Social

Séchilienne : Pour la direction, pas de reprise de la production dans ces conditions


Alors que les grévistes décident la reprise du travail, la direction de Séchilienne-Sidec ne l'entend pas de cette oreille.

"La proposition formulée par le médiateur, émanant de la CGTR, est de dire que les salariés reprennent le travail en autogestion, en attendant d'obtenir gain de cause. (...) Me demander d'accepter que des gens qui sont en grève font tourner des usines sans aucune responsabilité, ca je ne peux pas l'accepter", a rétorqué le directeur de la Séchilienne-Sidec pour la zone Océan Indien, Pascal Langeron.

En d'autres termes, la direction s'oppose à ce que les grévistes remettent en marche les machines sans l'encadrement de la direction de la société. "Ils doivent choisir : être grévistes, être réquisitionnés ou reprendre le travail", insiste Pascal Langeron.

Selon lui, sa responsabilité est engagée et seul le Préfet est habilité à le décharger et laisser les grévistes gérer les centrales thermiques. Une éventualité à laquelle Pascal Langeron croit peu.

Le directeur de la Séchilienne-Sidec pointe du doigt l'irresponsabilité de la CGT qui "subit le conflit" et veut désormais passer pour le "sauveur de la Réunion".

Et de conclure, "ce n'est pas une usine de tricot"...
Mardi 4 Janvier 2011 - 19:25
Melanie Roddier
Lu 3084 fois




1.Posté par oXo le 04/01/2011 20:13
Beh oui, il faut passer a la caisse maintenant.................

2.Posté par Aristide Picard le 04/01/2011 20:24
Messieurs les grévistes vous êtes les fossoyeurs de la Réunion. Votre grève est parfaitement illégitime. Vous devriez avoir honte. C'est à cause de gens comme vous que le coût de la vie est si élevé à la Réunion. Qui plus est, vous êtes des menteurs : les 53% de majoration que vous réclamez (alors que vous avez déjà le privilège exorbitant de 25%) n'ont jamais constitué la prime de vie chère. Celle-ci n'est que de 35%, le différentiel étant la survivance anachronique du taux de conversion du franc CFA en franc français. Quand on aura supprimé ces deux primes "coloniales", on y verra plus clair. La population de la Réunion ne voit en vous que des "profiteurs". A bon entendeur salut. Aristide Picard.

3.Posté par Antoine FRANCO le 04/01/2011 20:29
FRANCO
Ce directeur qui défend surtout les intérêts capitalistiques de ses actionnaires oublie que ce sont les travailleurs qui font tourner l'usine au quotidien. Sans doute que ce monsieur souhaiterait que la Réunion, comme en Chine, ait des travailleurs taillables et corvéables pour les intérêts de ses actionnaires qui veulent gagner du fric, beaucoup de fric. Tous ceux qui ont râler contre la grève ne se sont jamais battus et se sont sans doute toujours contentés quand les syndicats et les militants par leurs combats obtenaient des acquis sociaux et salariaux, d'en profiter. "Faites la pluie, la boue sera pour tout le monde".

On voit ce que font aujourd'hui à la Réunion, en France et dans le monde les détenteurs de capitaux, bien souvent acquis sur les fonds publics alloués par les Etats et les gouvernements. Ils spéculent pour s'enrichir toujours plus et donc avoir toujours plus d'emprise sur les finances publiques des pays et spolier les peuples. Des exemples : Bettencourt, Wildenstein, Seillères et leurs fraudes fiscales à millions €, Dassault et ses rafales, les banques, les entreprises du CAC 40, une nuée de prédateurs qui pillent notre pays. La cause des coupures c'est pas la grève légitime de travailleurs qui veulent bénéficier du fruit de leur travail; c'est l'intransigeance des patrons au nom de leurs actionnaires. Qu'ils réduisent leurs profits et les Réunionnais qui leur permettent ces profits ne seront pas privés d'électricité.


4.Posté par didier le 04/01/2011 20:29
est ce que out kaze nana courant monsieur le PRESIDENT??????? bien sur ke ouiii.........et NOUUUU???

5.Posté par noe974 le 04/01/2011 20:31
IL fallait s'y attendre , la Direction ne veut plus des salariés grèvistes et surtout ceux qui ont joué "gendarme-voleur" ce matin à l'arrivée des gendarmes venant les réquisitionner !

Le Directeur devrait reprendre d'autres travailleurs , ceux qui veulent vraiment travailler .
Tous les CGTéistes à la porte et reprendre d'autres .
Les grèvistes au RSA !!!!

6.Posté par noe974 le 04/01/2011 20:35
Le Directeur a raison : laisser son usine aux mains des "criminels" sans scrupules , sans responsabilité , c'est leur donner carte blanche pour tout s'accager (on connaît les paroles de la CGTR !!!)

Qu'il recrute d'autres travailleurs si possible !

7.Posté par intérêt collectif le 04/01/2011 20:56
HE HO! cette usine a été fabriquée dans l'intérêt collectif de la population; on n'a pas construit cette usine pour servir les quelques salariés qui ont été embauchés mais pour la collectivité, pour la population. Donc c'est l'intérêt collectif qui doit primer. Cette notion c'est le B.A. ba qui est une notion fondamentale que tous les syndicats savent et l'appliquent. A présenr que des zigotos qui disposent des aisances financières par leur activité professionnelle veulent avoir une existence de NABAB !!! Et bien ils n'ont qu'à construire leur propre outil de travail et s'octroyer des super-salaires. Cest çà le capitalisme camarades! Que croyez-vous que font les dirigeants communistes dans ces pays??Pas plus mais surtout pas moins que tirer des avantages en leur faveur d'abord dans leurs entreprises

8.Posté par Lapin Crétin le 04/01/2011 21:53
Mais dis-moi, ANTOINE FRANCO, La Chine dont tu parles est bien COMMUNISTE, comme toi, homme de Gôche...
Je me marre...
Tu n'as pas de suite dans les idées...

9.Posté par minoute974 le 04/01/2011 21:59
b[i[u[Chape pas ou na courant out case ou monsieur! continué pense rienk out poche, ou va voir comment toute la Réunion va decend pou ou, va fait rouve a ou la porte pou laisse band demoune travail zot!

10.Posté par Rascal le 04/01/2011 23:40
Franco tu devrais être en Chine à aider les travailleurs.
Assume.
Et remet le courant en sortant...


11.Posté par DADI le 05/01/2011 00:38
Franco dérape sérieusement en ce début d"année ...

12.Posté par pollux le 05/01/2011 06:42
Je me demande quand ces petites mains de la CGTR arrêteront de faire de la politique à 2 balles pour le PCR sous une étiquette syndicale.
Y en a marre de ces méthodes staliniennes sous couvert de l'intérêt des modestes dont ils en rien à faire en prenant en otage les petites gens, les malades etc...

13.Posté par Ded le 05/01/2011 06:52
Le point de vue du patron se défend ( hélas) ,c'est lui le responsable en cas de pépin ,il ne peut donc s'engager à accepter la demande des grèvistes que s'il est couvert par le préfet qui ne manquerait pas , au nom de l'état, de lui demander des comptes dans le cas contraire!!!
Alors?
Situation inchangée pour l'instant , les coupures continuent .

Au fait , juste une question :
est-il ( serait-il) vrai que certaines communes comme St Louis centre ( pas la Rivière apparemment) et le Port soient nettement plus épargnées par les coupures que des villes comme St Pierre ou Etang Salé?
Faut-il y voir un lien avec la couleur politique de la mairie?

14.Posté par christine klauss le 05/01/2011 07:25
chunnly67
C'est la tète de ce directeur qui devrait tomber en premier,je ne soutiens pas le fait qu'une trentaine de salariés prennent en otages 800 000 personnes,mais quand j'entends les propos de la direction,je commence à comprendre pourquoi les gars en sont arrivés là...!!!!
La direction était informée de cette grève depuis un mois,et n'ont rien voulu entendre,pire,maintenant qu'ils savent qu'ils devront passer à la caisse,ils se permettent d'en rajouter une couche,histoire de punir leur salariés,sans se soucier un seul instant de la population,cette pourriture qui s'exprime au micro,n'a mème pas eu un mot de soutien,d'excuse ou de compassion envers les usagers qui se retrouvent le cul assis entre deux chaises,à compter les points dans un match qui devrait se dérouler en privé,j'aimerais savoir si cette ordure de la direction vit à la réunion,et ou????

15.Posté par noe974 le 05/01/2011 07:45
La CGTR veut imposer sa loi ? style "dictature du Prolétariat" chère aux ex-vieux-communites du PCR ?

Il y a du PCR dans ce conflit que cela n'étonne personne . On n'a pas entendu le Patriarche et le fiston pendant que les réunionnais souffraient ....

Le PCR , et c'est son objectif : mettre de l'huile sur le feu pour qu'on ne critique pas ses manoeuvres de remettre Pierre Vergès sur les rails de la politique vu que le tram-train n'existe plus !

16.Posté par boyer le 05/01/2011 07:54
Y en a marre de ces patrons qui nous prennent en otage!!!!

ca fait 300 ans que les usiniers gras comme des moines, nous pourissent la vie. Il serait temps de mettre fin a leur privilege de nuisance.

que fait le prefet???? il faut se depecher de les traduire devant une cour martiale.

17.Posté par Marco le 05/01/2011 07:54
C vrai il y a de quoi se marrer avec la cgtr. Leurs outils de travail ? Ce sont eux qui ont avances les mllions d' euros pour construire ces usines ? A pour désorganiser le travail il y a du monde mais pour être responsable devant les tribunaux ou le préfets il y a un peu moins de volontaires. Ne nous y trompons pas bous assistons en direct à un vol ! La cgtr n est absolument pas propriétaire sinon qu elle rachéte les usines.

18.Posté par Zean Bérick le 05/01/2011 09:16
C'est incroyable ! Ya du chômage ! Moi je dit fo bat définitivement dehors ces peknos ! Qu'ils aillent aux prud'hommes on va bien rigoler...

19.Posté par CANDIDE le 05/01/2011 09:35
Si je me souviens bien, il y a beaucoup de demandeurs d'emploi à la Réunion, donc pas de problème, place aux volontaires pour remplacer les grévistes déserteurs devant la réquisition. Pour avoir des droits il faut des devoirs, ils ont manqués à leurs devoirs...pas d'excuse, il y a d'autres moyens pour revendiquer.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales