Société

Sans l'appel du 18 juin, "on parlerait allemand..."


Sans l'appel du 18 juin, "on parlerait allemand..."
Dans presque toutes les villes de la Réunion, on célébrait aujourd'hui la commémoration de l'appel du 18 juin 1942. Ce jour-là, depuis la BBC à Londres, le Général de Gaulle avait sonné la révolte en appelant les Français à ne pas à ne pas cesser le combat contre l'Allemagne nazie.

Ce moment restera célèbre dans la mémoire collective et demeure un des plus grands symboles de la résistance. Chaque année, les anciens combattants se réunissent pour commémorer l'appel du 18 juin. Pour Constant Planque, le Président départemental de l'association nationale des titulaires du titre de Reconnaissance de la Nation, cette journée signifie "le refus de la France du Général de Gaulle de s'avouer vaincue".

Selon lui, l'initiative du Général a permis de reprendre espoir et surtout de rester Français. "Cela à marché, la preuve. S'il n'y avait pas eu l'appel du 18 juin, on ne serait pas Français, tout le monde parlerait allemand" conclut l'ancien militaire qui intervient régulièrement dans des écoles pour évoquer avec les enfants l'histoire des deux grandes guerres.

Lundi 18 Juin 2012 - 18:18
Lilian Cornu
Lu 1014 fois




1.Posté par ALVIN974 le 18/06/2012 18:53
Selon lui, l'initiative du Général a permis de reprendre espoir et surtout de rester Français. "Cela à marché, la preuve. S'il n'y avait pas eu l'appel du 18 juin, on ne serait pas Français, tout le monde parlerait allemand" conclut l
Rarement entendus des betises, pour ne pas dire des con..... pareils!

2.Posté par noe1er le 18/06/2012 19:02
"Françaises , Français ...." tout le monde a entendu cet appel jusqu'au fond de l'Afrique et d'Asie ...

3.Posté par Allemands pourquoi pas ? le 18/06/2012 19:06
Bof ... Quand on voit par qui on est géré depuis 1981 (droite et gauche), et ce qui nous attend, on se demande s'il n'aurait pas mieux valu parler allemand (nazisme en moins ...).
Nous devrions demander une fusion avec l’Allemagne, avec interdiction aux français de se mêler de politique. Ils pourraient ré-ouvrir les camps pour y loger définitivement l'intégralité de notre classe politique, on a réellement besoin d'une telle purge.

4.Posté par A. Lebon le 18/06/2012 19:26
A post 1
Et qu'est-ce qui vous permet de dire qu'il a tout faux le monsieur ?

5.Posté par Sansblague le 18/06/2012 20:14
Les citoyens résistants n'ont pas attendus de Gaulle pour résister à l'occupant....

6.Posté par LLR le 18/06/2012 20:58
Et l'appel de la moquette au jardin de la préfecture ?! Il semble que ça a été un pétard mouillé cet appel du "18 joints". Heureusement que d'autres ne s'arrêtaient pas pour une petite pluie en 1942 (non, je ne parle pas de FH le 15 mai 2012, lui aurait pu s'arrêter) !

7.Posté par ALVIN974 le 18/06/2012 21:46
A poste 4,
Relisez vos cours d'histoire (en français SVP!) et vous apprenez, si votre QI vous le permet que:
1) L'appel du 18 juin a été pratiquement pas entendu en France,
2) qu'avec ou sans appel le 3é Reich aurait était vaincu tout même!
Ceci étant dit, j'ai assisté, ce matin, à la cérémonie comme tout patriote qui se respect.
Par contre ce que je permet pas c'est que quelqu'un dis n'importe quoi sur un sujet qu'il ne maitrise pas juste pour faire "l’intéressant"!

8.Posté par Il n'y avait pas 80 millions de français ... le 18/06/2012 22:52
A mon humble avis, 7 a un peu raison ...
L'appel du 18 juin a surtout servi à sauver (un tant soit peu) l'honneur (la France en avait bien besoin, l'honneur était un peu rare à cette époque, et aussi jusqu'à maintenant d'ailleurs ...).
Avec ou sans l'appel, avec ou sans résistance, les alliés auraient quand même gagné. La résistance a surtout servi à gêner (un peu) l'armée allemande, diminuer (un peu) les pertes alliées, permettre une jonction (un peu) moins à l'ouest avec les Russes. Ce rôle a été modéré puisque Hitler s'est foutu tout seul dedans, préférant ne pas engager ses Panzer immédiatement. S'ils avaient été employés immédiatement, et prépositionnés plus près de la cote, il est fort probable que les russes seraient arrivés jusqu'au Rhin.
Le grand mérite du Gl de Gaulle aura été de faire croire (un peu) au monde et (beaucoup) aux français qu'ils faisaient partie des vainqueurs : ça, c'est un vrai exploit, mais je m'en tape le coquillard de ces 40 millions de cons (le mot est de Dalladier) qui sont naturellement devenus pétainistes, puis sont devenus 40 millions de gaullistes (mais seulement une fois que le dernier troufion allemand ait eu le dos tourné).

9.Posté par Bayoune le 19/06/2012 06:41
Si lavé pa u la trayzon des Aubert-Vergès des pétainistes notware, la Réniyon, noré été noute Patri anou réniyoné. Alor ke là, nou lé antrin fé submerze anou par bann domoune i sorte péi déor, laba an Erope. Débordman nou pé konstaté koté Sinzilland, noute bann plaze lé azot, kan lé pa noute kaze, minm noute ti kafrine, talèr lé pi anou. Di amwin si na bonpé domoune là i roserss in lozman, in travay. Nou koze kréol, nou noré zamé parlé aleman, pétèt anglais... si l’offre de lord Halifax n’était pas refusé par la clique Aubertiste avec Vergès Raymond… ke la rofizé arzwinn l’apèl du 18 zuin du Général de Gaulle, i fo domoune i koné sà…
Diskour granmoune là, lé fé pou la France, pardone ali, son tète la finn viyé, la servèle la finn klersi, li koné pi ousa li lé.

10.Posté par Leon le 19/06/2012 07:21
Depuis quand en France est-on encore fier de son Histoire. Les anglais fêtent la bataille de Trafalgar, quand nous on fête Napoléon dans la honte. Nous sommes dans la repentance éternelle.

Aujourd'hui en France quelque soit le personnage historique français en général on préfère retenir les 10 % de ce qu'il a fait de mal et s'en faire un punching ball dès qu'on prononce son nom. Si vous dans une conversation vous dites "Napoléon" c'est bon on a droit au nazisme, si vous parlez de "De Gaulle" on a droit à la dictature militaire, si vous parlez des "Cathédrales" comme un chef-d'oeuvre architectural on vous parle de l'inquisition et de l'inutilité de ces oeuvres ...

11.Posté par Mi marche ec Melenchon le 19/06/2012 07:56
Eisenhower évalue à l'équivalent de quinze divisions l'apport de la Résistance aux forces alliées.


« Notre QG estimait que par moment, la valeur de l'aide apportée par les FFI à la campagne représentait l'équivalence en hommes de 15 DI et, grâce à leur assistance, la rapidité de notre avance à travers la France fut grandement facilitée »

D. Eisenhower, Rapport sur les opérations en Europe des forces expéditionnaires, Lavauzelle, 1948


Au role strictement militaire de la resistance, s'ajoute le renseignement et le sauvetage des juifs et persecutés par l'occupant nazi, et surtout élaboration du projet de societé qui a façonné la grandeur de la France a la liberation avec le conseil national de la resistance (CNR): securité social, services publics, retraite

12.Posté par Jihelge le 19/06/2012 08:15
10 J'aime bien mon cher Leon c'est si vrai. Oui pour la fin 8, mon papa qui était FFI m'en a souvent parlé.

13.Posté par Sansblague le 19/06/2012 09:17
post 10
Vous avez raison mais à l'envers, ce qui veut dire que vous avez tort...
En effet, Napoléon (chef de guerre, dictateur, tyran etc...) a "baisé" les créoles, en commençant par la "Belleharnais"(c'est mieux au féminin) puis en rétablissant l'esclavage.
De Gaulle a été un véritable opportuniste avec la peau des autres, bien au chaud à Londres, avec une vision particulière de la supériorité de l'homme blanc, dictateur dans la manière de gouverner et qui est arrivé au pouvoir par le biais d'une magouille (attentat au bazooka).

14.Posté par A. Lebon le 20/06/2012 18:43
À post 7.Posté par ALVIN974 le 18/06/2012 21:46

Excusez-moi de vous dire monsieur Alevin, lorsqu'on a le cerveau dont les dimension - hors gabarit - sont, à peu de chose prés, égales, voire même inférieures à celui que serait censé posséder un alevin, progéniture d'un probable cabot de fond gazé 14-18 ; et pour cette unique raison, même les questions les plus simples deviennent incompréhensibles et par voie de conséquences... insurmontables ; enfin pour vous !
À l'avenir, mon bon monsieur, veuillez décortiquer attentivement toutes les questions que l'on vous pose ! Pour votre gouverne, je vous signale que mon Q.I se situe bien au-delà de 138 ! Pourriez-vous en dire autant ? Si oui, je retire tout ce que j'ai dit, encore faut-il que je l'eusse su...
Sans rancune

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales