Société

Sécurité publique : Une convention pour renforcer les liens entre les maires et la gendarmerie


Sécurité publique : Une convention pour renforcer les liens entre les maires et la gendarmerie
Le 26 juin dernier, une convention de partenariat a été signée par le directeur général de la gendarmerie nationale et le président de l'association des maires de France.

Ce document structure des pratiques de coopération opérationnelle entre la gendarmerie et les municipalités, pratiques basées sur des échanges de renseignements, des services communs, des séances de formation ou de conseil. Une déclinaison départementale a été élaborée, qui aboutit à la rédaction d'une convention de partenariat entre l'association départementale des maires et le commandement de la gendarmerie de La Réunion.

Cette convention a été signée ce jour entre le colonel Jean-Pierre Michel, commandant de la gendarmerie de La Réunion, et Roland Robert, président de l'Association des maires de la Réunion (Amdr). D'une durée d'un an et renouvelable, elle a pour but "de favoriser une meilleure relation entre les élus et la gendarmerie", selon les mots de Roland Robert.

"Cette convention de partenariat ne fait qu'officialiser une collaboration de longue date entre la gendarmerie et les communes du département", a ajouté le président de l'AMDR. Vingt des 24 communes sont en effet sous compétence de la gendarmerie. "Il s'agit de mieux se connaître, mieux échanger, pour améliorer la sécurité publique", explique le colonel Jean-Pierre Michel, qui constate que "le poids du maire à la Réunion" n'est pas le même qu'ailleurs.

Concrètement, "cette collaboration va se formaliser sous la forme de rendez-vous assez réguliers entre les maires des communes et la gendarmerie". De façon à ce que la gendarmerie ait "une meilleure connaissances des élus" et que les élus aient "une meilleure connaissance de notre organisation, de nos contraintes", indique le commandant de la gendarmerie de la Réunion. 

"Nous allons pouvoir échanger avec les maires sur la perception que nous avons de la délinquance sur leurs commune, des difficultés que nous rencontrons et peut-être en contrepartie bénéficier de leur éclairage sur l'analyse qu'ils font eux-mêmes de ces faits de délinquance ou d'atteinte à la tranquillité publique", conclut le colonel Jean-Pierre Michel.
Lundi 9 Décembre 2013 - 17:16
G.K.
Lu 516 fois




1.Posté par fl le 09/12/2013 18:34
SIMPLEMENT DU FLICAGE DE CITOYEN QUI NE VOTE PAS POUR LE MAIRE EN PLACE

2.Posté par RGPP le 09/12/2013 19:55
est ce que cela signifie en langage décodé que des employés communaux vont entrer dans les gendarmeries pour accomplir certaines taches?

3.Posté par noe le 10/12/2013 07:17
Nos gendarmes font un travail remarquable dans de nombreuses communes ...
Félicitations pour leur dévouement !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales