Société

Sauvetages en mer : Qui paye la note ?

Le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage était au coeur du dispositif de sauvetage des marins du Bahari Nusantara. Son directeur nous témoigne des obligations d'assistance qui incombent à tout marin lorsqu'un navire est en difficulté mais aussi des limites du droit français en direction de ces bateaux aux conditions de travail et de sécurité parfois limites.


Sauvetages en mer : Qui paye la note ?
Le Bahari Nusantara, ce navire battant pavillon indonésien qui a connu une mésaventure qui fera date dans l'océan Indien "est un long liner comme il y en a pas mal dans la zone des eaux internationales au Sud Réunion" explique Nicolas Le Bianic, directeur du Cross Réunion.

"L'armateur possède bien une licence de la commission thonière qui valide de facto la présence de ce bateau dans les eaux internationales". Voilà qui vient conforter les propos tenus par un représentant mauricien de l'armateur sur "la pêche au thon albacore" qu'aurait pratiqué l'équipage avant son avarie.

Bien que celle-ci se soit déroulée en dehors des eaux de compétence française, il faut comprendre que c'est avant tout la solidarité maritime qui gomme les différences de nationalité dans ces cas de figure.

"Le plus gros du sauvetage revient finalement au navire commercial qui a repéré le signal de détresse lancé par les marins" explique le directeur du Cross. "Ce navire commercial a dû faire une trentaine d'heures supplémentaires sur son trajet pour porter secours", pas sûr qu'il demande des dédommagements à l'armateur du Bahari Nusantara, solidarité entre marins oblige.

Sauvetages en mer : Qui paye la note ?
Côté français, le même principe prévaut. Il est rappelé par le Cross. "La SNSM et la gendarmerie maritime interviennent selon le principe de la gratuité du sauvetage des personnes en mer", ce qui doit être différencié des éventuels remorquages qui, eux, doivent être défrayés.

Des pays peu regardant sur les conditions de sécurité en mer

Concernant l'hébergement, les vêtements et la nourriture au Centre international d'accueil des marins du Port, son directeur Alain Djeutang rappelle qu'il incombe "à l'armateur de venir régler la note". Evidemment, sourit-il, lorsqu'un armateur peu scrupuleux abandonne ses hommes parce qu'il sait déjà que le navire est perdu, comme cela s'est déjà passé au Port Réunion il y a quelques années, le centre peut faire une croix définitive sur l'argent.

En matière de sécurité, le droit français ne peut que deviner les conditions de travail dans lesquelles sont engagés ces marins. "Le droit maritime français ne peut que juger des conformités à la réglementation des navires sous pavillon français : présence de canots de sauvetage en nombre suffisant, balises,…". Dans l'exemple de ce navire en perdition, si cela s'était déroulé pour un navire français, il aurait pu déclencher immédiatement sa balise de détresse relayée par voie satellitaire". Sans le croisement d'un navire commercial à portée de leur radeau de survie, le sort des marins était scellé.

"La souveraineté de l'Indonésie fait que leurs bateaux ne sont soumis qu'à leur propre réglementation" reconnaît fort logiquement mais désabusé le Cross. Cette aventure à la fin heureuse pour 15 marins laisse surtout le sentiment que nombre de bateaux "poubelle" sillonnent les océans avec pour seul intérêt le profit au détriment des vies humaines.
Mercredi 21 Novembre 2012 - 07:55
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1566 fois




1.Posté par noe le 21/11/2012 06:05
Un navire de sauver mais combien disparaissent au fond de la mer ?
Que de cadavres dans l'océan et dire que beaucoup boivent cette eau en se baignant sur St Gilles et autres plages !!!
Le goût des cadavres doit être bon ...

2.Posté par Jeff le 21/11/2012 07:45
Arretons de soulever de faux problèmes. Le sauvetage en mer est l'un des seuls endroits où seul la vie humaine n'a pas de valeur économique. C'est accepter pratiquement partout à travers le monde. L'armateur peut faire un don aux sauveteurs, c'est ce qui se passe parfois mais ce n'est nullement obligatoire..

Par contre que le sauvetage d'un bateau soit payant est tout à fait normal, le cas c'est présenté recemment pour un zigoto avec sa gamine qui s'est fait remorqué par la SNSM, et la SNSM lui a présenté la facture : affaire à suivre.

3.Posté par Caton2 le 21/11/2012 11:17
2. Tu as raison Jeff, de rappeler le droit maritime et surtout les règles librement consenties par les marins. Dieu merci, il reste encore un espace où la vie humaine est non seulement dénuée de valeur économique mais aussi de classement hiérarchique culturel, ethnique, politique ou confessionnel.

4.Posté par arjo le 21/11/2012 11:50
Noe, encore un fois, commentaire bidon, inutile, affligeant...
A quoi bon valider ses commentaires, ils n'apportent rein.

5.Posté par Jeff le 21/11/2012 13:33
Caton2, je préciserais par les gens de mer, mais il y malheureusement des ordures comme le commandant du tanker qui les a vu et qui a continué sa route. Espérons qu'il sera appréhendé et qu'on le fasse payer très cher de ne pas avoir repêché les malheureux à la dérive et même dédommager le porte container qui s'est dérouté.

Le scandale est là et la réponse de qui va payer pour sauver des vies porrait se résumer là..


6.Posté par Pipelette le 21/11/2012 16:34
Sur le Jir il est dit qu'ils vont regagner l'île Maurice soir. Un émissaire de l'armateur malaisien serait venu les récupérer. (ceux-là même qui n'ont pas signalé leur disparition...) J'ose espérer qu'ils vont réellement les renvoyer dans leur famille en Indonésie et pas les larguer quelque part sans argent etc

Une histoire qui fini presque bien (attendons la suite), un vrai plaisir de voir leurs sourires au JT hier soir et ce midi. Poignant en même temps lorsqu'on imagine leur vie de marins exploités et ces 17 derniers jours....

Un grand bravo à tous ceux qui ont contribué à leur sauvetage et qui les ont entourés de chaleur humaine. Quant il y a mérite il faut le souligner.

7.Posté par William le 21/11/2012 18:53
Il se peut qu'un des nos aventuriers du Vendée Globe ait besoin de secours au large de l'Australie...
Il serait secouru par les Walabies et non nous trouverions cela normal.

8.Posté par otelareunion le 21/11/2012 20:19
Noe,les poissons baisent aussi dans l'eau pisse et chie

9.Posté par Sansblague le 21/11/2012 23:49
Tiens, tiens, tiens. Aurait-il rangé son épée de croisé, lui qui défendait la suprématie d'une seule culture et lapidait de vilains préjugés une certaine catégorie de croyants? Reconnaitrait-il enfin qu'il n'y a pas de catégorie parmi le genre humain? Certes, c'est déjà un effort dans le bon sens d'admettre que ces principes valent en mer, mais le genre humain est plutôt rassemblé sur la terre ferme...Bonne nuit....

10.Posté par noe le 22/11/2012 05:11
Il est bien vrai que l'océan est un dépottoir , rempli de produits radioactifs , de poisons, de cacas (égouts), de corps en décomposition ...repaires de microbes ...certains veulent même couler des bateaux de guerre remplis d'amiante, d'huile dans la baie de St Paul !
Les autorités devraient interdire aux gens d'entrer dans l'océan ...une mesure de santé publique !
Il en est de même des parents inconscients et criminels qui envoient leurs enfants patauger dans la mer ....
Il faut être fofolle pour entrer dans ce liquide immonde !!!!!
On se demande si l'être humain n'est pas né , vit et meurt dans la merde !

11.Posté par Caton2 le 22/11/2012 14:03
9.On n'est pas obligé de gober les idées "humanistes" des prêcheurs laïques de la gauche bien pensante pour être "humain".
Les clichés universalistes ne font que masquer sans les supprimer de profondes différences de conception sociologiques et politiques entre les régimes islamistes et les démocraties occidentales.
Il est des invasions idéologiques d'envergure, dont nous ne voulons voir que les épiphénomènes décrétés anodins, voire sympathiques.
D'autre part, on ne peut juger globalement de l'islam en se limitant à l'islam sécularisé de nos pays démocratiques, dont celui de la Réunion.
L'angélisme vis à vis de l'islam conquérant , celui des salafistes notamment, est très dangereux pour nos sociétés. Cet islam remet fondamentalement en cause des siècles d'évolution positive, y compris de l'islam sécularisé. En Afrique du nord, notamment au Maroc, les amazighs, musulmans depuis des siècles, ont senti le danger et combattent désormais le panarabisme islamique salafiste .
Le paradoxe, c'est que nos acquis en ce qui concerne les droits de l'homme, la liberté, la fraternité, nous empêchent d'être lucide sur les véritables intentions de ceux qui réclament le droit à une différence de plus en plus "différente". Cette différence n'est, in fine, qu'une étape dans la remise en cause globale de nos valeurs démocratiques.
Non les toutes les cultures ne se valent pas en ce qui concerne la place de l'homme, la place de la femme dans la société. Il en est qui admettent l'esclavage comme une chose naturelle. Il en est de violentes, de conquérantes. Il en est d'intolérantes envers toute forme de religion qui ne serait pas "la" religion.
Il vous suffit de vous informer, à défaut de voyager. Mais en avez vous l'intelligence et le courage?

12.Posté par Caton2 le 22/11/2012 15:02
11. Ligne 17 Non, toutes les ...

13.Posté par Sansblague le 22/11/2012 22:50
"En Afrique du nord, notamment au Maroc, les amazighs, musulmans depuis des siècles, ont senti le danger et combattent désormais le panarabisme islamique salafiste "
--------------------
Vous êtes un drôle de zigue. Le mot "désormais" est de trop.
Pour mémoire, c'est la France qui a créé le sentiment panarabe. En effet, en 1930 le Sultan du Maroc, placée sous protectorat français (tiens qu'est-ce quelle faisait là? Ah, c'est vrai comme vous dites il y a eu " des invasions idéologiques d'envergure"), a signé le fameux « Dahir berbère », un décret qui plaçait la justice coutumière berbère au même rang que la justice islamique. Le texte préparé par la France a été mal perçu et "a révolutionné" toute la région, obligeant la France a retiré le décret qu'elle avait pourtant inspiré (elle voulait par ce décret diviser pour régner). La position de la France et son recul a créé toutes les conditions pour le manifeste de l'indépendance. Cette révolution "arabe" a touché toute la région et par la suite en torpillant l'ENA et le PPA de de Messali Hadj, les politiciens français notamment le PCF, ont aidé le FLN a lutté contre Messali qui était sous perfusion financière de la ligue arabe. Si le caractère laïque de la révolution algérienne ne l'a pas emporté, c'est donc la faute à qui?

Par ailleurs, je me souviens d'avoir lu un jour "la Colline oubliée", que m'avait offert un homme qui assumait sa berbérité.

Votre conclusion est totalement hautaine. Vous dites "Non, toutes les cultures ne se valent pas en ce qui concerne la place de l'homme, la place de la femme dans la société. Il en est qui admettent l'esclavage comme une chose naturelle. Il en est de violentes, de conquérantes. Il en est d'intolérantes envers toute forme de religion qui ne serait pas "la" religion.
Il vous suffit de vous informer, à défaut de voyager. Mais en avez vous l'intelligence et le courage?
-----------------------
N'est-ce pas la grande civilisation française qui a créé le Code noir? Elle admettait bien l'esclavage comme une chose naturelle. N'a t-elle pas été violente, conquérante ? Ici même, sa religion n'interdisait-elle pas aux tamouls de pratiquer aucune autre que la sienne?

Votre alinéa final démontre encore votre "pédanterie". Vous êtes le phoënix des posteurs, le pédagogue du web, celui qui initie, le seul qui s'est rompu aux coutumes lointaines, celui qui a tout découvert, et qui est à même, le seul à comprendre les choses de ce monde. En dépit de ce que vous croyez, relayez l'information ne relève pas directement de l'intelligence mais du verbe "perroqueter" . Vous déduisez des causes et des vérités générales à partir de lectures. C'est le propre de l'intelligence occidentale, qui n'est qu'une des branches de l'intelligence. Il y en a d'autres plus fortes notamment la simplicité. Ce qui est vrai c'est que contrairement aux cultures, toutes les intelligences ne se valent pas...Vous avez une telle puissance lumineuse, qu'il s'en déduit que nous avons localement notre centrale nucléaire. Méfiez-vous de la surchauffe.

14.Posté par Caton2 le 23/11/2012 01:36
13.Pauvre Sans blague. Vous n'êtes pas le pire dans ce forum. Vous êtes néanmoins indécrottable!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales