Revue de presse

Samedi 08 novembre 2008


Samedi 08 novembre 2008
"La Région dans le collimateur", titre en Une le Quotidien où on aperçoit une foule de grévistes et des camions stationnant devant la Région. La baisse de cinq centimes des carburants à partir de mercredi ne suffit pas. Préfet et transporteurs accusent le conseil régional de ne pas jouer le jeu. Le JIR consacre entièrement sa Une à cette grève des transporteurs et titre: "Ca coince toujours". La photo en Une est la même que celle du Quotidien sous un angle différent. Ce qui indique qu'au troisième de jour de ce blocus, c'est la Région qui est pointée du doigt. Les transporteurs exigent de la Région une ristourne complémentaire.

PRIX DES CARBURANTS


La réunion de la dernière chance organisée hier par la Préfecture a débouché sur une ristourne de cinq centimes sur le litre de carburant pour l'ensemble de Réunionnais. A l'issue de cette deuxième journée de manifestation, les transporteurs ont donc obtenu une baisse générale à la pompe pour mercredi prochain... mais pas vingt centimes. "Le compte n'y est pas", insiste donc le Quotidien. Pierre Vergès, vice président de la Région, est désigné comme le principal responsable de la situation pour les grévistes.

On peut lire également dans le JIR que le maintien des barrages est un moyen de dénoncer l'attitude de Pierre Vergès, qui a été accueilli à la Préfecture par une bordée d'insultes tels que: "Bandit", "mafioso", ou encore "délinquant"...

De son côté, l'association " Agir pou nout tout ne mobilise pas", indique le Quotidien, à la grande déception de Jean-Hugues Ratenon. Ce dernier déclare: " Le mouvement des transporteurs a certainement découragé nos militants de se déplacer jusqu'à la préfecture. Il ne faut voir aucun signe de division dans mes propos, n'empêche qu'il y a une grosse différence dans les revendications: on réclame une baisse de 20% des tarifs pétroliers pour tout le monde alors que les transporteurs cherchent à bénéficier d'une détaxe".

STATIONS-SERVICES


La première conséquence de ce blocus est la prise d'assaut dès jeudi et surtout hier matin des stations-services de l'île qui se sont rapidement trouvées en rupture de stock. Elles pourraient être approvisionnées aujourd'hui, mais le conditionnel reste de mise.

FAITS DIVERS


Après trois semaines de disparition, Pierre Laurent, le parapentiste a été retrouvé par hasard. Le Quotidien nous apprend et titre dans son article: " Le parapentiste est mort sur le coup". Hier, la dépouille a été rendue à la famille. Les constations des gendarmes et du médecin légistes ont conclu à une chute accidentelle.

Lu en appel de Une du Quotidien; au port Ouest, "Un incendie suspect détruit un bateau". Le feu a entièrement détruit, hier soir, un bateau en construction dans la zone de réparation navale du port Ouest. L'incendie est jugé suspect. Il y a quinze jours, c'était un autre bateau qui avait été la proie des flammes.

COUR D'ASSISES


"La mère infanticide a gagné dix ans en appel", informe le JIR. Hier, Karine Huet a été condamné à vingt ans de réclusion criminelle pour avoir tué, à force de coups, sa petite fille de deux ans. Le père passif, Erik Calimoutou, a pris quatre ans de prison ferme. Des peines donc à la baisse.

POLITIQUE


Hier, en fin de séance du conseil municipal, Thierry Robert s'est fait une joie d'exhumer un diagnostic remontant à 2005, accablant le fonctionnement de l'ancienne municipalité, indique le JIR.

"Le représentant de la motion Hamon agressé à Saint-Denis", titre le JIR. Le délégué de Benoît Hamon à la Réunion, René Magnaval, a déposé plainte hier à la police contre un militant socialiste qui lui aurait donné un coup lors du dépouillement sur le vote des motions, jeudi soir au siège de la fédération. Gilbert Annette confirme que l'homme a été frappé, mais conteste sa version des faits.

Réunis hier en assemblée plénière, les conseillers régionaux ont débattu des orientations budgétaires pour l'année 2009. Sans surprise, le budget restera marqué par une très fort investissement de la collectivité, ce qui n'est pas sans susciter des inquiétudes dans le contexte financier actuel. "Les pétroliers se gavent!", titre le JIR et scande Michel Vergoz lors de la réunion du conseil régional réuni en assemblée plénière, hier. L'occasion était bonne pour les élus de présenter trois motions (UMP, PS et Alliance) relatives au prix des carburants. Michel Vergoz a profité de la présence du Préfet pour se faire entendre. Selon les propos du conseiller régional socialiste; "Il faut mettre fin au travail en misouk entre l'Etat et les pétroliers".

ECONOMIE


Interview d'Yves Jégo dans le JIR. " Le gouvernement a fait beaucoup d'efforts", déclare le ministre. Le gouvernement va accepter un amendement au projet de loi de finances plafonnant la réduction fiscale pour investissements productifs outer-mer. Ce plafond sera fixé à 40000 euros nets après rétrocession ou à "15% bruts" du revenu imposable.
Samedi 8 Novembre 2008 - 06:06
Audrey Lauret
Lu 1036 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 07:00 [Revue de Presse] Mercredi 7 décembre 2016

Mardi 6 Décembre 2016 - 07:00 [Revue de Presse] Mardi 6 décembre 2016

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales