Société

Selon l'Observatoire Marin, le "comportement des surfeurs" doit changer

Il fallait s'y attendre, le fait que Victorin Lurel aurait abondé dans le sens des acteurs favorables aux prélèvements de requins ne fait pas que des heureux. C'est le cas de l'Observatoire Marin de la Réunion, qui insiste encore sur l'importance de la responsabilité "humaine" dans la survenue de ces attaques.


Selon l'Observatoire Marin, le "comportement des surfeurs" doit changer
La déception se lit dans les propos de Mickaël Rard, président de l'Observatoire Marin de la Réunion. Quelques heures après que, selon Thierry Robert, le ministre de l'Outre-mer, Victorin Lurel, s'apprête à donner un feu vert ministériel à la chasse aux requins dans la réserve marine (dont les conditions seront précisées dans quelques jours), il nous livre ses premières impressions.

"Pour nous, ce n'est pas le milieu marin qui est en cause. Il n'y a pas plus de requins qu'avant, il n'y a pas plus d'attaques que depuis 30 ans. Par contre, c'est le comportement des surfeurs qui est en cause. On connaît les conditions dans lesquelles la survenue d'attaques est plus probable", dit-il. "Sept attaques sur dix ont lieu après 16h. Vous enlevez déjà ce facteur en ne pratiquant qu'à des heures raisonnables et vous éliminez 70% du problème", poursuit-il.

Remise en cause des choix stratégiques de CHARC

L'autre hypothèse que Mickaël Rard évoque est celle de la saisonnalité de la recrudescence des observations de squales. Il y a trois périodes majeures selon lui. La première c'est janvier : le mois le plus chaud. Ensuite mars-avril, c'est l'intersaison et le probable passage des thons à cette période. Enfin, de juillet à août, avec la présence des baleines.

Le spécialiste reste également échaudé par la manière dont le programme CHARC a été fondé: "Vous avez une association, Squal'idées, qui a été choisie alors qu'elle est portée par des médecins généralistes, qui certes ont fait un travail remarquable sur les requins, mais que sur l'aspect médical. Or, nous, nous avions depuis 2007 étudié les comportements des requins côtiers, leur nombre et je peux vous dire qu'il n'y en a pas plus qu'avant. On avait également réalisé des marquages de requins. Les marques que nous avions utilisées ont été refusées par la préfecture et l'IRD a préféré adopter ses propres marques. Les nôtres étaient éprouvées car aucun système n'existait sur le marché pour marquer des espèces à la peau aussi épaisse que le bouledogue. Je comprends que la Préfecture ait mis entre les mains de l'IRD le programme CHARC car l'IRD est un organisme public mais il n'était pas spécialisé dans les requins."

Facteur humain et comportemental donc. Mickaël Rard fait enfin un ultime reproche à l'égard du récent arrêté préfectoral interdisant le rejet de déchets de poissons par les pêcheurs. "L'arrêté oblige à ne pas pratiquer la pêche à la saumure à moins de 2 mile 5 nautique des côtes. Je peux vous dire que même à 3 mile des côtes, en cas de courants favorables, ces restes de poissons saumurés peuvent atteindre la côte en une heure voire une heure trente", conclut-il.
Mercredi 1 Août 2012 - 16:25
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2973 fois




1.Posté par ASSENJEE.M le 01/08/2012 16:34
CQFD!

2.Posté par Beru le 01/08/2012 16:45
En gros c'est toute l'année !
Sachant que le requin n'est pas très à cheval sur le calendrier, partons sur l'hypothèse que :

Période 1 : mi décembre à mi-février (parce que il n'y a plus de saison mon bon monsieur)
Périodes 2 : début mars à mi mai (le temps qu'ils se rendent compte que les thons se sont barrés)
Période 3 : Juin ( date des premières observations de baleines à la Réunion) à fin septembre.

Ce qui laisse :
Octobre - Novembre pour aller dans l'eau !!

3.Posté par tic tac tic tac le 01/08/2012 17:06
il y a une solution pourquoi ne pas pécher les requins, les marqués et les remettre a l'eau,comme sa on bien combien il y a réellement de requin.

4.Posté par vrpv974 le 01/08/2012 17:09
Je ne veux pas prendre la défense de l'un par rapport à la défense de l'autre, mais quand nous mettrons nous dans la tête, que l'océan appartient aux créatures qui l'habite, et non à ceux qui veulent le coloniser depuis des milliers d'années. Arrêtons de croire, nous les hommes, que tout nous est dû! Si dieux nous avait voulu dans l'océan, il nous aurait fait poisson!

5.Posté par ah bon le 01/08/2012 17:11
Rard, encore des hypothèses et toujours des hypothèses.
quelles sont vos heures raisonnables pour les activités nautiques?
sur la cote Ouest il y a eu 3 attaques mortelles en - de 2 ans!

vous êtes en conflit d'intérêt et cherchez seulement à garder vos allocations budgétaires.
le pire est qu'en parlant avec vous, la seule chose qui ressortait est votre amertume devant le choix de squal'idée à votre place.
ne soyez pas jaloux vous aussi vous avez du sang sur les mains par votre attitude à dénier, masquer et mentir sur le problème de la reunion.
rappelez vous on c'était parlé à 2 reunion une à la saline et l'autre à st denis!

6.Posté par DBV974 le 01/08/2012 17:25 (depuis mobile)
Y en à mare des comportements de quelques connards de surfeurs irresponsable. Y a des morts en montagne et pourtant personnes ne manifeste contre la neige. Y a des morts du au paludisme pourtant personne ne manifeste contre les moustiques.

7.Posté par l''âne qui n''avait pas soif ne bût pas et mourut de soif le 01/08/2012 17:34
"Pour nous, ce n'est pas le milieu marin qui est en cause. Il n'y a pas plus de requins qu'avant, il n'y a pas plus d'attaques que depuis 30 ans. Par contre, c'est le comportement des surfeurs qui est en cause. On connaît les conditions dans lesquelles la survenue d'attaques est plus probable", dit-il. "Sept attaques sur dix ont lieu après 16h. Vous enlevez déjà ce facteur en ne pratiquant qu'à des heures raisonnables et vous éliminez 70% du problème"...

ET si l'on n'avait pas écouté des squalophiles négationnistes on aurait "enlevé" 100% du problème.

En revanche, complètement d'accord sur l'incompétence de Squal'idée et de l'ird en matière de risque requins. Au moins ceux-là auront fait l'unanimité... contre eux.

8.Posté par RIP RIP RIP RIP le 01/08/2012 18:12
ET si l'on n'avait pas écouté des squalophiles négationnistes on aurait "enlevé" 100% du problème.

C'est sans doute a cause de ce genre de connerie que Eddy Aubert (rip, condoleances à la famille) s'est mis à l'eau à la tombée de la nuit a l'embouchure d'une ravine qui venait de couler.

9.Posté par l''''''''''''''''''''''''''''''''idiot du village le 01/08/2012 18:16
Faudrait en parler a Alexandre hein ! paix a son âme

10.Posté par tipiak le 01/08/2012 18:38
pourquoi vous n'avez pas été retenu si vous êtes Spécialiste.
c'est qu'il y a des gens qui s'auto proclame spécialiste du requin alors que pas grand monde ne s'y connait vraiment.
vous êtes déçu, mais surtout de ne pas avoir réussi à être légitimé...

11.Posté par MIRITOUSEL le 01/08/2012 18:42
Et pourquoi pas surfer sur....Internet?C'est moins dangereux non?Bien sûr cela dépend du site qu'on surfe dessus!!!!

12.Posté par biloute le 01/08/2012 18:51
enfin une opinion alternative dans la presse !! moins sous le coup de l'émotion populaire et plus réaliste et scientifique de ce qu'on a pu lire à ce jour. j'espère que les élus prendront le temps de la réflexion

13.Posté par Tonnerre de Brest le 02/08/2012 08:44
Les assos OPR et PRR pour légitimer leur haine du requin et trouver un bouc-émissaire facile colportent des mensonges quand aux causes des attaques. Il n'y a pas de surpopulation de requin à la Réunion, la réserve marine n'est pas un garde manger pour les requins et ne les attirent pas, Les requins n'apprécient pas la chaire humaine et ne viennent pas spécifiquement pour "croquer" du surfeur, tuer du requin ne réglera pas le problème même à court terme, qui se risquera de garantir une pratique sécurisée aprés le prélévement? le ministre? le maire de St Leu? Par contre ce qui n'est pas mis en avant et je m'en étonne, c'est qu'il n'y a que les surfeurs qui sont attaqués, pas les baigneurs qui sont des centaines tous les jours dans l'eau, pas les plongeurs autonomes trés nombreux aussi, pas les plaisanciers, alors pourquoi? C'est sans doute l'atitude accidentogène des free-surfeurs, chaque victime à pratiqué au moment où il ne fallait pas: mer trouble, train de houle depuis plusieurs jours, fortes pluies avant ou délestage de matières fécale dans l'océan la vielle, des conditions défavorables et risquées. Il est à noter que les accidents ont eu lieux uniquement avec des pratiquants de surf hors structures, les professionels du surf encadre et gérent la sécurité, ils savent dire "non" à la pratique quand les conditions sont défavorable (ex le jour de l'attaque de Matthieu Schiller) Les free-surfeurs veulent les vagues pour eux seuls, il prennent des risques et augmente la potentialité d'un attaque. Le kayakiste qui c'est fait "attaqué" par un requin était en train de pêcher, il c'est bien gardé de le dire aux infos puisqu'il le faisait dans la réserve marine, il préférait passer pour une victime. La pratique des sports et loisirs extrêmes comme le parachutisme, le parapentisme, le canyonning, la plongée sous marine sont encadrées quand aux conditions de pratique et de formation, pour le surf qui évolue dans un milieu dangereux (même sans requin) aucune formation spécifique, je prends un morey ou une planche et hop à l'eau!!! Quand est il de l'apprentissage? quand est il de l'évaluation des risques? Quand est il d'assumer sa pratique? Vous ne pouvez pratiquer ni la plongée sous marine, ni le parachutisme, ni le parapentisme, ni le canyonning sans une formation préliminaire, alors pourquoi le surf qui évolue dans un milieu identique fait il exception? Alors halte aux mensonges et à la désinformation, halte aux bouc émissaire faciles, tuer les requins est une abération et un crime contre la nature, c'est pourtant ce que demandent et obtiennent des surfeurs minoritaires soit disant proche de l'environnement et amoureux de la mer. Il y a des hommes qui battent leur femme et ils disent qu'ils l'aime...les surfeurs tuent les requins et ils disent qu'ils aiment la mer...bien sûr, à d'autres!!!!

14.Posté par polo974 le 02/08/2012 17:31
Y a-t-il quelqu'un qui lit les pavés du genre de Tonnerre de Brest, sans la moindre mise en forme ? ? ?

ça fait pas envie, hein...

15.Posté par oui je lis les pavé de tonnerre de Brest le 03/08/2012 13:14
oui je lis les pavés du genre Tonnerre de Brest qui ecrit avec conviction, et ainsi la mise en forme est dellaissé mais si tu prenais un peu plus de temps a faire des effort plutot qu'as ecrire des conneries sans importance " polo974" ; c'est que tu doit souvent te laisser aller dans la facilité des presses predigerés....

16.Posté par Erjleen le 07/08/2012 14:58
Quiconque a déjà assisté à une intervention de Mickael Rard peut témoigner de sa passion et son engagement pour ce qu'il fait.
Mais la vindicte stupide d'une minorité cherche à tout prix à s'acharner sur quelqu'un : les autorités, les requins, M. Rard, ...
Je vais vous dire ce que beaucoup de personnes pensent, sans oser le formuler car politiquement, c'est très moyen : Ces imbéciles de surfeurs qui vont se suicider dans l'eau (heure dangereuse, attaques récentes) n'ont pas à être défendu, ils prennent le risque, ils assument. Le requin, lui, ne s'amuse pas, et n'a pas d'autre choix que d'être dans l'eau.
Le prélèvement (massacre) n'y changera rien. Et comme les attaques vont se poursuivre (tant que nos surfeurs écervelés ne changent pas leur comportement), on va tuer de plus en plus de requins sans que cela ne marche jamais. CE SONT DES REPRESAILLES MINABLES, PUERILES, FUTILES ET ma foi, bien dignes de crétins inconscients.

J'apporte mon soutien inconditionnel à l'Observatoire marin et à la défense des requins. Et je n'attends pas de gratitude de la part des requins.

Je propose à l'office du tourisme d'utiliser l'image du requin comme nouvelle publicité. Puisque les requins seraient si nombreux, les gens du monde entier viendraient les admirer s'ils savent qu'il y en a. La plage, cela fait longtemps qu'on sait qu'on ne tient pas le concurrence.

Quant aux médias, je leur propose de faire le métier de journaliste, et de laisser tomber les questions comme : "Est-ce que vous pensez que le surfeur a fait preuve de courage en regagnant le rivage? " Le journaliste "pense t-il" qu'on va lui répondre : "Non, moi je pense qu'il aurait dû rester dans l'eau avec le requin."
Il y a une polémique sur les requins disent nos journalistes. Mais ce sont eux qui l'ont lancé, et ils s'en reviennent étonnés à présent.

Moi je ne vois pas de polémique. Les requins n'attaquent pas les "usagers de la mer", juste certains surfeurs imprudents. Je n'ai pas encore vu de requins grimper sur la plage et coloniser la terre ferme. Je reviendrai sur mes propos quand cela arrivera. Et je n'ai jamais vu un requin sédentaire de ma vie... Si vous pouviez me donner son adresse postale?

17.Posté par Erjleen le 07/08/2012 15:23
L'expédition punitive grotesque contre les requins me donne envie de réagir.
Il est possible que des actions peu orthodoxes mais légitimes soient prises par des associations contre tout navire criminel qui prendrait part au massacre.

Cette fois, je vous promets que les requins n'y seront pour rien.

18.Posté par Stop à la désinformation ! le 08/08/2012 12:28
et voila, encore un avis ECLAIRE d'un responsable de l'observatoire marin. c'est la faute des surfeurs et il n'y a pas plus de requins qu'avant ... (au passage c'est vrai qu'on aurait du vous confier les études, vous avez déjà les résultats avant même de les commencer , on aurait gagné du temps et de l'argent...)
ceci dit, comment expliquez vous ça : le comportement des surfeurs n'a pas changé et pourtant le nombre d'attaques a explosé. depuis 2011 il y a eu 9 attaques sur TOUTE L'AUSTRALIE et 8 sur une VINGTAINE DE KM ici !!!!!!!! (je ne compte pas celle de st benoit ni celle de ste rose). Et pourtant en australie le surf est un sport quasi national, beaucoup de plages sont protégées par des filets et/ou drumlines et les ozzies qui bossent surfent très tôt le matin et tard le soir. N'importe quel esprit scientifique ou de simple bon sens peut comprendre qu'il y a un problème, non ? M Bernard Seret (spécialiste reconnu de l'IRD) considérait au début de la crise que les attaques augmentaient à cause de l'augmentation du nombre de surfers (rejoignant en cela l'avis de M Burgess des USA). Et pourtant, il a fini par reconnaitre que cette accumulation d'attaques n'était pas normale et qu'il y avait réellement un problème requin à la Réunion. Alors arrêtez votre sempiternel discours accusant les surfeurs, remettez vous en cause aussi , c'est aussi ça l'esprit scientifique.
(et ça évitera au passage de donner du grain à moudre aux abrutis styles posts 16 et 17 que j'invite volontiers à venir nous trouver à la sortie de l'eau : c'est là qu'on peut insulter EN VRAI les surfeurs plutôt que courageuseument planqué derrière son clavier...)

19.Posté par Erjleen le 08/08/2012 19:31
Une meute de meurtriers armés, soutenus par les autorités et par des irresponsables, pour massacrer des poissons : Voilà une belle leçon de courage.
Je ne perdrai pas trop de temps à discuter avec l'imbécile qui me traite d'abruti post 18 mais si les termes insultants vous dérangent, moi pas, c'est exactement la définition du dictionnaire, et elle vous sied admirablement.

L'écosystème au cours des âges s'est sans cesse adapté à la survie, retrouvant un nouvel équilibre. Toutefois l'influence des activités humaines s'exerce sur une échelle bien trop inégale.

Les hommes n'ont pas rendu de comptes à chaque catastrophe écologique dont ils ont été responsables. Et pourtant, deux espèces entières de requins seraient coupables pour deux surfeurs qui ont pris des risques insensés, au mépris des avertissements et des infos (notamment ceux de l'observatoire marin)? J'espère que vous cernez le ridicule de la situation.

Les surfeurs ont le droit de pratiquer du surf, certes. Ils n'ont pas à exiger qu'on bousille l'écosystème marin pour leur plaisir. Qu'est-ce qu'on est en train de faire? Mesurent-ils ce que cela signifie? Les conséquences de la disparition d'une seule espèce sont incalculables. Et l'épilogue ne sera pas heureux. Nul ne peut prévoir si un nouvel équilibre sera instauré, et quand bien même, cela pourrait se faire à notre détriment.

La mer donne amplement assez à l'homme. Sûrement plus qu'elle ne peut.
Foutre en l'air le fragile équilibre de la vie, c'est le comble de l'ingratitude et de l'égoïsme.
C'est cela que vous voulez faire? Attenter à l'écosystème dont nous faisons partie? Vous ne protégerez pas les hommes en massacrant les requins, vous nous condamnez tous plutôt.

Je ne veux pas condamner la vie toute entière pour l'égoïsme et l'inconséquence d'une poignée de lâches. Salut.






20.Posté par Requin bouledogue le 08/08/2012 22:56
Bonsoir,

Je suis d'accord avec Erjleen et l'ensemble des personnes qui désapprouvent la "régulation" des populations de requins, l'ensemble des personnes qui estiment qu'elle ne constitue pas une solution efficace s'inscrivant dans une démarche de développement durable.
Les surfers doivent assumer le fait qu'ils prennent des risques en pratiquant... le surf. Vous ne souhaitez pas que la mer devienne une piscine géante accessoirement chauffée. Ecouter et entendre certains conseils (pas de surf à l'aube, au crépuscule, seul...) peuvent réduire les attaques / le nombre de victimes. Si ce n'est pas le cas, les surfers n'auront pas perdu grand chose : un peu moins de temps passé dans l'eau et un peu de solitude.
Je suis convaincu que la majorité des Réunionnais ne se soucient pas vraiment du problème. Mais je suis également convaincu que la polémique a été engendrée par une minorité de personnes : des surfers - leurs familles ? - excités par des pseudo-journalistes locaux. Les "autorités" ? En autorisant le prélèvement de requins, le représentant de l'Etat espère calmer, d'une part, les surfers (pardonnez-moi ce raccourci) et, en conférant au prélèvement un caractère "scientifique", les gens qui protègent les requins.
A ce propos, je doute que 10 requins bouledogue ne présentant pas de ciguatéra représentent à eux seuls un échantillon satisfaisant permettant de conclure que l'espèce peut être commercialisée, consommée, mangée. Tout comme il n'est pas possible pour l'instant de déterminer à partir de combien d'individus tués les surfers seront en sécurité. Si quelqu'un meurt à cause de la ciguatéra par la suite, devrons-nous prélever des représentants de l'Etat ou des surfers ?
La viande de requin bouledogue ne rencontre pas un franc succès auprès des consommateurs de toute façon. Il faudrait faire de la pub ? Je vous laisse imaginer... Des subventions ? Et vous ne pensez pas que l'argent des Européens ou des Français serait mieux investi ailleurs ?
Monsieur Brunetière a souligné que le bouledogue (je parle du requin) n'est pas protégé, que sa capture est autorisée. Il se trouve que l'espèce est menacée. Vous conviendrez que réaliser la transition menacé --> protégé démontre une incapacité à se projeter sur le long terme (en plus d'un certain égoïsme). Entre la vie et le requin vous choisissez la vie ? Cela n'a aucun sens. Le post 19 vous explique pourquoi.
Pour finir - et je remercie les lecteurs qui m'auront... lu jusqu'à la fin : ) -, je ne peux tolérer qu'un surfer (et un surfer non scientifique apparemment) critique des scientifiques. Certes, ils... Nous avons du mal parfois à nous remettre en cause, à prendre du recul sur nos résultats. Mais il me semble que prétendre une augmentation du nombre de requins en se basant sur l'observation de pêcheurs / de surfers... etc est quelque peu précipité. Au-delà du comportement des surfers, c'est le comportement des humains dans sa globalité qu'il faut considérer (pollution des eaux...). La réserve marine n'est pas responsable, quel que soit l'intérêt que les scientifiques ont à la défendre. Dans un écosystème, les populations sont régulées naturellement. Une augmentation des populations des niveaux trophiques inférieurs à celui du requin pourrait expliquer une augmentation du nombre de requins (plus de nourriture). Mais la biomasse de la réserve marine à La Réunion n'est pas particulièrement élevée et des espèces se trouvant au même niveau trophique que le requin n'ont pas vu leur population augmenter.
Vous comprendrez que je ne vous attende pas à la sortie de l'eau, surfers ; si je devais expliquer les choses à tous les idiots (= personnes dépourvues de bon sens, exterminer les requins n'en est pas, pas plus que désigner l'Etat = c'est nous ça ^^ et la réserve marine comme responsables), je ne serais pas rendu. Désinformer = diffuser sciemment de fausses informations donnant une image déformée de la réalité, en utilisant les médias notamment.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 16:50 Les écoles de Saint-Louis au bord de l'explosion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales