Société

Satisfaits de la réouverture de l'enclos, les guides rappellent les dangers du volcan


Satisfaits de la réouverture de l'enclos, les guides rappellent les dangers du volcan
Dans l'ensemble, les professionnels réunionnais de la montagne sont unanimes, la réouverture de l'enclos du volcan est une bonne chose. Comme l'arrêté préfectoral s'appliquait aussi à leurs activités, ils vont dorénavant pouvoir légalement accompagner leurs clients hors des sentiers battus.

A priori, n'importe quel visiteur peut, même s'il n'est pas accompagné par un professionnel, se promener dans la partie haute du volcan . Les accompagnateurs réfutent l'idée de s'accaparer la montagne et se disent "contents pour le grand public". Ils pointent cependant du doigt le risque de s'aventurer dans certaines zones : "Les visiteurs nous verrons parfois sortir des sentiers mais nous connaissons le site et nous sommes qualifiés pour le faire. Ceux qui ne sont pas accompagnés n'ont pas intérêt à nous suivre", recommande Matthieu Balanger, guide diplômé d'Etat et membre de la section Réunion du Syndicat national des accompagnateurs en montagne. "Avec le syndicat nous avons suivi une formation spécifique sur les risques volcan. On constate régulièrement que des gens y viennent sans être correctement équipés. Parfois, on a l'impression que certains débarquent directement de la plage. Pour se donner un air 'peace & love', il font le volcan en savates", regrette-t-il.

Jean-Michel, alias 'Bulon', l'un de ses collègues du syndicat, chapeaute d'ailleurs un projet visant à informer les visiteurs. Deux panneaux devraient prochainement être installés au départ des sentiers pour les prévenir des risques qu'on peut rencontrer en s'attaquant au volcan sans un minimum de précautions.

"Nous travaillons avec la Préfecture pour l'installation de ces panneaux"

Pour l'heure, l'arrêté préfectoral interdit "l'intérieur du Dolomieu", ce qui sous-entend qu'on peut librement se promener sur les bords du cratère. "Nous travaillons avec la Préfecture pour l'installation de ces panneaux. Le conseil d'administration de notre syndicat doit se pencher prochainement sur l'arrêté préfectoral et définir le texte du message que nous souhaitons faire passer auprès du grand public", souligne le guide qui espère ainsi sensibiliser ceux qui sous-estiment le danger.

Car la Fournaise reste un des volcans les plus actifs au monde. Certaines zones demeurent encore très instables et notamment le contour du Dolomieu. Les failles, éboulements et autre tunnels de lave peuvent être dangereux pour des visiteurs non avertis, surtout si l'on sort des sentiers balisés. Les professionnels, quant à eux, se renseignent toujours sur la météo et l'activité du volcan avant d'entreprendre une sortie.

Quoi qu'il en soit, la prudence est le maître mot lorsqu'on décide de s'aventurer en montagne. Notre volcan ne fait pas exception à cette règle. Et pour ce qui est de s'approcher trop près du bord du Dolomieu, ce n'est pas un bonne idée, surtout lorsqu'on est nombreux. On vous le dit, l'idéal est de rester bien sagement sur les itinéraires balisés !
Vendredi 7 Septembre 2012 - 14:19
Lilian Cornu
Lu 1160 fois




1.Posté par kreyole974 natif du peï avec des ancetres venus par la mer le 07/09/2012 14:36
"Ceux qui ne sont pas accompagnés n'ont pas intérêt à nous suivre", recommande Matthieu Balanger, guide diplômé d'Etat et membre de la section Réunion du Syndicat national des accompagnateurs en montagne.


Nous on a pas suivi de formation pour soutirer de l'argent au touriste, et on a rien foutre de vous suivre. Notre volcan on le connait depuis toujours et on vous a pas attendu pour aller arpenter les pentes extenes et les tunnels de lave. Jusqu'a maintenant on a eut tord de rester discret car vous et un petiti noyau de notables avez crut que vous etiez les seuls sur le site jusqu'a vous en decreter "proprietaire" comme les surfeurs.

Alors un bon conseil: respectez nous si vous voulez etre respecter. Si a la prochaine eruption on vous entend faire du blalbla pour avoir un monopole, faudra pas vous étonner du retour de boomerang

2.Posté par business le 07/09/2012 15:00
Une chose saute aux yeux. Réunion, terre de convoitise et d'accapareurs. C'est à qui se prend propriétaire des baleines, d'autres propriétaires des oiseaux, d'autres des tunnels de lave, d'autres du volcan, et ainsi de suite.
Alors, "lâchez nous les baskets", laissez nous vivre en responsabilité, arrêtez de nous prendre pour des kouyons.
Que l'état mette ses panneaux d'information, et basta. OK, et à chacun d'assumer.
Et vous les acc montagne, assumez votre business, occupez vous de vos sous, sans vouloir régenter la vie des autres!!!!!!
Comme dit la personne du post1, attention aux retours de bâton à force de vous croire au-dessus des autres, déjà que votre image d'acc montagne est bien écornée.

3.Posté par sa ta nou guid le trin le 07/09/2012 16:32
cé ki ce gars là . depi kan li rezerv volkan pou li. nou la pa bezoin guid pou marche si nout ti volkan.
mem en savat nou monte la haut. koza i pe fout a ou. zendarm ek medsin i apel pa ou pour sauv légar. alé fé guid pou rekin dan la mer. di a zot ke i fo pa bouf lé gar i surf. pars ke lé surfer lé encadré par ou.
fé en sort ke si nou mont volkan ou la poin riyen a dire kan nou passe. cé nou va guid a ou.

4.Posté par JORI le 07/09/2012 17:44
Il n'y a aucun risque au volcan puisqu'il n' y a aucun requin ou autre bébétes.

5.Posté par Gajik le 07/09/2012 21:21
J'y étais il y a qques jours. L' intérieur du Dolomieu est effondré depuis le 6 avril 2007 et plonge à 350 mètres.

En comparaison, la Tour Eiffel fait 324 mètres !

Alors bon courage à ceux qui voudraient aller se promener au fond du cratère. Il leur faudrait descendre en rappel.

Il est vrai que le fond "remonte", mais il a remonté de 70 mètres seulement depuis 2007.

Il faudra donc sans doute 200 ans avant qu'il revienne au niveau où nous l'avons connu avant 2007. A l'époque on y pénétrait côté Est pour sortir sur le côté Sud du Bory.

L'arrêté préfectoral ne concernent donc pas vraiment le promeneur du dimanche mais les éventuels "alpinistes" qui risqueraient de recevoir des chutes de pierre ou d'être ensevelis dans des éboulis qu'ils pourraient même provoquer en descendant.

Juste un mot pour ceux qui disent "notre" volcan. C'est aussi bête de dire "notre" volcan que l'attitude des ceux qui ultra-règlementent pour ouvrir le parapluie en cas d'accident.

Le volcan n'appartient à personne. C'est nous qui appartenons au volcan et à la Nature en général.
Voilà la seule façon pas trop arrogante et ridicule de considérer avec un minimum de modestie notre présence plutôt prédatrice sur cette Terre.

Bisous à tous !



6.Posté par JORI le 07/09/2012 21:33
5.Posté par Gajik le 07/09/2012 21:2
Et appartenons nous aux requins?.

7.Posté par Gajik le 08/09/2012 00:06
Bien sûr, nous sommes de chair et d'os, donc bien appétissants pour des carnivores affamés présents dans la mer des milliers d'années avant notre espèce et dont nous avons perturbé l'environnement.

Ne tentons pas le diable !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales