Revue de presse

Samedi 11 mai 2013

A la Une des deux journaux, un fait divers, une photo d'un homme s'immolant au tribunal de Saint-Denis et une même interogation : pourquoi ?

"Il tente de s'immoler par le feu : Le geste inexpliqué d'un désespéré", titre Le Quotidien qui se demande "pourquoi Henri Nabénaza a-t-il voulu mettre fin à ses jours par le feu, en plein palais de justice hier ? Le séxagénaire a connu un passé douloureux, ses deux enfants ayant été tués par son propre frère, en 1994. un drame qui peut être une début d'explication". A lire en page 6.

"Pourquoi Henry s'est immolé", titre le JIR. "Le chef d'entreprise, qui a été grièvement brûlé hier, a connu une vie familiale et professionnelle marquée par des tragédies". A lire en pages 4-5.


Samedi 11 mai 2013
Faits divers

"L'épouse de Francis Collomp bientôt reçue au Quai d'Orsay", titre le JIR. "Toujours sans nouvelle de son mari enlevé au Nigeria le 19 décembre 2012, Anne-Marie Collomp sera reçue le 21 mai prochain par le ministre des Affaires étrangères. D'ici là, avec le soutien de ses proches, elle organise le 18 mai une journée de sensibilisation".

"Cambriolage au Courtepaille", titre le Quotidien. "Un cambriolage a eu lieu dans la nuit de mercredi à jeudi dans le restaurant Courtepaille situé dans la Zac Canabady à Saint-Pierre. Le préjudice s'élève à 5 000 euros dont 2 500 en liquide".

"Chantier illégal : la justice tacle la mairie", titre le Quotidien. "Un bâtiment a été construit sans permis de construire valable, rue du Stade à Montgaillard, et le chantier a gravement pénalisé les riverains. Le tribunal rappelle aujourd'hui ses devoirs au maire, qui a laissé s'installer le trouble sur son territoire alors qu'il détient un pouvoir de police de l'urbanisme". A lire en page 8.

Economie

"Pinelli-Malé : les raisons du divorce", titre le JIR. "Directeur des opérations aériennes, le numéro 2 d'Air Austral quittera la compagnie le 1er juin. Davantage pour des raisons professionnelles que personnelles. Dans le microcosme, une grande partie de l'encadrement reconnaît, en privé, que Gabriel Pinelli ne supporte plus le "one man show" de Marie-Joseph Malé. L'intéressé se tait mais ces divergences nourissent, depuis bien longtemps, les conversation au sein de l'entreprise et du conseil de surveillance". A lire en page 8.

"La Capeb veut plus de déisc'", titre le Quotidien. "Alors que Bercy souhaite la remplacer par un crédit d'impôt, la Capeb prône le maintien de la défiscalisation dans le logement social. L'organisation patronale demande même son extension à la réhabilitation, aux travaux d'entretien jouant la carte des économies d'énergie dans le privé et aux engins de chantier utilisés dans les autres îles de l'Océan Indien. Le coût n'est pas chiffré".

Société

Le portrait de la semaine du Quotidien est consacré à Antoine Mardaye. "La grande famille Tanambo", titre le journal. "Véritable pillier de Tanambo, à Saint-Pierre, Antoine Mardaye a vécu dans ce quartier depuis le début de son existence. Cet endroit autrefois appelé le quartier "Far West" à cause des nombreuses bagarres qui s'y déroulaient, ce gramoune en parle avec amour. Entre simplicité et générosité", rapporte le journal. Un portrait à lire en page 13.

"Le problème vient de la surpopulation des requins", écrit le JIR en page 13, citant le président de la Fédération française de surf (FFS), Jean-Luc Arrasus. Ce dernier estime "que les surfeurs sont des "boucs émissaires", servant "à masquer le problème de fond : la surpopulation des requins".

Culture

"Au nom de Marley", titre le JIR. "Branle-bas de combat ce soir au Palaxa pour célébrer une nouvelle fois le père du reggae dont c'est l'anniversaire de la disparition le 11 mai. Natty Dread était tout indiqué pour cet hommage et pour la modernité. New Generation s'est imposé. Petite rencontre sur la planète rasta", à lire en page 17.

"Gerra laisse cent voix", titre le Quotidien. "Ceux qui l'ont manqué hier soir au TPA à Saint-Gilles pourront se rattraper ce soir. Devant un public conquis, l'imitateur a livré le meilleur de lui-même. En résumé, un très bon moment".
Samedi 11 Mai 2013 - 06:19
Lu 1288 fois




1.Posté par non aux "tente" le 11/05/2013 10:11
Je reviens sur l’évènement tragique d’hier au TGI déjà quasi « oublié » aujourd’hui.
La presse locale ainsi que divers medias hexagonaux (le point, le figaro etc …) ont repris comme un seul homme la formulation de zinfos « un homme tente de s’immoler par le feu ».
Seul Franceinfo annonce « un homme s’immole par le feu » qui me parait une formulation plus conforme à la réalité.

Le jour où quelqu’un va se tirer une balle dans la tête est-ce que zinfos va dire « un homme tente de se tirer une balle dans la tête » ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 06:56 [Revue de Presse] Lundi 5 décembre 2016

Dimanche 4 Décembre 2016 - 06:58 Dimanche 4 décembre 2016

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales