Société

Sea Shepherd: "Cap requins viole la réglementation européenne!"


Hier un grand requin blanc a été pêché en baie de Saint-Paul. Des analyses sont en cours pour déterminer sa provenance. Dans un communiqué, un collectif d'associations dont Requin Intégration, Sauvegarde des requins et Sea Shepherd réagit et interpelle les autorités sur le non respect des règles européennes. "Nos associations avec leurs avocats travaillent activement aux suites à donner à cette affaire".

"Pour la première fois, un grand requin blanc a été pris à la Réunion. 


Ce requin a été appaté par un pêcheur rémunéré à moins de 300 m de la côte, en baie de Saint-Paul, zone la plus pêchée mais aussi la plus appâtée au monde depuis deux ans sous prétexte de sécurisation.

Le requin blanc est classé vulnérable par l’UICN, inscrit en annexes II CITES et en annexe 1 de la convention de Bonn. Il est protégé même en Afrique du Sud et Australie
.

Sur décision unique du CRPMEM, sans aucune consultation scientifique, sous un motif de sécurité public, qui n’entre pas dans les attributions juridiques du CRPEM, et en violation des prétendus objectifs du programme, l’animal a été tué.
 
Or le Règlement européen 2015/104 du 19 janvier 2015, que le CRPMEM ne peut ignorer, est clair : il y a "obligation de remettre immédiatement à la mer les captures accidentelles de requins", et "il est interdit de pêcher le grand requin blanc dans toutes les eaux". De fait, CAP REQUINS 2 qui est financé par la Région, l’Etat et certaines communes se moque ouvertement du règlement européen. 

Nos associations n’ont pas manqué de signaler la dangerosité du programme d’appâtage CAP REQUINS 2 qui attire des requins sur la côte Ouest de la Réunion.
Il s’agit maintenant de prévenir les autorités que, par ce programme, la France ne respecte pas la réglementation européenne.


On comprend mieux le manque de transparence de CAP REQUINS 2 sur les prises accessoires : encore des espèces interdites à la pêche par règlement européen qui, en matière d’environnement, n’en déplaise au CRPMEM, s’applique à la Réunion.

 
La France et la Réunion se déshonorent avec ce programme de pêche, sans protocole, sans conseil scientifique, sans observateurs assermentés, qui ne respecte pas la législation européenne.
 
Nous demandons aussi que monsieur le préfet, qui avait promis de la transparence, nous explique comment le CRPEM peut se substituer à l’Etat pour imposer sa juteuse conception de la sécurité en violant de plus, les textes européens.

CAP REQUINS 2 accroît la présence des squales dans les eaux réunionnaises mais le CRPEM prétend sécuriser les eaux littorales par une pêche et un appatage dangereux. 


Il refuse par contre une responsabilité qu’il laisse assurer aux maires des communes concernées.


Il bafoue maintenant la règlementation de l’UE, entraînant dans son infraction l’Etat et les autorités régionales
". 
 
Le Collectif des associations : Aspas, Fondation Brigitte Bardot, Longitude 181, Tendua, Requin Intégration, Sauvegarde des requins, Sea Shepherd, Vagues 
Vendredi 16 Octobre 2015 - 17:01
Lu 1556 fois




1.Posté par La plus appatée au monde ??????? le 16/10/2015 19:44
Extrait : "en baie de Saint-Paul, zone la plus pêchée mais aussi la plus appâtée au monde depuis deux ans"
Rien qu'avec cette phrase, ce collectif perd toute crédibilité !
Laissez travailler les gens sérieux svp, cette crise n'a que trop duré...

2.Posté par kld le 16/10/2015 20:42
"Nos associations n’ont pas manqué de signaler la dangerosité du programme d’appâtage CAP REQUINS 2 qui attire des requins sur la côte Ouest de la Réunion." Sur cette partie, ils ont raison !!!!!! ...........

3.Posté par Couillonage le 16/10/2015 20:59
La règlementation Européenne, nou lé pa la ek sa, arret fé chié domoune.

4.Posté par Kaiinoa888 le 16/10/2015 21:26
@2 si pou ou mettre un bonite su un zin c attire requins blancs, mi peut assure a ou ki soigne pas out maladie😁😁😁😂😂😂😂😂

5.Posté par assumer le 16/10/2015 21:53
"La règlementation Européenne, nou lé pa la ek sa"

té gars assuum é aret pléré po gagne un ti monnaie l'europe, pren out lindependans couillonnage

6.Posté par Incroyable ! le 16/10/2015 21:57 (depuis mobile)
Voilà des gens qui préférent protéger de très dangereux prédateurs plutôt que leurs chers concitoyens. Bel état d'esprit. Et sils étaient attaqués pour mis en danger de la vie d'autrui ? Quant au tourisme, île morte, terminé les activités nautiques !

7.Posté par kld le 16/10/2015 22:09
ben l'ile "incroyable ....... la maladie d'ici y guéri pu , , oté , la finn trop raconte zistoire deux trois "usagers de la mer" , zot la ridiculise à zot entre les "comiques" : c'est la réserve marine"?????????????? et les "comiques "..c'est la faute à Bello ................??????????.la couillonisse deux trois certains "surfeurs" politiciens ???????????????on s'en souvient .........................stop aux drums et palangres , time will tell.

8.Posté par kld le 16/10/2015 22:16
la couillonisme de deux trois certains ex surfeurs , oté ek la couapel ...................la réunion l'ile intense.

9.Posté par revolutionnaire le 16/10/2015 22:33
Il faudra que certaines personnes apprennent à connaitre l'utilité des requins dans les océans. Il n'y a que les ignares pour penser ainsi, sauf que ses squales contribuent à l'équilibre de la vie marine et ça beaucoup ignorent et ne pensent qu'à leur bien être de manière égoïste, sans penser à l'héritage qu'ils vont laisser à leurs enfants et petits enfants.
Allez-y tuez tous les requins et vous verrez bien les conséquences que cela va engendrer.... ce n'est que comme ça que vous allez comprendre vos bêtises, vos erreurs de jugement...

10.Posté par facheux le 16/10/2015 22:36 (depuis mobile)
Il nous gonfle le boss facho de SS..

11.Posté par La vérité vraie... le 16/10/2015 23:49
J'espère que Sea Sheperd attaquera cette prise illégale devant les juridictions compétentes et que l'état répondra de ses actes.
@post 3 couillonage. Je suis très étonné de voir la langue créole être autant utilisée sur les articles requins...aret dekoné nou koné zot po fé senblan. Cette tactique, qui consiste à faire croire par l'utilisation de la culture locale (la langue, la cuisine - je suis créole et je n'ai sans doute pas tout vu mais je n'ai jamais goûté à un requin - la tradition, l'économie, etc.) que toute la population adhère aux lubies de deux-trois surfeurs zorey, est complètement détestable.
Nou larg pa !

12.Posté par joelmussard le 17/10/2015 00:03
pourquoi ils n'attaquent pas dechateauvieux et le carnage de thon a moins de 500 kms de nos cotes ?

13.Posté par véridik le 17/10/2015 00:14
plus de requins , vive les méduses, on pourra faire une bonne soupe à la méduse ensuite ...


Noe, sort de ce corps!

14.Posté par Pamphlétaire le 17/10/2015 03:02
Chaque année, 5 hommes sont tués par des requins, 100 millions de requins sont tués par des hommes

L'attaque fatale d'un requin sur un jeune surfeur sur l'île de la Réunion dimanche 12 avril remet le squale au centre des préoccupations. Et pour cause, en 2014 sur les seules trois attaques mortelles d'un requin dans le monde, une a eu lieu à la Réunion.

Pourtant, selon une étude de Boris Worm, publiée en juillet 2013 au Canada pour la Dalhousie University, il y a plus à craindre pour le squale que pour l'homme.

Si cinq hommes décèdent en moyenne chaque année à la suite d'un attaque de requin, 100 millions d'entre eux sont tués chaque année, principalement pour le commerce de leurs ailerons. Soit environ trois requins par seconde. Selon Boris Worm, toujours, le chiffre oscille selon les années entre 63 et 273 millions.

Canal plus a d'ailleurs diffusé à ce sujet un très bon documentaire Les Requins de la colère dont vous pouvez retrouver quelques extraits ici.

http://www.liberation.fr/direct/element/chaque-annee-5-hommes-sont-tues-par-des-requins-100-millions-de-requins-sont-tues-par-des-hommes_4744/
https://secure-media.canal-plus.com/file/46/1/604461.pdf

Pour être plus efficace envers les requins, il faudrait aller en premier porter la bonne parole sur les lieux où les requins sont tués en grand nombre puis en arriver à la Réunion où le requin y est protégé par des lois humaines plus que partout ailleurs. C'est la logique même pour mettre en avant la sauvegarde des requins par l'efficacité, la force, le pouvoir, la puissance... et la gloire

http://www.planetoscope.com/Animaux/310-requins-tues-et-rejetes-a-la-mer.html
http://www.passiondesrequins.fr/requins-de-a-%C3%A0-z/le-massacre-des-requins/
http://www.maxisciences.com/dauphin/des-dauphins-massacres-au-perou-pour-pecher-le-requin_art31114.html
http://www.notre-planete.info/actualites/actu_3265_stop_finning_requins.php
https://fr.wikipedia.org/wiki/Shark_finning

15.Posté par Pamphlétaire le 17/10/2015 03:43
13.Posté par véridik le 17/10/2015 00:14

plus de requins , vive les méduses, on pourra faire une bonne soupe à la méduse ensuite ...

Plus de requins : faut il comprendre encore plus de requins ou le contraire plus du tout de requins, plus aucun requin? Votre phrase est ambiguë.

Votre soupe à la méduse est intelligente et correcte car les méduses prolifèrent. Un article ci-après pour la démonstration.

Les méduses prolifèrent de façon exponentielle depuis quelques années. Pour éviter une invasion plus complète, l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) recommande le développement de produits alimentaires à base de méduses. Les méduses sont de plus en plus présentes dans les océans du monde entier, indique un rapport de la FAO (Food and Agriculture Organization). Aussi, pour éviter un "océan de méduses", les experts ont une solution radicale : "Si vous n'arrivez pas à les combattre, mangez-les !". Plus audacieux encore, ils préconisent même de développer des aliments à base de méduses. Néanmoins, ils proposent aussi une autre solution : exploiter la "méduse immortelle" (Turritopsis nutricula) qui peut être utilisée de façon intéressante pour élaborer des produits régénérants pour les êtres humains. Elle possède en effet l’intéressante capacité d'inverser le processus du vieillissement. Mais pourquoi toutes ses solutions pour limiter la prolifération des méduses ? Tout simplement parce que les experts de la FAO estiment que la forte augmentation des populations de méduses serait une menace pour les stocks de poissons. Elle pourrait ainsi bien être l'une des causes de la contraction des stocks halieutiques constatée en Méditerranée et en mer Noire. Selon la FAO, c’est notamment l’introduction accidentelle de la méduse Mnemiopsis leidyi en mer Noire qui a détruit de nombreux poissons, mettant à genoux les pêcheurs locaux Le problème a finalement été endigué avec l'arrivée en mer Noire d'une autre méduse, Beroe ovata qui se nourrit de Mnemiopsis. Un cercle vicieux Mais le constat est plus grave et complexe encore selon l'organisation de l'ONU car "la surpêche, qui fait disparaître les grands prédateurs marins, est l'un des facteurs expliquant cette prolifération de méduses. Un cercle vicieux peut s'ensuivre, puisque les méduses se nourrissent de larves de poissons et de juvéniles", précise la FAO citée par l'AFP. A ce jour, "seule l'incidence de la pêche pratiquée par l'homme est prise en compte pour fixer les seuils de référence pour une pêche durable", indique le rapport. Pourtant, "les méduses peuvent avoir des répercussions considérables sur les œufs et les larves de poisson, soit directement, soit parce qu'elles entrent en concurrence avec d'autres espèces pour leur nourriture. Il faut donc les prendre en compte dans toute approche écosystémique de la gestion des pêches", conclut la FAO. Publié par Emmanuel Perrin, le 31 mai 2013

En savoir plus : http://www.maxisciences.com/m%E9duse/manger-des-meduses-pour-proteger-les-poissons_art29702.html

16.Posté par lamya le 17/10/2015 07:34
on s'en fout de la réglementation europénne, y aura pas de 2éme capturé avant longtemps, on en parlera à la 2éme capture de grand blanc (qui se fera défoncer de toute façon parce que ce sera toujours ainsi et pas autrement, que ça plaise à sea shepherd ou non )

17.Posté par palaxsa le 17/10/2015 06:47
pourquoi il ya plus baleine a la réunion ?? parce que les petits ce font manger par la quantité de requin qui ya autour de l'île pas besoin d'être scientifique pour faire cette conclusion

18.Posté par Nono le 17/10/2015 10:15
S'agissant d'une prise accidentelle accessoire, et que le requin était déjà en mauvais état, les pêcheurs ont sans doute pris la bonne décision.

Ces associations, si elles sont sûres de leur fait, devraient attaquer.

Le reste, comme d'habitude, c'est de la propagande. "Zone la plus appâtée au monde" avec quelques appâts de 500g max au bout d'un zin, ce n'est pas sérieux.

@11 La population de manière générale s'en fout des surfeurs (mis à part quelques commentaires tintés de racisme, mais ça, c'est normal), par contre, ce qu'elle a du mal à comprendre, c'est qu'on interdise la vente du requin et que "la Réunion ne soit plus à eux". Même chose pour ce qu'il se passe dans les hauts d'ailleurs, voir le CMAC.

Jamais mangé de requin? C'est gras, élastique, mais ça se mange très bien, voir
www.ile-delareunion.com/fr/plats/le-requin-massale

19.Posté par Simandèf le 17/10/2015 11:12
A la Réunion il y a des gens qui sont fiers de participer à l'extinction des espèces animales.

20.Posté par Reglementation europeenne le 17/10/2015 11:32
Oh oui Cap requin!!! prends moi comme une bete!!!!!!

21.Posté par Feelgood le 17/10/2015 12:45
lol Sea Shepherd Réunion....

Quelles sont leurs actions locales concrètes de terrain ??

22.Posté par couillonisse le 17/10/2015 15:51
Et vla feelgood qui radote !! Si tu l'a pas posé 50 fois cette question tu l'as pas posée une fois... Que fait ton assos de débiles ici à la reunion à part organiser du ramassage de mégots une fois dans l'année ?? SS sera toujours 10000 fois plus efficaces avec leurs actions mondiales, que vous autres les nains qui voulaient seulement toucher du pognon pour faire tourner votre assos de cas sociaux ;)

23.Posté par galvez le 17/10/2015 15:53
une simple dérogation à remplir et l'Europe peut autoriser la France à pêcher le grand requin-blanc aux abords des plages,comme l'ont fait Australiens et Sud-africains !

24.Posté par Feelgood le 17/10/2015 16:26
Allez voir la page Facebook de Sea Shepherd Réunion et vous découvrirez une énième preuve de leurs mensonges et manipulations ou comment s'accaparer le courrier et le travail des autres, en masquant le nom du demandeur sous des prétextes fallacieux, pour tenter de faire croire qu'ils sont actifs sur le dossier requins.

Ils décident je cite "de publier la réponse faite à NOS ASSOCIATIONS par la CADA suite à NOTRE DEMANDE"

alors que c'est le seul Didier Dérand de l'association VAGUES qui en a fait la demande (copie de la demande sur l'article de Zinfos ci-dessous).

De plus, la réponse de la CADA s'adresse à DD, et à lui seul.

Rendons au Chevalier de l'Ordre National du Mérite au Titre de l'Environnement armé de son BOB et de ses sandales ce qui appartient au Chevalier de l'Ordre National du Mérite au Titre de l'Environnement!



http://www.zinfos974.com/Crise-requins-La-prefecture-refuse-de-fournir-les-documents-a-Didier-Derand_a86298.html

25.Posté par matthieu le 17/10/2015 16:52
L'Europe préfère que les pauvres gens d'ici soient dévorés par les requins,sortons vite de l'UE!

26.Posté par couillonisse le 17/10/2015 17:54
Ouahhh quel enquêteur tu fais feelgood !! Autant de lignes pour du vent :) en espérant que tu n'en fasses pas autant devant tes élèves !! Mais ce qui est intéressant de comprendre c'est pourquoi la préfecture cherche à cacher ces documents demandés !! Mais on subodore bien des choses pas claires : de toutes façons avec le comité de pêche et des surfeurs politisés dans la boucle ça ne peut que sentir très mauvais ...

27.Posté par Pamphlétaire le 17/10/2015 18:13
Essayant de comprendre la crise requins à la Réunion, écoutant les uns, les autres, les politiques, j'ai découvert un article sur Thierry Robert dont je mets en ligne ci-après la prose. A lui seul, il mériterait un article mais j'ai la flemme de le reproduire. Cet article provient de Sea Shepherd France Réunion, article oublié et qui en ces temps de campagne électorale peut amener des électeurs à faire un choix de vote plus précis....

THIERRY ROBERT : UN PREDATEUR URBAIN QUI SURFE SUR LA CRISE

Depuis des décennies des réunionnais se battent pour protéger et conserver l’écosystème récifal de la Réunion qui est sévèrement menacé.

Menacé par la pression anthropique de manière générale mais aussi par des individus aux ambitions très personnelles. Il semblerait que M. T. Robert soit un de ces individus.

En sa qualité de Maire de la Commune de St Leu, ce Haut Magistrat devrait être le premier à s’engager dans la promotion et la défense de cette réserve nationale marine qui protège le récif longeant sa Municipalité. Malheureusement T. Robert a d’autres projets; projets qui ne sont pas étrangers à ses intérêts personnels et politiques.

Nul n’ignore aujourd’hui que ce maire a largement construit de façon anarchique sur sa commune; il résulte de ses propres déclarations qu’il a participé à la vague d’urbanisation massive qui s’est affranchie des contraintes environnementales. Le résultat est une aggravation fatale des phénomènes de ruissellement, qui ont conduit à une pollution majeure du lagon lors des coulées de boues début 2012 (lien 16). Depuis l’eau du lagon mais aussi du littoral est fortement chargée en matière organique chaque fois que la houle est un peu forte.

Le spot de surf mythique dit "la gauche de saint leu" est directement impacté par ce problème, tant on sait que ce type de pollution attire les requins comme le bouledogue.

En août 2012, un accident aura d’ailleurs lieu sur ce spot. L’occasion pour T. Robert d’accuser et de fragiliser encore un peu plus la réserve marine d’une part et de blâmer les requins d’autre part, en réclamant leur élimination. Pour ce faire, il prendra deux arrêtés municipaux aussi démagogiques qu’illégaux. Le dernier en date vient d’être attaqué au Tribunal Administratif par Sea Shepherd, l’ASPAS et Longitude 181.

Ainsi Thierry Robert rallie dans son girond les pêcheurs de sa commune qui réclament la fin de la réserve marine et certains "surfeurs" adeptes de solutions rapides et simplistes.

La mise à mort de la Réserve Marine Nationale permettra de :

Continuer les plans d’urbanisme sans être ennuyé par les problèmes que pose la réglementation de la réserve.
Différer la mise aux normes des systèmes de traitement des eaux usées et pluviales, très coûteux et sans intérêt économique direct.
Fidéliser l’électorat des pêcheurs qui réclament la fin de cette réserve sur St leu.
Séduire certains surfeurs en leur donnant le sentiment d’agir concrètement pour eux.
Faire diversion sur les responsabilités de la commune dans la pollution du littoral St Leusien et des conséquences de ces pollutions dans le risque requin.
Permettre le projet d’un port de pêche et de plaisance qui remplacerait l’abri côtier actuel; permettant ainsi à la ville de prétendre au statut de station balnéaire avec les infrastructures qui vont avec. Ce projet restera impossible tant que la réglementation de la réserve marine existera.
Le maire de Saint Leu, s'il a pris l'habitude d'engager des arrêtés municipaux qu'il sait parfaitement illégaux et qui ne sont donc que de la poudre aux yeux, ne semble en revanche pas considérer un instant l'engagement de mesures qui relèvent elles, pleinement de sa compétence. A savoir, améliorer l'aménagement du territoire sur sa commune pour couper A LA SOURCE les stimuli connus pour attirer les requins bouledogue près des spots de surf. Monsieur T. Robert se rend ainsi en grande partie responsable de la situation explosive aux abords de sa commune et dans le même temps, tente habilement de récupérer à son compte les retombées de cette crise qui risque bien de faire encore des victimes, côté requins et côté surfeurs.

Au conditionnement par la terreur et l'irrationnel, il y a lieu de répondre par la mise en oeuvre de la responsabilité de chacun, à commencer par celle de tous ceux, qui, sous couvert de la représentation démocratique, détournent à leur avantage les Lois de la République.

Conclusion : une crise locale, un enjeu national

Dans son allocution en septembre dernier lors de la Conférence sur l’Environnement à Paris, le Président de la République François Hollande a clairement affirmé son ambition de faire de la France, un pays leader en matière d’environnement. Deuxième territoire maritime au monde par sa superficie et seule nation à être présente dans toutes les mers du globe, la France endosse une responsabilité colossale dans l’avenir de nos océans. Notre pays ne peut plus se permettre d’être à la traîne dans ce domaine sans ternir irrémédiablement l’image que nous renvoyons au monde et mettre en péril l’héritage naturel que nous laisserons aux générations futures.

Sea Shepherd France appelle la société française dans son ensemble à se mobiliser pour éloigner l’épée de Damoclès qui plane aujourd’hui sur la Réserve Nationale Marine de la Réunion et sur les requins côtiers (tigre et bouledogue). Cette "crise requin" ne doit pas anéantir les efforts de plusieurs décennies qui ont permis d’aboutir à la création de cette Réserve Marine Nationale – elle représente une chance et un espoir pour La Réunion, dans son ensemble. De même, les populations de requins côtiers ne doivent pas être sacrifiées sur l’autel des loisirs et de l’hédonisme égoïste d’une minorité bruyante. Les requins doivent être protégés non seulement parce qu’ils sont vulnérables, toutes espèces confondues mais aussi parce qu’ils sont des grands prédateurs essentiels au dernier grand espace naturel sauvage qui nous reste un tant soit peu inaccessible: l’Océan.

Sea Shepherd France / Réunion – contact@seashepherd.fr

28.Posté par Nono le 18/10/2015 10:57
Sea Shepherd efficace? Qu'est ce que Sea Shepherd :

1°) Sea Shepherd est une organisation environnementale spéciste, ce n'est aucunement une association en faveur des droits des animaux. Watson et ses copains ne se préoccupent pas des poulets en batterie par exemple, par contre la souffrance d'une baleine, parce que c'est un animal majestueux, leur est intolérable. Ce spécisme est d'ailleurs déclaré et assumé, ils ne s'occupent que des océans. Pêcher accidentellement un requin blanc et ne pas le relâcher un animal quasi mort (et donc appâter avec 400kg de viande au passage), c'est beaucoup plus grave qu'ébouillanter un homard vivant.

2°) Sea Shepherd entend lutter contre les pratiques illégales de pêche. Les pratiques légales, même si elles sont destructrices pour l'environnement, ne sont pas dénoncées. Les rejets de stations d'épuration, le sennage aux DCP (de nombreuses prises accessoires), ce n'est pas leur problème. Demain, il est interdit par exemple de manger de la morue (...); vous pouvez être sûr de les voir dénoncer avec force le rougail morue et de traiter les mangeurs de rougail morue de tous les noms d'oiseaux marins.


Sans même rentrer dans d'autres considérations, avec uniquement ces deux points, Sea Shepherd n'a aucune crédibilité en ce qui me concerne.

29.Posté par couillonisse le 18/10/2015 11:13
et dieu sait à quel point on se fout de ton avis nonoss ;) Sinon parle-nous de l'efficacité de ton assos préférée !! Ils ont battu leur record de récolte de mégots dernièrement : seule assos au monde à ne s'occuper que de la mort d'animaux et du ramassage de mégots ... Tout un programme !!

30.Posté par Nono le 18/10/2015 12:10
@29 Ben alors mon couillon tu es tout énervé, qu'est ce qu'il t'arrive? Tu n'aimes pas entendre certaines vérités ? Ne me dit pas que tu es membre de Sea Shepherd !

Tu peux te moquer tant que tu veux du ramassage de mégot, au moins ces personnes ont un discours cohérent.

Allez, à la prochaine pêche, pour avoir le plaisir de te voir chouiner :)

31.Posté par couillonisse le 19/10/2015 07:49
Discours cohérent ahaha ... sur leur site facebook : demande de morts de requins, demande de morts de loups, demande de morts des ours ... tu fais partie de cette assos ??? Continue à ramasser des mégots , ou fé rire a mwin :) au prochain arrachage de bras pour t'entendre chouiner mon petit ;)

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales