Faits-divers

Secteur Ouest: Le braquage du Port ravive les mauvais souvenirs de 2012

Le centre des Finances publiques du Port a été la cible d'un braquage hier matin. Celui-ci fait écho à une série similaire qui avait mobilisé les forces de l'ordre une bonne partie de l'année 2012, majoritairement dans l'Ouest.


Secteur Ouest: Le braquage du Port ravive les mauvais souvenirs de 2012
2012 avait marqué les esprits, 2013 offre un fait divers inédit à en croire le directeur régional des Finances publiques. Jamais un centre des impôts n'avait fait l'objet d'une attaque à main armée. Sur les lieux hier, Jean-Luc Chevallier, venu constater les faits et réconforter les agents de recouvrement du Trésor, a malgré tout évoqué le cas de l'agression armée de Fred Lorion dans un centre du Tampon en mai 2011. A la différence notable que cette intrusion violente faisait suite à un conflit entre le contribuable et les percepteurs.

Hier, au Port, le mode opératoire a détoné. Arme à la main, les auteurs ont pris le temps de fouiller au-delà de la caisse du centre. Le résultat est connu : ils se contenteront de deux sacs à main appartenant à des employées. "Le sang-froid des agents" est vite salué par le directeur régional. "Je n'ai entendu aucun cri", signalera Bertrand (prénom d'emprunt), professionnel de l'immeuble en bas duquel se loge le centre des Finances.

Le commissaire Hoarau, chef de circonscription du Port, assure que toutes les traces laissées par les braqueurs seront mises à l'épreuve. Ce type d'établissement comporte en effet une série de moyens de protection dont la nature ne nous a évidemment pas été communiquée. En tous les cas, ce local de la rue du père Lafosse a fait l'objet d'un "contrôle du protocole de sécurité il y a six mois à peine, par un commissaire de police", avance Jean-Luc Chevallier. Malgré les éventuels moyens en caméras de surveillance, les témoins ont vu débarquer des hommes masqués.

Premier braquage mais second vol en 6 mois

Les premières investigations à chaud sont effectuées par la brigade de sûreté urbaine du commissariat du Port, avant que l'enquête ne soit assurée par la sûreté départementale, appuyée elle-même hier matin par les relevés de la police technique et scientifique.

"Le pire a été évité", concède Jean-Luc Chevalier, en poste depuis trois ans à la Réunion. Ce centre, en bas d'immeuble, sera déménagé en plein centre ville dans six mois annonce-t-il. En 2012, ce même centre avait fait l'objet d'un cambriolage, de nuit, qui n'avait pas permis à son (ses) auteurs de repartir avec des fonds.

Ce nouveau braquage ramène à la surface la série impressionnante de braquages opérés l'an dernier dans l'Ouest toujours. Les stations Shell et Elf, trois boulangeries, un tabac presse, un petit commerce à Saint-Gilles les Hauts, deux magasins de vente de détail avaient ainsi été visités avec fracas.
Mercredi 10 Avril 2013 - 07:00
LG
Lu 679 fois




1.Posté par n o e le 10/04/2013 07:06
Dans ces temps difficiles , on fait tout pour se faire des sous ...même en employant des méthodes brutales !
Ces individus doivent être recherchés et bien punis !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales