Revue de presse

Samedi 5 décembre 2009

C'était la pagaille ce vendredi dans le Sud et l'Ouest de l'île titre le Journal de l'île. Le journal propose un survol des différentes perturbations dans la distribution de l'électricité dans l'île après l'arrêt total des activités des salariés de la centrale thermique du Gol. Retour sur les grandes lignes de ce conflit social qui pourrait bien trouver son épilogue cet après-midi.
De son côté, la rédaction du Quotidien a retenu la "main heureuse" que la France semble avoir connu à travers le tirage au sort de la Coupe du Monde de football qui s'est déroulé hier soir en Afrique du Sud. Une main qui n'avait pourtant pas fait que des heureux il y a quelques semaines.


Samedi 5 décembre 2009
FAITS-DIVERS          Après le vol d'un sac et l'agression au couteau survenue mercredi soir dernier dans le Sud, l'auteur présumé des faits Jean-François Thazard a été déféré au parquet de Saint-Pierre avant une procédure de comparution immédiate. Pour le moment, il a été placé en détention provisoire indique le Quotidien dans sa rubrique des faits-divers.
Un peu plus loin, à Mayotte, quatre émeutiers à l'origine des violences qui se sont déroulées dans le cadre d'une manifestation contre la vie-chère ont été là aussi jugés en comparution immédiate pour "violences avec armes en réunion...". Parmi les accusés, seul un homme de 18 ans a vu sa peine être assortie d'un sursis.

A Saint-Benoît, cette incroyable affaire qui remonte au 9 novembre dernier et qui est relatée par le JIR. Alors qu'ils venaient de pêcher 10 kilos de bichiques, plusieurs dalons ont du rendre leur butin lors d'un braquage au sabre opéré par trois individus. Un braquage qui a permis aux malfaiteurs de profiter de 10 kilos de ces précieux alevins avant d'être interpellés par les gendarmes de l'Est.
Toujours chez les gendarmes, le Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale vient de terminer un mois d'entrainement avec des formateurs d'élites. Au programme d'hier, une impressionnante mise en situation avec une prise d'otages fictive au Cinépalmes de Sainte-Marie. Présentation de cette démonstration spectaculaire en compagnie d'un hélicoptère EC-145 par Sébastien Gignoux en page 10 du JIR.

POLITIQUE - ECONOMIE - SOCIAL          C'est également la pagaille à l'approche des régionales chez les Verts-Réunion indique le Journal de l'île. Après l'élection des premiers membres de la liste de "rassemblement" des écologistes, c'est Rahiba Dubois, la candidate aux européennes de juin dernier, qui s'est déclarée candidate pour les prochaines échéances politiques. Une déclaration qui jette le trouble dans les rangs écologistes. Les explications de Romain Latournerie à retrouver en page 11 de votre édition.
"L'intersyndicale blâme le conseil général" : les secrétaires généraux de la CGTR, CFDT et CFTC sont revenus sur les contrats proposés par le Conseil général ce vendredi. Ils regrettent le flou relatif aux contrats proposés et invite les ex-salariés de l'ARAST à faire preuve de prudence. Un sujet que vous pourrez retrouver dans un des Zinfos Plus de ce week-end.

De son côté, le Quotidien s'est intéressé au sujet d'actualité constitué par la médiation du crédit et le logement social à la Réunion. Deux secteurs clés qui ont fait réagir le préfet Pierre-Henri Maccioni lors du "petit déjeuner du Medef". Selon lui, les banques et la DDE ne jouent toujours pas le jeu.
Après la difficile matinée rencontrée dans la distribution électrique dans le Sud et l'Ouest, le conflit opposant les salariés grévistes des centrales thermiques du département à leur direction pourrait bien prendre fin aujourd'hui. Et pour cause, des accords pourraient êtres conclus dans la journée explique le Quotidien de la Réunion.

SOCIETE - ENVIRONNEMENT - CULTURE          "Lèv a ou. Ne sois pas esclave !" : c'est le nouveau slogan de la campagne de prévention contre la polytoxicomanie expliqué par le Journal de l'île. Hier, le préfet de Saint-Pierre et la Région ont présenté leur campagne de prévention à l'encontre des drogues. Un fléau grandissant touchant près d'un tiers des jeunes âgés de 13 à 15 ans.
Julien Cinier a rencontré trois artistes qui exposent actuellement à l'Entre-Deux, sur trois espaces différents et sur trois jours. Sylvie Gesbert, Didier Prével et Hervé Bois ont effectué les présentations de leurs oeuvres hier soir chez Babouk Kréation.

Le temple tamoul de Saint-Paul fait encore parler de lui et l'apaisement ne semble pas encore de mise. D'après les informations du Quotidien, il faudra encore attendre l'assemblée générale de ce dimanche pour en savoir plus sur les dernières données de cette affaire qui met aux prises deux cousins pour un unique siège de président. Mais derrière eux, en embuscade, on retrouve Gilbert Mardenalom et ses motivations.
La reconstruction du pont de la Rivière Saint-Etienne devrai démarrer fin janvier 2010 et durer près de 28 mois. Vincent Pion s'est entretenu avec le vice-président de la Région et délégué à l'aménagement Philippe Berne, qui explique les grandes étapes du projet et les difficultés rencontrées en page 18 de votre Quotidien.

SPORTS          Ca y est, les demi-finales du championnat de la Réunion de rugby auront lieu cet après-midi à Saint-Pierre. Si Saint-Paul rencontrera le SC Chaudron, c'est un derby sudiste qui attend les spectateurs de Casabona entre Saint-Pierre et le Tampon. Thierry Lauret a rencontré un joueur de Marco Dulac, Nicolas Frapaise également joueur dans la sélection de la Réunion.

Qui des Tamponnais ou de la Jeanne remportera la Coupe de la Réunion de football ? C'est la question que s'est posée le JIR qui présente une revue des effectifs et des différentes hypothèses avant la confrontation entre le champion en titre et le "spécialiste des coupes", en page 53 de votre journal.

samedi_5_decembre_2009.mp3 Samedi 5 décembre 2009.mp3  (3.7 Mo)


Samedi 5 Décembre 2009 - 07:45
Ludovic Robert
Lu 1900 fois




1.Posté par CALOUS2 le 05/12/2009 12:29
Messieurs les grévistes responsables de production d’électricité thermique de la Réunion, n’attendez pas de moi que je vous lance des fleurs ! Vous avez l’avantage d’être une entreprise bien « assise », avec de bonnes payes, des équipements à la pointe du progrès pour le travail, congés, et j’en passe.

Je ne suis pas en train de dire que vous n’avez pas le droit de faire grève ; mais, dans votre façon de procéder hier et ce matin encore, nous avons détecté de grosses injustices : Une partie de la population pénalisée par rapport à l’autre.

Vous auriez pu procéder autrement : alimenter les familles et stopper les
éclairages publiques ; mais là, cela ne serait pas assez dérangeant pour vous !

A la lecture de ces lignes, vous devez conclure que vous avez atteint votre objectif : exaspérer un maximum de familles pour faire pression sur la direction et obtenir ce que vous voulez. Vous prenez la population en otage. Courageux !

L’injustice vient du fait qu’il nous semble que vous avez choisi vos victimes. Nous ne comprenons absolument pas pourquoi la population de St-gilles les bains n’a pas été inquiétée par ces coupures de courant : vous auriez de la famille, des amis ou des « supérieurs » là-bas ?

Par contre, vous devez exécrer certaines familles de Piton Saint-Leu qui ont subi dès 7 heures et ce jusqu’à 21h30 des coupures de courant. Ce matin, Samedi, re-coupures !

Vous devez savoir également que ces familles là sont également victimes de coupures d’eau : ce sont des pompes électriques qui distribuent l’eau dans notre zone.

Avez-vous pensé aux familles qui ont rempli leur congélateur, car Noël, c’est dans 20 jours. Auront-ils les moyens financiers de refaire leur stock ?

Avez-vous pensé aux handicapés qui ont dû se débrouiller dans le fénoir et les malades à domicile qui ont besoin de courant électrique pour faire fonctionner leur pompe à insuline, par exemple ou autre matériel médical ?

Avez-vous pensé à tous les travailleurs qui n’ont pas pu travailler faute de courant ? (Entrepreneurs, restaurateurs etc…).

Plus sérieusement, comment choisissez-vous vos « victimes » ? Avez-vous le soucis de rester « justes » ?


Pour vous, c’est amusant de vous asseoir devant votre pupitre, de choisir vos victimes et d’appuyer sur l’interrupteur ! très amusant, mais irresponsable.

Ce qui est inquiétant, c’est qu’on a l’impression que, dans ces circonstances, les « Autorités publiques » sont absentes.

Pour l’avenir, il faudrait légiférer pour que de tels agissements ne puissent pas se reproduire.

A Paris, comme on a un service minimum pour les transports en commun, Il faudrait également que la distribution du courant électrique à la Réunion soit sous le strict contrôle de la Préfecture.

Pour dédommager les victimes d’hier, EDF devrait accorder une remise de 50 € par facture établie : Notre dérangement, nos pertes valent bien cela !

Pour terminer, je dirai qu’il est souhaitable d’établir rapidement la concurrence au niveau de la distribution du courant électrique à la Réunion et briser le monopole existant : chaque famille devrait pouvoir choisir son fournisseur d’énergie et éviter les faiseurs de grève comme ceux d’hier et de ce matin… Utopie ? …

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 07:54 [Revue de Presse] Samedi 10 décembre 2016

Vendredi 9 Décembre 2016 - 06:58 [Revue de Presse] Vendredi 9 décembre 2016

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales