Economie

Sécheresse: La CGPER dénonce le coût de l'eau pour les planteurs du Tampon


Jean-Yves Minatchy n'abandonne pas. La président de la CGPER a rappelé l'impact de la sécheresse sur les agriculteurs de l'île en prenant pour exemple les producteurs de fruits et légumes du Tampon qui "ne peuvent plus tenir le coup face au prix du mètre cube d'eau". Il explique que "le manque d'eau dans les retenues contraint les agriculteurs à utiliser l'eau potable pour irriguer les cultures". Cela représenterait un coût de 1,76 euros par m3 d'eau.

Trois épisodes successifs de sécheresse seraient trop pesants pour les planteurs et Jean-Yves Minatchy souligne également que les aides de l'État pour la sécheresse survenue l'année dernière sont toujours attendues. De même pour les communes et le Département qu'il dit interpeller depuis plus de 10 ans à ce sujet. Et pourtant la préfecture avait bien reconnu l'état de calamité agricole à la suite de la sécheresse de mai à novembre 2013.

Selon lui, la campagne sucrière sera catastrophique cette année.
Lundi 27 Octobre 2014 - 08:38
.
Lu 448 fois




1.Posté par Tikat Sous le 27/10/2014 11:06
le minatsy devrait dénoncer aussi ses acolytes qui arrosent leurs champs même pendant les périodes de pluies

2.Posté par David Asmodee le 27/10/2014 11:17
i empêche pas les boug' arrose chemin

3.Posté par Pleureuse le 27/10/2014 13:09
Toujours à réclamer des aides cette pleureuse professionnelle
Il n'a pas encore osé demandé du carburant gratuit pour son gros 4x4 mais ça va venir

"Selon lui, la campagne sucrière sera catastrophique cette année"
Tous les ans c'est le même refrain
Qu'il reprenne son ancien boulot de facteur !

4.Posté par Je dis le 27/10/2014 13:28
C'est au Maire du Tampon également en qualité de Président de la Communauté d'Agglomération Sud de mener à bien les discussions pour que l'eau au Tampon ne soit plus un problème au Tampon mais pas que dans cette commune et de faire le nécessaire pour que les agriculteurs soient moins touchés par la sécheresse: davantage de retenues collinaires , le captage des eaux pluviales, des réseaux neufs et des discussions avec les Maires du bassin Sud et les fermiers (ceux qui ont le marché de l'eau) pour qu'il y ait une juste répartition de l'eau . Mais, c'est vrai il est plus concentré sur les florilèges, et oui donnons du pain et des jeux et le peuple sera content. Le problème de l'eau au Tampon est complexe et perplexe et n'est pas nouveau , l'actuel Maire qui était ancien Maire pendant plusieurs mandatures n'a pas fait le nécessaire quand l'Etat accordait aux mairies des financements pour financer le réseau. Maintenant qu'il est Président de la CASUD, il doit prendre ses responsabilités car la communauté a la compétence : eau et assainissement. Oui l'eau "agricole" est quand même bien moins chère que l'eau "publique". Rappelons-le. 20 fois moins chère. Mais encore faudrait-il qu'elle puisse arriver dans les tuyaux !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales