Société

Scolarisation des enfants porteurs de handicap : Bareigts à la rencontre des parents


Scolarisation des enfants porteurs de handicap : Bareigts à la rencontre des parents
La députée socialiste Ericka Bareigts a rencontré hier dans sa permanence les associations de parents d'élèves, afin d'aborder la question de l'accueil des enfants handicapés à l'école et les problèmes rencontrés par les parents.

Cette rencontre, prévue depuis longtemps, intervient alors que le gouvernement a entre-temps annoncé la CDIsation, réclamée depuis longtemps par les associations, de 28.000 Assistants de vie scolaire (AVS) sur toute la France. Celle-ci sera effective à la rentrée 2014-2015 et concernera aussi la Réunion. "Il s'agissait de la première demande des familles, la pérennisation et la professionnalisation des AVS", a expliqué la députée.

Les associations de parents d'élèves ont pointé du doigt de nombreux dysfonctionnements. En premier lieu, un déficit d'information pour les parents sur les possibilités d'accueil scolaire de leur enfant porteur de handicap. Ericka Bareigts n'hésite pas à parler de "mille-feuilles administratif". "Il faut un maître d'ouvrage qui, qui soit référent dans ce domaine", estime la députée.

Ce manque d'information et de centralisation de l'information "entraîne le découragement de nombreux parents. Principalement des parents défavorisés socialement, soit des parents découragés par les institutions", explique Francette Tsiaranga, présidente de l'APRDD.  

Conséquence, à ce jour, peu de chiffres sont connus sur le nombre d'enfants handicapés déscolarisés, sur le nombre de dossiers en souffrance, sur les besoins en terme d'AVS ou d'ouverture de classes spécialisées. La députée s'est ainsi engagée à alerter le rectorat, afin d'organiser une rencontre avec les parents mais aussi la maison départementale des handicapés, afin de pouvoir anticiper au mieux la rentrée prochaine.
Samedi 31 Août 2013 - 09:59
G.K.
Lu 920 fois




1.Posté par Pour éviter le chômage: l’exemple des AVS (Auxiliaire de vie scolaire) à la Réunion le 02/09/2013 23:24

Voila la fin d’un certain nombre de contrat atypique. Pôle emploi va voir une augmentation de la demande d’emploi. Pourtant nous pouvons dans bien des cas éviter l’inactivité.

L’incohérence des décisions institutionnelles joue un rôle prépondérant dans l’augmentation du chômage. Le service public est constamment en demande d’activité, surtout dans le cadre du service à la personne. Les cadres, nouveaux managers de nos institutions, font la pluie et le beau temps sur le marché du travail. Pour réduire le chômage, rendre central la question de l’emploi et des compétences dans leurs choix est une solution. Tout en garantissant une qualité et la continuité du service, la sécurisation des parcours pourrait être assurée par le maintien des individus dans l’activité. Les fonctionnaires fond souvent l’objet de critique. Je ne parlerais pas ici de l’indexation des salaires dont tout le monde devrait bénéficier d’une façon ou d’une l’autre. C’est plutôt l’enfermement dans une vision unique du monde qui provoque la critique. Le contrat typique, la forme d’évolution de carrière et de salaire, l’activité unique tout au long de la vie n’est pas le but de tout homme sur terre.

Les contrats atypiques ne mènent pas à la précarité s’il y a une activité permanente (autre que la recherche active d’emploi). De bonne condition de travail et l'acquisition de nouvelles compétences rendent même envisageable le cumul d’activité.

En ce jour de rentrée, des auxiliaires de vie scolaire (AVS) encombreront les locaux de Pôle emploi. Les AVS accompagnent un enfant en situation de handicap dans sa scolarité. Pourtant chaque année la demande ne cesse d’augmenter. L’activité ne fait qu’augmenter.
Ils ne sont pas seul dans cette situation. Pour tenter de rester dans l’emploi, les AVS ont crées une pétition:
http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=AVS974
L’irrationalité institutionnelle et professionnelle peut être la cause du processus de précarisation et de désaffiliation des Réunionnais. Ces deux phénomènes gangrènent notre société. Ils touchent durablement et principalement les jeunes actifs et les séniors. Regardons les visages égarés dans nos rues.
L’inspecteur responsable de cette situation est sorti de son rôle pour tenir des propos sur le colonialisme à la Réunion lors d’une Réunion AVS au lycée leconte de lisle. Ce dernier sévit encore en politique du coté de Sainte Suzanne. Faite attention.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales