Politique

Scission au PS ? Silence radio chez les "socialistes des champs"


Photo d'archive : Patrick Lebreton/Gilbert Annette/Jean-Claude Fruteau
Photo d'archive : Patrick Lebreton/Gilbert Annette/Jean-Claude Fruteau
L'annonce de Gilbert Annette de propulser Phillipe Leconstant à sa place de Premier secrétaire du PS à la Réunion laisse sans réaction les élus socialistes, ceux des "champs"… Que ce soit Michel Vergoz, Patrick Lebreton, Jean-Jacques Vlody ou encore Jean-Claude Fruteau, personne ne souhaite commenter ce fait d'actualité politique qui pourrait avoir une conséquence fâcheuse : la scission du Parti socialiste à la Réunion.

Interrogés un par un, ces derniers n'ont pas souhaité nous répondre. Pour leur défense, il est vrai que l'actualité est très chargée actuellement. Les députés socialistes sont sur le pied de guerre avec la loi de régulation économique qui passera en séance publique à l'Assemblée nationale ce mardi.

Seul Michel Vergoz, sénateur PS, nous a affirmé qu'il donnerait son "point de vue" après le congrès fédéral du Parti socialiste en octobre prochain. "Je me suis promis de prendre les choses dans l'ordre. J'ai beaucoup de travail sur le plan national pour la Réunion. Notamment les emplois d'avenir avec des amendements sur le feu (…). Nous verrons cela en temps et en heure entre la fin octobre et le début du mois de novembre, avant la désignation du Premier secrétaire fédéral", explique-t-il. Nous n'en saurons pas plus…

Les tensions ne datent pas d'hier entre les deux clans. On sait qu'un accord avait été conclu en 2000 entre Gilbert Annette, Michel Vergoz et Patrick Lebreton pour voir un "socialiste des champs" prendre la place de secrétaire fédéral, en l'occurrence le député-maire de Saint-Joseph, Patrick Lebreton (voir ici : Le PS local risque de se scinder en deux partis ). Mais rien ne s'est passé comme prévu. Gilbert Annette a préféré mettre en avant Philippe Leconstant, conseiller général et premier adjoint du maire de Saint-Benoît, Jean-Claude Fruteau.

Cet éclatement au sein du PS local pourrait avoir de fâcheuses répercussions avant les prochaines échéances politiques, notamment municipales en 2014. Pour l'heure, les socialistes des champs pratiquent la "politique de l'autruche".

Vendredi 5 Octobre 2012 - 16:51
Lu 1888 fois




1.Posté par Pourquoi pas une Union régionale? le 05/10/2012 17:58
Pourquoi pas une Union Régionale avec 2 fédérations ,l'une au Nord-Est, l'autre au Sud-Ouest, comme cela est autorisé par les statuts du PS National?.Cela existe déjà ailleurs , comme en Bretagne avec 4 fédérations.Cette démarche aurait le mérite de rénover en profondeur un PS local qui court droit vers l'enlisement et de rallier celles et ceux qui ne se sont jamais retrouvés, de manière idéologique (ou d'idéaux logiques) derrière le 1er secrétaire actuel, donc au PS Réunion.
La rénovation ne consiste-t-elle pas à rompre avec des méthodes de fonctionnement d'une fédération actuelle qui est tout sauf un lieu de débats et de discussions démocratiques pour ses militants, par ailleurs toujours cantonnés à un rôle de moutons de Panurge.Remarque par ailleurs valable aux autres partis locaux.
Ratisser le plus large possible dans les différentes communes chez celles et ceux qui partagent les valeurs socialistes, re-donner la parole aux militants, éviter un sabordage naissant et inéluctable; n'est ce pas là des raisons nécessaires et suffisantes de penser à une nécessaire réforme du PS local et de mettre un terme aux vieilles querelles de personnes? Le principe de 2 fédérations aurait aussi le mérite d'épauler certaines sections délaissées ou qui peinent à émerger malgré des volontés certaines en leur sein (Trois Bassins, Avirons, St-Philippe, St-Paul...) En même temps, il créerait les conditions d'une saine émulation et d'une réelle réflexion chez les militants qui attendent souvent, en vain.
Et je ne parle pas des MJS (Mouvement des Jeunes Socialistes, si florissantes dans l'Hexagone) qui mériteraient d'être ré-activées ici à la Réunion. Mais de grâce arrêtons avec cette notion de PS des villes et des champs, une lamentable erreur sémantique alimentée allègrement par la presse locale, qui desserve plus qu'il ne fait avancer le débat actuel et contribue à dresser les uns contre les autres.
Maintenant, toute la question est de savoir si nos dirigeants actuels sauront mettre de côté leurs égos pour tendre vers un début de réforme nécessaire et salutaire.

2.Posté par DON PAKE le 05/10/2012 20:28
C'est la suite du film "Le parrain" ? On dirait le casting des mafiosos locaux. Attention tout le monde, Lebreton est dans la place, y va y avoir du changement: De 30% de chômeurs on va se calquer sur le modèle St Josephois avec 52% de chômeurs Youpiiiiiiiiiiiie. Bravo continuez à voter pour ces énarques, au moins on ne parle plus de Stalinisme mais de Socialisme lollllllllll. Tous au chômdu dans un pays ruiné et corrompu ! Multi mandats cumulés ils s'en remplissent pleins les popoches pendant que vous et moi on crève de faim, quel splendide plan de match :-(

3.Posté par Mecanic le 06/10/2012 02:33
MDR

4.Posté par Mecanic le 06/10/2012 02:44
Alors là, c'est du grand art !
Bravo Gilbert.
C'est la seule alternative.
Bravo !

5.Posté par "Un Béotien" le 06/10/2012 08:50
QUELLE SCISSION ? QUI EN EST L'INITIATEUR ?N'ALLEZ-VOUS PAS UN PEU VITE EN BESOGNE ? C'est vrai que le P.C.R. est en crise et que son chef revient plus de trente ans en arrière,"aux fondamentaux de 1959"(l'autonomie -indépendance )pour essayer de se dépêtrer ! IL est vrai qu'au sein de l'U.M.P. local ,c'est "le panier à crabes "au point que Didier Robert (l'indéfectible Sarkozyste) n''a pas repris sa carte au parti ! C'est vrai qu'Annette ,le grand magouilleur a suscité des rancœurs et devra céder sa place mais attendons encore un peu ! le fruit de la scission n'est pas encore mûr : suspense !!! Par ces temps de crises qui n'en finissent plus ,tous les partis politiques se retrouvent eux-aussi en crise!

6.Posté par Rose le 06/10/2012 12:40
il est temps que l'ex-repris de justice laisse sa place à des gens compétents ! il fayt nettoyer au karcher toutes les sections locales à commençer par le chef lieu, puis saint paul !

7.Posté par Payet le 06/10/2012 20:38
Bien content de ne plus habiter St-Denis. Je peux enfin renouveler mon adhésion au PS ailleurs qu'avec les RATS d'égout.

8.Posté par Alane le 07/10/2012 20:17
Vive la famille ANNETTE !!! Il voulait que son frère soit secrétaire fédéral . On se croirait vraiment dans une démocratie centre africaine .

9.Posté par Franc le 07/03/2013 12:24 (depuis mobile)
Moi je suis un militant depuis des années je me suis fait baiser la gueule par l'équipe de Gilbert moi je donne rend vous a la famille Gilbert 2014 avec tout les promesse on ta crue mais la section 2 a du fil a retordre bne chance Gilbert

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales