Société

Schéma départemental des carrières: Alternative Transport Réunion va attaquer l'arrêté au tribunal administratif


Schéma départemental des carrières: Alternative Transport Réunion va attaquer l'arrêté au tribunal administratif
Les membres du collectif Alternative Transport Réunion (ATR-Fnaut) ont annoncé leur intention d'attaquer l'arrêté préfectoral portant sur la modification du schéma départemental des carrières. Un arrêté pris le 26 août 2014 par l'ancien préfet de la Réunion, Jean-Luc Marx, et qualifié de "cadeau empoisonné" par le collectif. "Nous demandons l'annulation de cet arrêté au juge du tribunal administratif", explique François Payet, du collectif ATR-Fnaut.

"Le préfet de la Réunion a pris un arrêté pour l'élargissement des sites de carrières à la Réunion. L'argumentaire est le suivant : les besoins de la nouvelle route du Littoral auraient changé, augmenté et seraient passés à 18 millions de tonnes, dont 8,4 millions d'enrochement, soit l'ouverture de carrières en roches massives", poursuit-il.

Quid du schéma départemental de 2010 qui a servi à la DUP (déclaration d'utilité publique) pour le chantier de la nouvelle route du Littoral ? Pour ATR-Fnaut, la DUP n'aurait pas dû être validée dans ce cas là. "Rien dans les considérant de cet arrêté ne permet de comprendre pourquoi il a été nécessaire d'étendre le schéma, à moins d'une erreur grossière dans les calculs, à de nouvelles carrières. Auquel cas la DUP n'aurait jamais dû être donnée", précise François Payet.

Ce que ne comprend pas le collectif, c'est que les quatre sites retenus dans le nouveau schéma départemental des carrières assurent plus de deux fois les besoins des digues et viaducs de la nouvelle route du Littoral. "En contradiction totale" avec le dossier d'enquête publique pour obtenir l'arrêté de DUP, selon Alternative Transport Réunion.

"A moins d'une erreur de quantité et de qualité de matériaux, rien ne justifie alors d'élargir le SDC à quatre nouveaux sites réservés à la seule nouvelle route du Littoral. Cela ne peut que déstabiliser le marché des matériaux. C'est pourquoi nous demandons l'annulation de cet arrêté", avancent les membres du collectif ATR-Fnaut.

Le collectif a pris attache avec un avocat pour déposer son recours "actuellement en finalisation" devant le tribunal administratif de Saint-Denis.
Mardi 14 Octobre 2014 - 16:12
Lu 1404 fois




1.Posté par Ed le 14/10/2014 20:34
Encore une brochette de communistes hostile au développement de La Réunion

2.Posté par BLUESHARK le 14/10/2014 20:34
Ben il est où Armand Gunet!!!

Oh les mauvais perdants, Faites votre recourt, ce n'est pas la bataille que vous perdu, c'est la guerre!!!

Je rajouterais une autre chose, ces carrières permettrons d'éradiquer le chômage dans un corps de métier!!!

Vous n'êtes qu'une bande d’égoïstes, nous voulons entendre et voir nos engins, nos tractopelle, nos marteaux piqueurs travailler!! Nous voulons voir des travailleurs se lever tôt le matin et aller bosser, pouvoir passer des we à l'hôtel, partir au cinéma avoir des vacances bien mérité avec leur famille!

Je suppose que cette bande ATR-Fnaut passe le we à l’hôtel, pendant les vacances ils ont possibilité d'aller à Maurice!!! Vous n'êtes qu'une bande d'hypocrites!

3.Posté par oki comme job le 14/10/2014 22:28
Le chef d'entreprise , deuxieme en partant de la droite, debout en bleu.
C'est l'homme de la situation : 5 ha agricole, combien en location commerciale ? Combien de tonne de légumes produit-il ? Combien emplois génère t-il par ses activités ?
Rien.
Bref, à la moindre indemnité, comme un magicien connu il disparaîtra, ben oui car derrière ça une exploitation au bord du gouffre.
Donc l' euro est un remède efficace.

Pour les autres j'espère des convictions, cad pas clim, pas voiture pour moins 500metres, etc.

4.Posté par St Paulois le 15/10/2014 07:07
Toutes les personnes qui sont contre cette nouvelle route du littoral ce sont vraiment des grattelles
des vers du C U L.
Foutez la paix à cette NRL

Si vous n'avez rien à faire
chiez et prend 2 ptit bois joué dedans comme disait les vieux aux enfants têtus.
C"e n'est pas 2 pelé et de tondus qui vont défendre la mer de battre.

5.Posté par Dignité le 15/10/2014 20:11
Ce collectif est un des bras armés du PCR qui est contre la nouvelle route du littoral. Tous les moyens sont bons pour contrarier le chantier en question. Dons , la démarche menée ne s'inscrit aucunement dans la défense de l'intérêt général.
Les terrains situés dans le schéma de carrières représentent une mine d'or pour les propriétaires... pour peu qu'ils sachent bien négocier.
Or, les carriers intéressés proposent des prix d'achat de galets ou de roches massives bien inférieurs aux revenus qu'ils en tirent.

6.Posté par dandin le 16/10/2014 06:53
do moune i di qué c"est in bande vieux communistes i essaie bloque sa .
sa lé pas vrai ; mi conné in pé la dessu i joue pou les verts . mai selement bande zélus la i cachète .

7.Posté par Léo le 07/06/2015 20:20 (depuis mobile)
Les groupes se mobilisant activement contre l''ouverture, s''il vous plait pensé bien qu''une carrière ouvert crée de l''emploie mais aussi qu''une carrière fermé crée AUSSI des emplois puisqu''une fois fermé elle pourrait devenir parc (cr:Le Colosse)

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales