Revue de presse

Samedi 4 janvier 2014

"Bejisa fait trembler La Réunion", titre en Une le Journal de l'île, qui consacre plus de 30 pages au passage du cyclone. "L'Ouest martyrisé, un mort à Saint-Leu. Plus de 100.000 foyers sans eau ni électricité", souligne le JIR. A lire en pages 4 à 35.

Le Quotidien a choisi un autre angle : "Place à la solidarité", titre en Une le journal, qui consacre également 20 pages spéciales au passage de Bejisa. "Hier soir, après le passage de Bejisa, de nombreux dégâts étaient constatés chez les particuliers et agriculteurs. 110000 foyers étaient encore privés d'électricité hier soir. Victorin Lurel est attendu ce matin tandis que de nombreux élus réclament la solidarité nationale". A lire en pages 2 à 21.


Samedi 4 janvier 2014
Bilan

"Petit cyclone, grosse frayeur", titre le JIR en page 4. "Bejisa n'avait pas les caractéristiques des cyclones légendaires de La Réunion. Mais il restera dans les mémoires pour sa rapidité, la puissance avec laquelle il a frappé, notamment la côte ouest, et la peur qu'il a généré sur tout l'île".

"Les gros dégâts de Bejisa", titre Le Quotidien en page 2. "Alors que le ministre des Outre-mer arrive ce matin dans l'île, l'heure est au bilan au lendemain du passage du cyclone Bejisa. Avec de gros dégâts dans le secteur agricole et surtout une situation très tendue au niveau de la fourniture électrique avec encore 110.000 foyers privés de courant".

Economie

"Du jamais vu dans le port", titre le Quotidien en page 8. "De mémoire de Saint-Gillois, on n'avait jamais vu cela dans le port de plaisance, même après le passage du tsunami. Bejisa a frappé avec une incroyable intensité, soulevant ou noyant les embarcations, et inondant les locaux. Des millions de dégâts selon le concessionnaire".

"Adieu mangue, letchi et tomate". "Si les agriculteurs sont habitués au passage des cyclones, c'est toujours avec la même désolation que les exploitants dont un bilan de leur perte. Cette fois, ce sont les maraîchers qui ont reçu un grand coup sur la tête".

A Salazie, "les planteurs ont tout perdu", écrit le Quotidien en page 18. "Si les infrastructures ont peu souffert à Salazie, la végétation a été dévastée. De fortes rafales ont anéanti les productions de chouchous, de tomates, roses, fruits de la passion, etc. La panne électrique menace les élevages".

Société

"La Réunion à l'heure du Cyclone 2.0", titre le JIR. "Que ce soit pour suivre les communications officielles ou partager leur vécu de cet événement climatique exceptionnel, les Réunionnais connectés à la toile ont pu vivre de manière généralisée le passage du cyclone Bejisa à travers internet et les réseaux sociaux".
Samedi 4 Janvier 2014 - 07:47
G.K.
Lu 899 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 07:00 [Revue de Presse] Mardi 6 décembre 2016

Lundi 5 Décembre 2016 - 06:56 [Revue de Presse] Lundi 5 décembre 2016

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales