Société

Sécheresse : Les maraîchers veulent être indemnisés

Hier les maraîchers ont manifesté devant la DAAF pour enfin obtenir les aides promises afin de les indemniser de la sécheresse. Reçus par la direction de la DAAF, ils ont reçu l'assurance de recevoir leur chèque d'ici la fin du mois.


Sécheresse : Les maraîchers veulent être indemnisés
Les maraîchers ont manifesté hier devant la Direction de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Forêt (DAAF). Les aides visant à les indemniser suite à la sécheresse tardent à arriver et les agriculteurs commencent à s'impatienter. Environ 740 maraîchers sont concernés par ces indemnisations. "On nous avait assuré d'être indemnisé d'ici le mois d'août mais nous ne voyons rien venir", s'insurge Fabrice Robert, le secrétaire général adjoint à la chambre d’Agriculture et vice président de la CGPER.

L'enveloppe d'indemnisation, elle, est connue depuis plusieurs mois et les dossiers sont déjà instruits. Globalement, le Gouvernement leur a promis environ 2,75 millions d'euros. L'ensemble des agriculteurs concernés avaient été victimes d'abord de la sécheresse et ensuite de pluies diluviennes qui avaient généré des pertes importantes dans les exploitations.

Hier, une délégation a finalement été reçue pendant plus d'une heure par Michel Sinoir, le directeur du DAAF. Il leur a assuré qu'ils seraient payés d'ici la fin du mois de septembre. Les maraîchers ont pris acte et promettent de se faire entendre jusqu'à Paris si les indemnisations n'arrivaient pas d'ici la fin du mois. Apparemment, la direction de la DAAF aurait assuré que le problème ne venait pas de ses services mais de la métropole.

Pour l'heure, les agriculteurs souhaitent également se mettre autour de la table avec les assureurs qui rechignent à assurer les cultures à risque. "Une table ronde doit être organisée au mois d'octobre pour trouver une solution avec les assureurs", conclut Fabrice Robert.
Mardi 6 Septembre 2011 - 07:12
Lilian Cornu
Lu 709 fois




1.Posté par Toujours plus le 06/09/2011 10:06
Notre pognon pour ingurgiter 5 engrais et pesticides par jour !

Parlons plus de la qualité, ou plutôt de la merde, qu'on bouffe, c'est beaucoup plus intéressant et essentiel.

2.Posté par Cambronne le 06/09/2011 12:15
j'ai des impayés par des escrocs je veux aussi être indemnisé ce pays est vraiment soviétisé ils ne savent rien faire d'autre que de réclamer des aides

3.Posté par noe974 le 06/09/2011 12:44
Juste revendication ...
Ce sont de braves travailleurs de la terre nourricière ...Chaque jour , dans les champs en train de planter des légumes pour nourrir les autres .... Secteur primaire = secteur d'avenir ...
Retraite mal payée plus tard ...besoin d'être récompensés quand la Nature s'y met .

4.Posté par Raz le bol de riz le 06/09/2011 12:56
Quand ces vendeurs nous arnaque sur les marchés en nous vendant des produits à des prix prohibitifs et qu'ils se gavent d'euros, ils devraient en mettre de côté pour leur jours difficiles....

5.Posté par @noe974 le 06/09/2011 13:41
Terre nourricière ! Laissez-nous rire... Engrais et produits chimiques nourriciers plutôt, surtout à la Réunion. A quand une vrai enquête journalistique sur la merde qu'on bouffe ?

6.Posté par Montfort le 06/09/2011 15:27
Sécheresse = indemnisations. Inondations = indemnisation en fait c'est le beurre et l'argent du beurre. Lorsqu'un commerçant ordinaire ne gagne pas d'argent parce que l'EDF a coupé tout le quartier pendant huit heures, qui l'indemnise. Maraîcher c'est un métier et il faut en assumer les risques, il peut y avoir des assurances pour ca mais pourquoi devrions nous payer lorsque les maraîchers subissent des pertes ? Lorsqu'ils se gavent il ne nous remboursent pas n'est ce pas ! Dans ce cas imaginons que j'aille au casino et que je perde je vais demander une indemnité ? Non impossible, la vie est ainsi faite une année c'est bon l'autre pas, alors assurances, OUI, indemnités d'état NON. Lorsque la saison est trés bonne, voire normale, y at'il une vérification des pieds de salades vendus? Mais mon pauvre monsieur Lefisc, je n'ai vendu que cent pieds de salade et 50 Kg de tomates alors qu'il y avait trois cents pieds et 200 kg de tomates.... Bah il y a des pertes en routes dues au soleil j'imagine.....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 16:50 Les écoles de Saint-Louis au bord de l'explosion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales