamper, René Brigaudet entame en 2011 une procédure contre l'Arda. Un an plus tard, le TGI de Saint-Denis déclare son incompétence. Le gérant d'Aquagol tente sa chance devant le tribunal administratif. Fait assez rare, l'ordre administratif se déclare à son tour incompétent. Sollicité en tant que dernière parade, le Tribunal des conflits* doit dire lequel des deux ordres de juridiction doit trancher. La décision du tribunal doit être rendue aujourd'hui 18 novembre à Paris. Un début d'aboutissement après deux ans de perdus.

Justice à deux vitesses ?

Car entre-temps est donc venue s'intercaler la décision du tribunal administratif qui a donné raison à la Région pour réclamer son expulsion. "La procédure en référé a fonctionné pour la Région au nom de l'Arda et quand je le fais devant le Conseil d'Etat depuis le début de l'année, toujours en urgence, je n'ai toujours aucune réponse", déplore l'intéressé. Aujourd'hui, René Brigaudet en arrive même à douter de l'impartialité de la justice, raison pour laquelle il commence à se montrer aux côtés de Salim Moussajee et des révoltés d'Eveil Citoyen.

"On veut se débarrasser de moi. Soit, mais que cela soit fait d'une manière plus civilisée". René Brigaudet tend le bras pour nous montrer le contrat d'occupation du site de l'Etang-Salé que "l'Arda-Région n'ont jamais contesté". Après avoir ruiné une activité qui marchait, l'homme demande à ce qu'au moins des dommages et intérêts lui soient versés à la hauteur des sommes investies et de celles qu'il aurait dû percevoir depuis le sabotage de la coopérative.

"Mon activité aujourd'hui consiste à ouvrir les bassins à des amateurs de pêche". Pas de quoi rentabiliser l'affaire lorsque l'on sait qu'au plus fort de ses belles années, Aquagol voyait sa production partir vers la grande distribution jusqu'à deux rotations par semaine. Contacté par téléphone, Pierre Bosc ne souhaite pas répondre et nous renvoie vers la Région. L'invitation est d'ores et déjà lancée.

*Le Tribunal des conflits siège au Conseil d'État
Lundi 18 Novembre 2013 - 17:38
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2998 fois




1.Posté par BANDE ORGANISEE!!.!!!. le 18/11/2013 18:09
a l'etang sa le les magouilles sont toujours d'actualités.???????

2.Posté par .ENFIN!! le 18/11/2013 18:18
le musée de l'eau commence a prendre de l'eau, les cadavres comment a remonter!!.

3.Posté par ??? le 18/11/2013 18:37
récemment concernant le musée de leau le maire de l’étang s'est exprimé sur ce sujet.. il a tout mis sur le dos de la REGION..??? vraiment bizarre tout ça.

4.Posté par A BOSC le 18/11/2013 20:47
Vous êtes un boulet et vous ne méritez pas votre place, celui qui se considère comme un feu follet , plutôt un chien fou assoiffé de subventions mais pas de résultats, c'est sur.. ça politique annonce ouvertement plus je mouille de monde moins je risque,, mais comme il le dit , un vrai gestionnaire bon père de famille.
LA HONTE.

5.Posté par Ciguatéou le 18/11/2013 21:44
Question lancée en l'air : quel est le rôle de l'ARDA et Pierre Bosc dans la crise requin?

6.Posté par Bof le 18/11/2013 21:46
On peut quand même rappeler que ce monsieur n'a plus bail et qu'il doit une somme conséquente à l'arda qui était son fournisseur. Quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la gale ! Un squatteur et un débiteur voilà pour résumer qui est ce monsieur.

7.Posté par casseroles le 18/11/2013 22:48
Bosc, mouillé de chez mouillé aussi de par son rôle à la ferme aquacole de St Paul, magouille dangereuse, attirant les requins bouledogues et tigres et protégés par des filets maillants que ces mêmes personnes, en collaboration aec l'IRD, refusent au nom de la biodiversité menacée pour protéger les baigneurs...

Décidément...

8.Posté par loyada le 19/11/2013 00:01
certaines personnalités de l ile de la Réunion n ont rien à envier à certains mafieux de Sicile ; nous n'avons qu' à lire chaque jour les nouvelles de la réunion sur les différents sites !! et ils se permettent par dessus le marché de critiquer le gouvernement !!! mon petit post vient de métropole !!!

9.Posté par eveil citoyen 974 le 19/11/2013 02:27 (depuis mobile)
Mr Brigaudet au vu des éléments de preuve qu''il nous a montrés semble victime d''une véritable machination en bande organisée et ce pauvre citoyen est en train de tout perdre.
Courage à lui.

10.Posté par Cervelledepiaf le 19/11/2013 08:11
Ce n'est pas le directeur qui décide tout cela mais son Administration de tutelle c'est à dire la Région.
Et c'est toujours un conseiller qui en est président et en ce moment c'est une présidente qui à un cerveau de truite d'élevage à la place des méninges. Elle ne connait même pas la différence entre un poisson pané et une queue de morue séchée.
L'avenir L'ARDA c'est de finir au fond de ses bassins, quand on veut tuer une association c'est facile on choisit la plus grosse tête vide pour mettre à sa direction, c'est faire conduire une personne sans permis elle finit par foutre le véhicule au fond du ravin.
Moi qui a travailler à l'ARDA quand c'était monsieur Berne Philippe président je peux vous dire que autre chose intellectuellement parlant .

11.Posté par @post 6 le 19/11/2013 09:31
On peut aussi rappeler que l'ARDA doit approvisionner les éleveurs en jeunes poissons et que malheureusement cette mission qui la première elle ne la respecte pas, cet organisme est intéressant mais il est très mal géré, notamment par ce Mr PB et par sa présidente qui ne connaît pas du tout son sujet. C'est une filière à l'agonie pourtant des hommes motivés continuent d'oeuvrer pour son développement. A quand un remaniement dans cette gouvernance qui laisse à désirer.

12.Posté par didier le 19/11/2013 10:15
Il y a des gens bien qui travaillent à l'ARDA mais le problème vient de la direction, PB œuvre depuis bien trop d'années dans son sens, d'ailleurs c'est lui qui risque de prendre la direction du pôle mer Réunion, il a le soutien de la Région (du moins de l'équipe en ce moment), méfions nous!
Il a perverti une association loi 1901 pour mettre en avant sa personne et...sa personne. Des valeurs très très éloignées de celles des gens de mer d'ailleurs, étonnant. Je plains les gens qui travaillent pour lui, c'est une honte. Pas étonnant qu'ils aient perdu leur domaine en mer.

13.Posté par VIGILANCE le 19/11/2013 10:44
sur le site de la commune de l'etang-salé le projet de musée des eaux douce s'est volatilisé, bizarre comme c'est bizarre.,,,??

14.Posté par Bouftango..... le 19/11/2013 11:01
12 posts et 12 critiques contre l'Arda et son chef. Y a un problème manifeste. Par ailleurs, que ce M. Brigaudet ne puisse pas trouver justice est dégueulasse. Aucun tribunal local ne se déclare compétent. C'est quand même grave quand dans le même temps la Région Reunion a obtenu une décision de justice près d'un tribunal local. Les règles de procès équitable ne sont pas respectées, mais il est vrai que nous sommes à la Reunion, qui est d'après les déclarations officielles, un département français, mais en réalité quand on regarde le fonctionnement des institutions, la Reunion c'est une sous-France.
D'après ce que j'ai compris, ce monsieur a un contrat avec la Région pour la location de son terrain et le terme n'est pas atteint. Comme ce contrat prévoit un dédommagement en cas de rupture, la Région doit le dédommager pour ses investissements mais sous prétexte de construire un musée de l'eau qui aurait pu être fait ailleurs, on détruit le travail de M. Brigaudet qui est contraint de licencier ses travailleurs. Ce monsieur se bat contre un réseau de pouvoir.

15.Posté par Ouep le 19/11/2013 13:09
Les aigris sont de sortie on dirait ...

16.Posté par Citoyen attentif le 19/11/2013 13:45
C'est évident qu'il y a un problème, et il est bien identifié..
Le région a commandé un audit il y a peu, il serait bon de le rendre public, surtout les conclusions d'ISODOM sur le management de Mr BOSC et l'utilisation des fonds destines en théorie aux producteurs, le pire c'est que les élus continuent à subventionner gracieusement ce monsieur alors que la filière en lien avec le cœur de métier de cette association est morte.
Le DG ne pourra bientôt plus se cacher .....
Il n'est pas encore trop tard, madame C. Il est encore temps de sauver les meubles avant que le bateau ARDA ne coule définitivement. Mais pour cela il vous faut vous séparer de cet incapable..

17.Posté par Collectif Eveil citoyen 974 le 19/11/2013 16:07
Post 9 : Eveil citoyen 974 doit faire le point sur le dossier avec M. Brigaudet. Merci de ne pas signer vos post du nom d'eveil citoyen 974. Seule l'équipe administrative peut signer des déclarations publiques.b[

18.Posté par contribuables!!!!!. le 19/11/2013 18:00
pendant que la population a le dos tourner et préoccupée par la crise on continue a piquer dans la caisse.???

19.Posté par loyada le 20/11/2013 01:07
Ouep*** t es payé combien, toi ?

20.Posté par STOP ! ALERTE A LA REVOLTE CITOYENS VITE JUSTICE QUAND TU NOUS VIENT ? le 20/11/2013 07:42
LES RÉUNIONNAIS SON DÉPOUILLE DE LEUR BIENS, RESSOURCE LA SITUATION DE CRISE VIENT DE LA , IL FAUT ARRÊTÈ LE MASSACRE DES RÉUNIONNAIS LES RENDRES DÉPENDANT DE LA CORRUPTION

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales