Social

"Sauvons nos entreprises" : "4000 entreprises fermeront d'ici la fin de l'année"


"Sauvons nos entreprises" : "4000 entreprises fermeront d'ici la fin de l'année"
Le président du collectif "Sauvons nos entreprises", Michel Allamèle, ne sait plus à quel saint se vouer pour que les TPE et PME ne coulent pas toutes. Elles seraient, selon lui, submergées par des charges sociales et fiscales qui devaient être suspendues par le Trésor public le temps de trouver une issue à la crise du BTP et en attendant la reprise des commandes publiques. "Mais les élus ne font pas leur travail, regrette-t-il, surtout les présidents des Chambres consulaires qui ne jouent pas leur rôle d'aide et de soutien des entreprises réunionnaises".

Suite au protocole signé il y a trois mois avec le collectif, les Chambres consulaires devaient rendre, en collaboration avec les caisses collectrices, un diagnostic de la situation financière des petites et moyennes entreprises de l'île. Mais ne voyant rien venir, et constatant que le gel des dettes sociales et fiscales a été selon lui rompu, Michel Allamèle envisage d'interpeller le nouveau préfet, Jean-Luc Marx, qui "n'a pas encore pris en main le dossier".

Le collectif se réunira en début de semaine prochaine afin d'interpeller la Préfecture sur les difficultés que rencontrent les chefs d'entreprise des 14 syndicats qui composent le collectif "Sauvons nos entreprises". Si une issue n'est pas trouvée très rapidement, "4000 entreprises fermeront d'ici la fin de l'année" et des centaines de chômeurs viendront alourdir la longue liste de l'île.
Vendredi 5 Octobre 2012 - 15:44
Lu 1211 fois




1.Posté par David Asmodee le 05/10/2012 16:23
Les charges sont trop élevées. Oui, il faut que ça baisse.
Non à l'annulation des arriérés, d'autres ont payé... On les rembourse ?

2.Posté par RSI REUNION le 05/10/2012 17:16
Quand le RSI vous réclame plus que vous ne faites de CA, comment fait on ?

3.Posté par l''''Observatrice le 05/10/2012 18:12
Michel Allamèle président du collectif déclare:
"4000 entreprises fermeront d'ici la fin de l'année" et des centaines de chômeurs viendront alourdir la longue liste de l'île.

Si j'ai bien compris tout compris..........1 entreprise emploie au moins 1 salarié.......
4000 entreprises = 4000 salariés.............NON ????
Avec des gestionnaires comme ça la Réunion lé pas sortie de la merde !!!

4.Posté par jyves974 le 05/10/2012 20:00
Tres bonne nouvelle.. 4000 mechants et tres riches patrons seront au chomage.. C'est la luteeeeeeu finalleuuuuuuuuh.. Hips !!!

5.Posté par Montfort le 06/10/2012 11:15
Il faudrait dans le même temps faire le blocus des banques afin de les contraindre à faire ce pour quoi l'état, c'est à dire nous, les re,floue sans cesse, c'est à dire prêter aux entreprises afin d'aider au développement. Je ne comprends pas la lacheté du nouveau gouvernement en ne mettant pas d'urgence en place la Banque Publique d'investissement..... Lorsque ca va pèter sur notre île, et dans pas longtemps selon les signes avant-coureurs, il ne faudra pas venir pleurer..... Perso ja'avais la possibilité de créer cinq emplois en CDI ne demandant aucune spécialisation, cette possibilité m'a été refusé et le DR n'a même pas répondu à un courrier AR daté bde novembre 2011. Le chaudron entre en ébullition, bientôt les camélias et ce sera exponotiel, alors des mesures "d'urgence" seront prises qui ne seront que des béquilles, et il sera trop tard. Pourquoi attendre le drame. Faisons le siège des banques en douceur, un blocus, puis le boycott....Que le préfet Marx prenne une décision "Capital" afin que son dircab' ne rentre pas au bled de suite.....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales