Société

Sécheresse: Des perturbations dans la distribution d'eau à prévoir

En application de l’arrêté préfectoral cadre du 23 octobre 2006, le Comité Sécheresse s’est réuni en préfecture le 22 août 2012 afin de faire le bilan de la situation hydrologique et météorologique et procéder à l'analyse des éléments d’anticipation d’une éventuelle crise. Voici le compte-rendu de cette réunion communiqué par la Préfecture:


Sécheresse: Des perturbations dans la distribution d'eau à prévoir
Après analyse de la situation, le comité constate :
- que les précipitations de ces derniers mois n'ont pas permis de combler le déficit de précipitations mesuré à l'issue des saisons humides précédentes, en l’absence de phénomène cyclonique significatif. Il s'agit de la 4ème "saison des pluies" de suite sans apports d'eau significatifs,
- un déficit pluviométrique important sur l'ensemble de l'île et plus particulièrement sur l'Ouest et le Sud,
- un niveau de ressource en eaux superficielles en baisse régulière avec quelques cours d'eau ayant atteint des niveaux inférieurs à la normale saisonnière (rivières Langevin et des Roches, Bras de Cilaos,...)
- un niveau de ressource en eaux souterraines en baisse, dans le Sud et le Sud-Ouest, les aquifères de la Plaine du Gol et de la Plaine des Cocos présentent de forts déficits statistiques. Les niveaux dans le Nord sont déficitaires malgré une remontée significative en mars-avril.
- que malgré les excédents affichés dans l’Ouest, certains forages présentent des teneurs en chlorures élevées.
- que dans l’Est, l’état des ressources est excédentaire.

Le constat de cette situation déficitaire précoce, dès le mois d'août, associé à l'accroissement prévisible des besoins en eau en fin de période sèche, notamment pour l'irrigation, dans la période de repousse de la canne à sucre, font craindre des perturbations dans la distribution d'eau, plus tôt que les années passées, en l'absence de nouvelles précipitations conséquentes, ou en cas d'incidents sur les réseaux.

A ce stade, le comité a considéré qu'il n’y avait pas lieu de mettre en oeuvre des mesures de restriction des usages de l’eau.
Vendredi 24 Août 2012 - 10:21
Lu 1099 fois




1.Posté par magnol le 24/08/2012 11:43
On s'en tape ! Tant qu'il y a de la bibine à la boutique...et puis boire de l'eau ça rouille. Faut pas le fer ! (salut à l'ami Bourvil).

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales