Economie

Selon la Chambre régionale des comptes, le surcoût de la NRL a été mal évalué par la Région


Selon la Chambre régionale des comptes, le surcoût de la NRL a été mal évalué par la Région
Dans son édition de ce jour, le Quotidien s'est procuré une copie du rapport de la Chambre régionale des comptes (CRC) portant sur la gestion de la collectivité régionale entre 2006 et 2010. Un focus particulier a été fait sur la nouvelle route du littoral, notamment sur le risque de surcoût de l'ouvrage en mer.

Si la Région estime à 200 millions d'euros (dans sa réponse faite à la CRC) ce surcoût, les magistrats de la Chambre tablent sur un "dérapage moyen" de 300 millions d'euros. "La marge de manoeuvre que s'est donnée la Région apparait modeste", relève le rapport de la CRC cité par le Quotidien.

Ce matin, la Région et son président, Didier Robert, ont tenu une conférence de presse sur le guichet unique des aides européennes (voir ici). Le président de la collectivité régionale en a profité pour donner sa vision du rapport et réaffirmer que la nouvelle route du littoral ne connaitrait pas de "dérapage" incontrôlé.

"Il n'y aura pas de dérive, pas de dérapage", martèle Didier Robert. A ses côtés Mohamed Ahmed, directeur général des services, avance les conditions qui ont amené au calcul de 200 millions d'euros de dérive des coûts de construction.

Didier Robert veillera sur le chantier

"Ce chiffre n'est pas nouveau. Il a déjà été présenté en assemblé plénière. Pour arriver à ce calcul nous avons appliqué un taux de 1,8 point, supérieur à l'index du BTP qui est de 0,8 (la révision est obligatoire pour les marchés d'une durée d'exécution supérieure à trois mois, dont les prix peuvent fluctuer en fonction de cours mondiaux, en matières premières notamment, ndlr), pour tester la capacité de la collectivité. Jusqu'en 2020, nous arrivons à 200 millions d'euros", précise Mohamed Ahmed.

"Aucun élément ne me permet de dire qu'il y aura un dérapage sur la route du littoral. Je vais veiller scrupuleusement sur ce chantier", ajoute pour sa part Didier Robert.

Une nouvelle fois, la Région a rappelé que les offres déposées par les entreprises avaient été inférieures au montant arrêté par les services de la Région.

A noter que le dernier marché complémentaire de 350 millions d'euros a été lancé aujourd'hui (2e tronçon de la Digue entre la Possession et la Grande Chaloupe). "Une fois l'entreprise retenue la maquette globale financière sera validée", conclut Didier Robert.
Vendredi 18 Avril 2014 - 16:38
JD
Lu 3773 fois




1.Posté par Sin 2ni dabor le 18/04/2014 18:02
Un risque existe toujours ?

il faudra trouver du fric pour payer ces fonctionnaires de la Chambre régionale des comptes (CRC) sur rémunérés 53%

Calimero le disait : C'est injuste !

2.Posté par Merci vanessa LA POSSESSION A RECULON le 18/04/2014 19:38
rectificatif: il disait c'est po juste!
et non c'est toujours les même couillons qui paie!
les contribuables passe a la caisse ! les élus se remplissent les poches! vive la république et la démocratie!

3.Posté par alea la cata le 18/04/2014 20:23
Ces surcoûts ne sont en général en aucun cas des "dérapages".
Ils sont le plus souvent générés par des aléas dus en général à des causes imprévisibles. Et pour des travaux en mer ... je vous fais pas un dessin.
Ces surcoûts doivent être considérés comme inévitables dans la vie d'un chantier et ils doivent faire l'objet d'une estimation sérieuse (qui dans la majorité des cas s'avérera encore inférieure à la réalité !).
Tous les professionnels sérieux ayant travaillé dans le BTP vous le confirmeront.

Il est manifeste qu'ils sont dans le cas présent sous évalués, à dessein peut-être ?

"C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison" (Coluche)

4.Posté par le réunionnais le 18/04/2014 20:23
Didier dit la vérité, compte bien l'argent la fou pas nous dans la merde!

5.Posté par faux les 2 le 18/04/2014 20:53 (depuis mobile)
Faux tous les deux: Caliméro disait "C'est trop injuste"
A bon entendeur...

6.Posté par jean-jacques le 18/04/2014 21:20
Aucun grand chantier de TP au monde (et j'en ai connu de nombreux) n'a jamais terminé au budget
et ici à la Réunion on a des exemples , route des Tamarins +50% , pont de la rivière St Etienne +50% , basculement des eaux+100%....DR qui n'a aucune expérience du pilotage d'un "machin" aussi énorme fait preuve d'une suffisance et d'une arrogance très inquiétants , un déni de réalité en fait...
Ce chantier durera 3 ou 4 ans de plus que prévu , causera un bazar sans précédent au niveau de
la circulation avec des conséquences économiques désastreuses et finira entre 2,5 et 3 milliards d'Euros ce qui entrainera une charge supplémentaire de 0,9 à 1,4 milliards pour la seule région
Réunion en raison des désastreux accords de Matignon 2 signés en 2010 entre DR et Fillon.
L'équilibre des finances régionales sera compromis pour des décennies. et on ne sait même pas
à ce jour d'où viendra l'argent nécessaire (entre 400 et 500 millions) au contournement Nord de St Denis sans lequel cette NRL ne sert strictement à rien...

7.Posté par Anti-corruption Anticor974 le 18/04/2014 21:53
COMMENT CONTRÔLER UN MARCHÉ PUBLIC DANS VOTRE COMMUNE ?
LES BASES

8.Posté par pourquoi vouloir bloquer le 18/04/2014 23:06
Pourquoi vouloir bloquer un projet nécessaire pour la Réunion à plusieurs titres.

9.Posté par BLUESHARK @ POST 6 le 18/04/2014 23:46
Cher Jean-Jacques,

vous revenez à charge? C'est incroyable, en plus avec la même boule de cristal ou le même voyant!!! Mais vous êtes incorrigible!!!

Avez-vous, tous les détracteurs de l'île de la Réunion, bien lu l'article? Didier ROBERT nous informe que l'indice habituelle est 0.8, et pour la NRL le calcul du sur-coût l'indice est de 1.8! Mais bon vous êtes aveugles, n'oubliez pas qu'un aveugle ne peut conduire un autre aveugle!

Chers détracteurs rouvent zot zié et lire bien avant de dire n'importe quoi!!!

10.Posté par JORI le 19/04/2014 00:32
8.Posté par pourquoi vouloir bloquer le 18/04/2014 23:06
Et quels sont ces "plusieurs titres"???.

11.Posté par La vox populi.com le 19/04/2014 01:09
Je vais veiller scrupuleusement sur ce chantier", ajoute pour sa part Didier Robert.
...................

Si prochainement les électeurs décident de vous virer, vous allez veiller quoi?

12.Posté par la retraite paisible le 19/04/2014 05:07
"L homme à la retraite garantie peut sereinement raconter la messe" ... Parole du grand sage .... Faut pas etre instruit ou intelligent pour voir que cette version en mer va exploser, quelle pretention de penser savoir ce qu'il y a sous l'eau ... Le President de Région qui gagne plus de 15 000 euros par mois en cumulant des mandats vous raconte n'importe quoi ... En matière d economie c'est un zéro pointé, les tamponnais l'ont montré aux réunionnais.. Une autre preuve ?? Sa SPLA MARAINA. Ils avaient promis un benefice de 500 000 euros en 2012... En une année elle a perdu 900 000 euros lol, près de 100 000 euros de perte par mois !!! Allo !!? D'ailleurs à la mi 2014 les comptes ne sont toujours pas sortis ...

13.Posté par Dimitri ALAIN le 19/04/2014 08:10
la court régional des comptes se réveille mais pourquoi ne prend t'elle pas en charge le contrôle des coûts financiers des projets de la Réunion ( un conseil de surveillance ) et valide avec du sérieux ,car toutes les dépenses inutiles genre IRTet autres dont personnes n'a connaissances ..... Sa ressemble plus a du riz chauffé qu'autre chose .....

14.Posté par Travis le 19/04/2014 09:32
Que les riches restent riches alors. Ils savent très bien ce qu'ils ont à gagner.

15.Posté par jean-jacques le 19/04/2014 09:34
9
Cher ? Je vous parie ce que vous voulez que ce que j'écris se vérifiera.

16.Posté par Toto@post9 le 19/04/2014 10:10
Je crois plutôt que c'est toi qui n'a pas tout compris, explication: dans n'importe quel budget de chantier du BTP il y a deux lignes pour payer les surplus
1) la révision de prix,
c'est obligatoire selon le code des marchés publics, il s'agit de réviser les prix des marchés signés en fonction de l'évolution des matières premières, des salaires dans le BTP.......Un indice de 1.8 n'est pas un luxe
2) les imprévus de chantier
exemple au moment du chantier les entreprises se rendent compte que le sol n'est pas aussi solide que prévu dans l'étude de sols réalisée par la Région, dans ce cas la Région sera obligé de payer des travaux supplémentaires aux entreprises pour agrandir les fondations des ponts. Un minimum de 5% doit être prévu dans tous les chantiers (l'article n'en parle pas).
Pour ce type de chantier il est sur à 100% qu'il y aura des aléas et donc des surcoûts

17.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 19/04/2014 10:42
@1 et 2 (caliméro)
http://www.youtube.com/watch?v=FdU5Oy1hM6o
@11
il en prend le chemin d'être virer, après luuu va veille su le tamponnn.

une petite chanson pour Didier avec brouette et truelle :
http://www.youtube.com/watch?v=Em4vo2IUsoE

18.Posté par jemma le 19/04/2014 11:12
Le mieux que l'on puisse souhaiter, c'est qu'une autre majorité et surtout un nouveau président soient élus, afin comme le dit le président actuel, de surveiller d'éventuels "dérapages" !!! Aux prochaines élections !!!

19.Posté par kersauson de (P.) le 19/04/2014 11:17
la Route du Littoral Nouvelle, dites « en mer » , cout 1,5 a 2 milliard d’euros, qui détruirA une partie de la barrière de corail, qui reposerA sur des fonds sableux : un vrai « Nouveau Pont de la Rivière St Etienne (cyclone Gamède) »
OR, la Route Littoral actuelle est quasi sécurisée, après pause des filets il ne tombe plus qu’une tonne par an, et derrière les filets ; les basculements ont été réduits par 2. Elle n’a fait QUE (mais c’est trop bien sûr) 50 morts en 50 ans , la Tamarine en est a une moyenne de 4 par an (vitesse oblige (je connais une 4 voies en métropole (Vannes Lorient 40kms) qui fait 10 morts/an malgré des radars fixes et mobiles ))
Cette route est opérationnelle (et a tant couté déjà) : il faut juste la consolider : - en coupant encore le haut des falaises a pic (**) (même si de « grosses huiles » ont des terrains (on expulse bien des pauvres pour la Tamarine ou le Tram))
- en la recouvrant, vers 20 mètres de haut, d’un toit en Super Béton, penché ; les (quelques) roches tomberaient et rouleraient dessus, et tomberaient en mer, ET protègerait des pluies et cyclones (plus de basculement !)
Coût de ce toit : environ 500 million (cimentage etc.. ) qui fera travailler des Réunionnais (ouvriers ET industriels du BTP), sur 4 , 5 ans.
(**) et (*) Couplons cela à un élargissement de 2 mini voies coté mer, par les déblais du haut des falaises (quitte a couper la route Un, 2 mois !! (ce n’est rien)), pour préparer un éventuel TRAM, ou Train (****), et dans un 1er temps des voies Bus propres et Poids Lourds !
Coût total : environ 800 millions : 1,2 milliard d’économies !

Cette route, on peut la désengorger (1/3 minimum) et donc ne plus investir dans une route nouvelle: COMMENT ?

Par la mise en œuvre IMMEDIATE de la route des Goyaviers, des plaines, INDISPENSABLE, qui permettrait aux sudistes du Tampon St Louis St Pierre de rejoindre, sans plus de kilomètres St Denis et surtout les communes à l’Est de St Denis (***) (Ste Marie Ste Clotilde et Ste Suzanne aux activités industrielles et tertiaires fortes), et donc St André.

Par la création d’un passage souterrain au Barachois, INDISPENSABLE, qui permettra à l’Ouest d’éviter l’entrée de St Denis, en accédant aux communes de l’Est de St Denis (***).

Les économies sur cette Route en Mer pourront être utilisées à des projets (faisant travailler les réunionnais), et INDISPENSABLES et OBLIGATOIRES dans le cadre de UE.

Refonte du Réseau Eaux Propres ( des milliers de litres partent dans la nature chaque jour)
Refonte du Réseau Eaux usées (trop tombent encore en mer)
Réseau Electricité (Oui GERRI certes mais ce sera plus long que prévu), pourquoi pas par une centrale nucléaire (en métropole 1 pour environ 1 million d’habitants, donc ici idem), avec possibilité de vendre à Maurice, Madagascar ..
Destruction des ordures et stockages, et Récupération du Méthanole : vous savez qu’une population de 800.000 habitants produit en excréments, de quoi alimenter 280 bus (4 fois plus de bus que les cars jaunes, 15% du futur parc !!)

Voila : des projets simples, nécessaires, qui seront adoptés de suite par les contribuables !
comme de faire des ponts solides (le nouveau de la Riviere St Etienne ainsi, ou encore cette Tamarine qu’il fallait faire depuis longtemps ; et qui n’est pas un projet VERGES ) au-dessus de certains raviers (Ouaki..),
sécuriser ENFIN l’accès a Cilaos, à Salazie, Langevin, cap Laoussé;
ce fameux pont de la rivière des Galets à Cambaie, enfin acté, mais 2 ans d’études.., puis 2 ans de réalisation, pour un projet de 250 mètres, sans expropriation, en pleine ligne droite et plate !!
améliorer les approvisionnements des hauts (ilets entre autres) !



20.Posté par ZembroKaf le 19/04/2014 12:45
@19
Comme dirait la ministre de l'O.M : ce n'est plus un projet c'est un chantier !!! (NRL)
"kersauson de (P)" sur la route des Goyaviers
http://cdn.orange.re/images/658x248/actu/arton653782.jpg?1371018637

21.Posté par zoé le 19/04/2014 12:47 (depuis mobile)
C'est une connerie cette nouvelle route du litoral. Revenez à un projet de train pour toute la réunion, sinon on pourra pas en avoir un avant 2100 disons

22.Posté par La vox populi.com le 19/04/2014 13:19
Didier ROBERT il s'en fiche de vos commentaires. Il a le pouvoir et il en abuse, il fit ce qui veut. Avec cette affaire de NRL il a endetté la Reunion pour 40 ans.

Le pire est de vouloir nous faire croire que nous sommes en démocratie.

23.Posté par Alex KORBEL le 19/04/2014 15:01

Le grand mythe de l’investissement public



Compte tenu des problèmes actuels des États européens, il est difficile de nier que les pays dotés de grands secteurs publics ont un problème de croissance économique. Si l’État grossit trop, il évince l’activité privée et étouffe l’économie par les deux mains de la fiscalité et de la bureaucratie.

Bien que la plupart des économistes acceptent de dire qu’il existe une corrélation négative entre la taille du gouvernement et la croissance économique, beaucoup s’empressent de nuancer en ajoutant que si les dépenses de l’État sont axées sur l’investissement plutôt que sur la consommation, elles peuvent avoir un effet positif sur la croissance économique.

Ici, l’hypothèse implicite est que les dépenses de l’État ne sont ni « bonnes », ni « mauvaises ». Tout dépend de comment l’État dépense son argent (ou plutôt l’argent qu’il a levé ou emprunté sous forme d’impôt ou de dette).

Les « bonnes » dépenses publiques existent-elles ?

Une nouvelle étude publiée par le Centre for Policy Studies, suggère que cette hypothèse est infondée et qu’il n’existe en réalité aucune corrélation positive entre croissance économique et dépenses d’investissement public, quelle que soit leur nature.

Le périmètre de cette étude est particulièrement intéressant puisqu’elle s’intéresse à 19 pays européens de l’OCDE sur une période de 15 ans, de 1996 à 2011.

Son premier constat est plutôt surprenant : les dépenses de l’État liées à ses pouvoirs régaliens (justice, défense, ordre public) sont complétement éclipsées par d’autres activités. En moyenne, 38% des dépenses des États sont affectées à la sécurité sociale, 19% aux fonctions régaliennes, 15% à la santé, 12% à l’instruction et 10% aux subventions et infrastructures.

L’augmentation du poids de l’État que nous vivons depuis un siècle vient de l’accroissement du contrôle étatique dans tous ces secteurs qui ne sont pas régaliens. L’étude souhaite alors vérifier qu’il y a une relation empirique entre les différents types de dépenses publiques et la croissance économique.

La réponse apportée par l’étude va surprendre plus d’un lecteur. Difficile en effet de distinguer entre « bonnes » et « mauvaises » dépenses de l’État. En dehors des dépenses publiques liées aux pouvoirs régaliens, à peu près toutes les dépenses de l’État ont un impact neutre ou négatif sur la croissance.

Le domaine de l’instruction est le seul à être neutre. Les États peuvent y investir plus ou moins, l’impact sur la croissance économique reste statistiquement neutre. En d’autres termes, donner plus d’argent à l’éducation nationale n’a aucun effet sur la croissance économique.

En ce qui concerne les autres secteurs de dépenses de l’État, l’effet sur la croissance est négatif.

En matière de santé par exemple, plus les dépenses de l’État augmentent, moins on a de croissance économique. L’étude estime qu’une réduction des ressources consacrées aux dépenses publiques de santé de 0,5% permettrait d’accroitre la croissance économique de 0,4% par an.

Pour les dépenses de sécurité sociale, l’effet négatif sur la croissance est encore plus prononcé. L’argent que l’État dépense pour les frais de maladie, d’invalidité, de retraite, pour les allocations familiales, chômage et logement tue la croissance. Pour chaque point de pourcentage supplémentaire du PIB consacré à un des éléments de la sécurité sociale, la croissance annuelle du PIB est inférieure de 0,2%.

Les dépenses de l’État liées à l’instruction, la santé ou la sécurité sociale ne font donc pas grandir notre économie plus rapidement.

Et les infrastructures ?

Quid des dépenses publiques en infrastructures ? À Paris comme à Bruxelles, celles-ci ont la réputation de stimuler la croissance économique. Mais qu’en est-il vraiment ?

L’étude souligne qu’en « comparant la moyenne des dépenses d’infrastructure routière des 19 pays européens sur la période 1996-2010, on ne trouve aucune preuve de l’existence d’une corrélation avec la croissance moyenne du PIB réel ». « Le coefficient de corrélation calculé entre la moyenne des dépenses en infrastructures routières en proportion du PIB et la croissance moyenne du PIB réel pour chaque pays sur la période analysée est de -0,066% ». La politique des grands travaux n’est donc pas le remède miracle que beaucoup de politiciens et de hauts fonctionnaires nous vendent depuis des décennies.

L’étude prête cependant le flanc à quelques critiques. Tout d’abord, corrélation n’est pas causalité. Il est ainsi possible qu’une hausse des dépenses de l’État dans le domaine de la santé et qu’une baisse de la croissance économique surviennent en même temps sans qu’il y ait de lien entre les deux. Une autre critique serait de dire que mesurer l’impact des dépenses agrégées d’instruction n’est pas une approche assez fine : quid de la distinction et des différents impacts entre l’investissement dans de meilleurs enseignants et l’investissement dans de nouvelles salles d’école ?

Cela dit, la conclusion générale de l’étude est plus que plausible : l’État ne peut pas encourager la croissance économique en s’accaparant plus de ressources pour lui-même. L’échange volontaire est le meilleur moyen d’allouer des ressources. La dépense publique, en distordant le mécanisme des prix, sape également les incitations disciplinant le marché ce qui aboutit nécessairement à l’affaiblissement du potentiel de l’économie d’un pays.

Cette étude démontre qu’il n’existe pas de relation entre les principaux secteurs de dépenses publiques et la croissance du PIB réel. Plus grande est la taille de l’État, moins prospère est la société.

Si plausibles que soient ces résultats, il est utile de diffuser ces faits face à l’incessante rhétorique politique demandant plus de dépenses de l’État - déguisées en « investissements publics » – pour stimuler l’économie. Ce n’est pas forcément ce que les chiffres montrent.

24.Posté par Un projet conçu à partir d'au moins 8 mensonges ! le 19/04/2014 15:28
Le prix, la sécurité, le nombre de voies, les nombreux emplois pour les Réunionnais, la gratuité, l'affirmation gratuite et répétée d'absence d'alternatives terrestres plausibles, la durée de construction, le début imminent des travaux (perpétuellement remis d'année en année depuis Paul Vergès !).
Autre nouveau mensonge très grotesque : on déclare que les travaux de l'échangeur de La Possession sont le début du chantier de la NRL.
Nous développerons dans un courrier de lecteur ultérieur.
www.reagissons-la-reunion.fr

25.Posté par francette le 19/04/2014 16:29
Il faudrait que celles et ceux (élu(e)s) qui nous mentent paient avec leurs propres deniers les dépassements qu'ils feignent ne pas voir.

26.Posté par Turbo le 19/04/2014 16:34 (depuis mobile)
Petit Pont radié du chaudron coût de départ 3 millions au final 9 millions pour moins d''un kilomètre alors la route du littoral "mazine pas li" !!!

27.Posté par observateur le 19/04/2014 17:42
wanted dead or live par la CRC...

28.Posté par La vox populi.com le 19/04/2014 20:35
Didier ROBERT se croit supérieur à tous. Il dénie la vérité.

Rappelez-vous, il avait promis la venue de Swarzeneger (Terminator) pour la fin de l'année 2013 et il n'est jamais venu. Qui peut croire le Robert à part les affidés.....

29.Posté par Objectif le 19/04/2014 21:04
Je fais confiance aux estimations de la Région mais quand bien même 100 millions de surcoûts oubliés sur 1,6 milliard de travaux, on est loin, très loin des milliards annoncés par les détracteurs...
cela dit, je trouve inquiétant que la CRC critique tout d'un coup la politique touristique de la Région et maintenant le financement de la NRL... drôle de coïncidence...
A se demander ce qui se cache derrière tout ça...

30.Posté par J F S le 20/04/2014 08:53
Post20 Il est vrai qu'il n' y a pas eu de concours initial pour présenter différentes solutions et la tienne aurait pu être envisageable. Il est utile de rappeler qu'un bureau d'étude avait prévu le tracé du tram/train en grande partie en tunnel, cela devait être un mauvais choix! mais on aurait pu alors envisager le doublement des tunes, un routier et un ferroviaire, mais on ne vas pas réécrire l'histoire.

N'oublions pas que les bureaux d'étude orientent les choix et mettent des critères qui "obligent" à choisir un adjudicataire plutôt qu'un autre. La règle du moins disant s'applique en final, les dés sont généralement pipés, c'est comme pour les candidatures pour un emploi, les critères sont ciblés pour limiter le nombre de postulant voir à ne laissez la chance qu'à un seule ou une seule personne.

Pour mémoire :
Etat 532 000 000,00 € 33,25%
Union Européenne 151 000 000,00 € 9,44%
Région 669 000 000,00 € 41,81%
FCTVA 248 000 000,00 € 15,50% (Fonds de compensation de la taxe sur la valeur ajoutée)

Total budget initial 1 600 000 000,00 €

Programme de financement BP 2014

Etat (AFITF et FCTVA) 789 000 000,00 €
FEDER 151 000 000,00 €
Emprunt Caisse des Dépots protocole Matignon 450 000 000,00 €
Emprunt Caisse des Dépots prêt SPL - part TCSP 170 000 000,00 €
Epargne 100 000 000,00 €

1 660 000 000,00 €
Différence entre budget initial et celui voté -60 000 000,00 €

Tronçons de la digue - MT5.1 474 924 245,92 € 3600 m
Viaduc de la grande chaloupe - MT4 37 589 206,12 € 240 m
Viaduc de la grande chaloupe - MT3 715 690 332,87 € 5400 m
Echangeur de la Possession - MT2 54 648 982,71 €
Desserte de la grande chaloupe - MT1b 345 000,00 €
Carrefour giratoire entrée Ouest St Denis - MT1a 875 000,00 €
Piste chantier RN1 échangeur Port Est - MT1c 5 848 000,00 €
Bretelle provisoire RD41/RN1 direction Sud Possession - MT1d 1 786 880,00 €

Total 1 291 707 647,62 € 9240 m

Coût prévisionnel des travaux : 1 499 000 000,00 €

Source : chiffres annoncés par la Région lors de la conférence de presse du 20/12/2013

31.Posté par Toto le 20/04/2014 10:27
Le grand mythe de la croissance.

En lisant le post 23 je suis troublé par la faiblesse des arguments soit disant scientifiques de la démonstration visant à décrédibiliser la dépense publique. On dirait que la démonstration a été montée afin de défendre une ligne de pensée mais là n'est pas mon propos.

Je suis toujours étonné qu'on nous rabâche à longueur de journée que la santé d'une nation dépende d'une croissance économique (et donc bien entendu le bien être des citoyens).
L'état des sociétés des pays émergents est un formidable contre exemple à cette fuite en avant de la croissance. Car bien entendu en parlant uniquement de la croissance les "économistes" évitent une question beaucoup plus importante, la répartition des fruits des richesses produites dans un pays.
Une nation peut elle vivre mieux sans croissance à court terme? Bien sur que oui, il suffirait pour ca de mieux redistribuer les bénéfices du PIB;
Le plus gros défi que nous avons c'est de stopper ce système économique qui ne profite qu'à quelques uns ultra riches, alors que des salariés correctement payés participent beaucoup plus au développement économique d'un pays que quelques actionnaires ultra riches.

32.Posté par francette le 20/04/2014 11:48
@post31 Toto
Bonne analyse.
Je partage.

33.Posté par jess le 20/04/2014 14:35
NON A LA NOUVELLE ROUTE DU LITTORAL : UNE PÉTITION EST EN LIGNE

https://secure.avaaz.org/fr/petition/NON_A_LA_NOUVELLE_ROUTE_DU_LITTORAL/?azrbshb

34.Posté par Merci vanessa LA POSSESSION A RECULON le 20/04/2014 15:04
post 33 pourquoi non? vous êtes vous intéressé à ce projet ou suivez vous, comme la majorité des gens, des élus qui ne servent que leurs intérets et ambitions? Je ne suis pas pour ou contre, je me pose des questions.
la vie a t'elle un prix? celle de votre famille ou de vos amis peut etre?
au delà des avis politiques qui sont tous différents et qui se défendent où est l'intéret général?

nouvelles études? combien d'euros et combien de tps? nouveau projet? quoi? combien d'euros et d'impôts? combien de tps? dans ce dossier on arrête pas d'avancer et de reculer, des milliers de réunionnais risquent leur vie tout les jours pour aller travailler et on est encore à essayé de freiner les choses.
PEUT ÊTRE LES ELECTEURS DEVRAIENT ILS REFLECHIR UN PEU AVANT DE DONNER DU POUVOIR A N'IMPORTE QUI ET REGRETTER APRES! UN MOMENT DONNÉ IL FAUT AVANCER!

35.Posté par polo974 le 20/04/2014 19:59
30.Posté par J F S le 20/04/2014 08:53 |
""" ...
Pour mémoire :
...
FEDER 151 000 000,00 €
...
"""

Et comme maintenant, La Région aura la gestion directe du FEDER, devinez qui va piquer dedans pour payer la connerie...

En attendant, les autres investissements indispensables vont passer à la trappe...

36.Posté par kafir le 21/04/2014 00:42
Le Président Didier Robert reste une personnalité au dessus des autres. Brillant, réactif, consensuel, rassurant et proche du peuple.

kafir

37.Posté par BORLO le 21/04/2014 12:11
Toto et Francette: vouw etes de veritable clichés de la gauche "bien-pensante": des incultes notoires!
Si vous aviez un minimum de culture economique et si vous vous interessiez reellement a l'evolution des pays en voie de developpement, vous "saurriez" au lieu "d'imaginer"
Le liberalisme economique a sortie plus d1 milliard de personne du seuil de pauvreté e 20 ans, principalement dans les PVD qui voie leur economie ET leur democratie s' ameliorer.
Un doute? Allez voir le vietnam, le kenya, le bresil, l'inde etc...
Les "bien pensants" se contant de la tele ne peuvznt pas avoir le recul necessaire pour realiser que si les tensions sociales augmentent dans ces pays, comme au Bresil et en Inde, c'est justement parce que ces paus decollent, que la richesse arrivent et donc que les inégalités apparraissent!
Quant tout le monde etait pauvre, y'avait, pas de gateau a partager, maintenant c'est different...
C'est d'ailleur un cas d'ecole pour apprendre aux jeunes la difference entre le socialisme et le liberalisme:
Le liberalisme, c'est creer de la richesse en comptant sur son effet d'entrainement pour tirer toute la population vers le haut. Le socialisme, c'est capter la richesse fabriquer par les autres pour jouer a robin des bois aupres des idiots et se faire elire ( le bon cote de la democratie pour le peuple de gauche: tant qu'il y aura une majorite de crétins et d'inculte comme toto et francette, pourquoi faire de la pedagogie alors que la demagogie fonctionne si bien?)
Un Socialiste c'est d'abord quelqu'un qui "ne sait pas..." mais qui pense savoir mieux que tout le monde se qui est juste et injuste sans la moindre base en economie, en sociologie et en philo...
Ce pays est foutu...

38.Posté par francette le 21/04/2014 13:04
@BORLO, vous êtes la lumière, l'intelligence, un concentré de cultures!
Vous êtes bien dans le moule du libéralisme. N'oubliez pas que le libéralisme crée de la pauvreté et on le voit tous les jours au travers de la mondialisation et de cette Europe libérale..
Qui fait travailler les enfants au Bangladesh, au Pakistan, en Inde au mépris des droits internationaux?
Si ce pays est foutu, c'est que vous ne l'aimez pas.
Alors quittez le!

39.Posté par La vox populi.com le 21/04/2014 13:09
@36 "proche du peuple. "
...................

Vous êtes un plaisantin; Grimpez au Tampon et allez demander l'avis à nombre de ses anciens militants (campagne régionale) , mais prévoyez du papier pour essuyer le vomi.


Hautain et distant (dixit nombre de Tamponnais). Jamais vu sur le marché forain (dixit les bazardiers)


Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales