Faits-divers

Sécurité routière: "Soyons tous responsables", rappelle la sous-préfète

Le début de l'année a été marquée par une série d'accidents provoquant la mort de six personnes sur les routes réunionnaises. La sous-préfète de Saint-Benoît, déléguée à la sécurité routière, Hélène Rouland-Boyer, a souhaité réagir et rappeler aux automobilistes les règles à respecter en matière de code de la route afin d'éviter de nouveaux drames sur les routes.


Sécurité routière: "Soyons tous responsables", rappelle la sous-préfète
Zinfos974: "En quelques jours, cinq personnes ont perdu la vie sur les routes de la Réunion. Comment analysez-vous cette situation ?"

Hélène Rouland-Boyer: Il y a eu six accidents mortels depuis le début de l'année. Tous ont pour origine un comportement irrespectueux du code de la route. Les règles de base ont été enfreintes. Pour l'accident de la Montagne, une vitesse excessive et un taux d'alcoolémie positif ont été relevés. Pour l'accident de Saint-Denis, le conducteur a brûlé un feu rouge. Il y a clairement un nombre d'infractions caractérisées (…). Soyons tous responsables et attentifs aux règles de bases.

Quelles sont les actions à mettre en place pour éviter au maximum le nombre d'accidents mortels sur nos routes ?

Nous avons plusieurs actions à mener en 2013. Nous avons lancé un appel à projet et attendons plusieurs propositions d'actions à mettre en place notamment autour des piétons et cyclistes, particulièrement concernés par les accidents mortels. Pour les piétons, nous allons modifier notre document général d'orientation. Un document élaboré après avoir fait un bilan sur les cinq dernières années. Nous effectuons des contrôles coordonnés ciblés des forces de l'ordre le même jour et à la même heure sur l'ensemble du territoire. Récemment nous avons mené une opération et contrôlé 850 véhicules. 40 automobilistes présentaient une alcoolémie positive et 113 avaient fait un excès de vitesse, c'est trop. On essai de cibler des actions, mais je le répète, nous ne pouvons pas mettre un gendarme derrière chaque véhicule.

Plusieurs associations des usagers de la route parlent d'accentuer la répression. Est-ce un sentiment partagé ?

Vous savez, la répression ne va pas sans la prévention et l'éducation. Avant même de parler de répression, nous menons des actions éducatives à destination des élèves dans les écoles. Nos messages de prévention se focalisent sur les piétons, l'alcool, les cyclistes, la vitesse ou encore le téléphone au volant. Le champ est large. Dans le volet répression, il y a les contrôles et les sanctions qui peuvent être administratives ou délivrées par la justice. Mais on ne peut pas délaisser un de ces trois thèmes pour un autre.
Mardi 12 Février 2013 - 10:01
Lu 1160 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales