Social

Saline-les-Hauts : Troisième jour de blocage au lycée Vue-Belle

Depuis trois jours, le lycée professionnel Vue-Belle de la Saline-les-Hauts est bloqué pour dénoncer les suppressions de postes au sein de l'établissement mais aussi pour marquer le profond malaise général dans l'éducation nationale face à la politique du gouvernement.


Saline-les-Hauts : Troisième jour de blocage au lycée Vue-Belle
Depuis jeudi dernier, le lycée professionnel Vue-Belle de la Saline-les-Hauts est bloqué. Plus personne ne peut entrer à l'intérieur de l'établissement professeurs, personnels comme les élèves. "Nous avons bloqué le lycée car nous dénonçons les suppressions de postes au sein de l'établissement entrainant notamment la suppression de sections", explique Roland Ribes, représentant de la FSU et professeur au lycée de Vue-Belle. Chaque année près de 500 élèves ne peuvent intégrer le lycée professionnel faute de place.

En tout ce sont 11 à 12% des effectifs qui sont supprimés au lycée Vue-Belle. A la Réunion les suppressions représentent 162 postes dont 42 sur la commune de Saint-Paul. Pour cette raison, ce matin Huguette Belo, députée-maire de Saint-Paul, s'est déplacée pour apporter son soutien aux enseignants du lycée, "elle pourra relayer notre mouvement vers d'autres instances", souligne Roland Ribes.

Depuis ce matin, les quatre syndicats de proviseurs de l'île ont rejoint les enseignants grévistes, "ils sont sur la même longueur d'onde, on espère faire bouger les choses". La ralliement des proviseurs à la "grogne" ambiante est "important" et pourrait débloquer le dialogue entre grévistes et rectorat car "pour l'instant nous n'avons aucune information de leur côté".

La politique du gouvernement montrée du doigt

Ce blocage est aussi pour dénoncer la politique actuelle du gouvernement en matière de service public, "16.000 postes vont être supprimés, on peut faire changer d'avis Nicolas Sarkozy, il a bien trouvé 500 millions d'euros pour les chômeurs jeudi dernier (ndlr : lors de son intervention télévisée)", explique Roland Ribes.

Lundi prochain, une assemblée générale aura lieu au lycée pour déterminer si le mouvement continuera, "nous on demande la création de postes et de sections comme demandés en AG. Maintenant d'autres lycées devraient tenir des AG un peu partout sur l'île pour savoir si nos collègues nous suivent dans notre mouvement", conclut-il.
Samedi 12 Février 2011 - 18:59
Julien Delarue
Lu 1892 fois




1.Posté par Citoyen lambda le 13/02/2011 09:40
Si tous les profs sont d'accord avec la grève, pourquoi cadenasser le portail d'entrée? Ce n'est plus une grève professionnelle mais politique. Comme sous-marin : des gauchistes et communistes! Bello n'a rien fait avancé du tout sur le dossier des néo-titulaires, qui était beaucoup plus dramatique que celui de quelques professeurs. De de toute façon, en raison de leur statut de fonctionnaire, les enseignants, qui ne seront plus à Vue Belle en août, ne perdront pas leur poste, mais seront placés dans d'autres établissements, peut-être pas sur la côte ouest : et c'est là le drame pour eux, être loin de Saint-Gilles les Bains, mon Dieu quel malheur, vous n'y pensez pas!!!

2.Posté par noe le 13/02/2011 10:01
Comportement de gamins qui n'a pas eu de tété !
Les profs devraient se remettre en cause ...leurs pratiques pédagogiques ne marchent plus , ils sont en retrait de tous projets d'aller de l'avant !!

Moyens , moyens ? Travailler les 39 h devant les élèves et non 18h ou 15h ou pas du tout à cause des "missions" , et autres "congés" ...
Les profs ne sont plus crédibles de par leurs comportements de grogne ....

3.Posté par Roultabiy le 13/02/2011 11:11
Dans neuf mois nous allons compter les points marqués…

4.Posté par Pleiades le 13/02/2011 11:37
Si les profs sont aussi nuls que vous le dites, alors pourquoi leur confiez-vous vos enfants pendant de si longues années. C'est criminel de votre part.
La mobilisation pour sauver l'éducation nationale et plus largement le service public n'est ni de gauche, ni de droite, elle est un devoir patriotique !

5.Posté par ARISTOTE le 13/02/2011 11:41
C'est tellement facile de casser du profs, mais est ce que tous ces donneurs de leçons pense seulement aux élèves ?
C'est eux qui sont importants, c'est eux qui sont l'avenir. Ce sont eux qui méritent de recevoir une éducation de qualité. Mais qui dit qualité dit moyens, mais dans notre société qui a les moyens ?
Surement les donneurs de leçons qui mettent leurs enfants dans les lycées privés, ou il y a seulement 20 élèves par classe, pas comme dans le public où il y en a parfois 40.
Avant de critiquer, enlevez donc la poutre qui est dans vos yeux et analysez les choses objectivements, là vous ferez preuves d'intelligence et de discernement.
Moi j'ai eu de la chance de pouvoir aller à l'école publique et j'en suis fier.

6.Posté par hobo le 13/02/2011 12:37
Mais t'es vraiment un gros con noe, as tu déjà pratiqué ce métier ? Espèce d'ignorant facho au service de talonnette, vient dans un lycée pro faire 18 h par semaine de face à face pédagogique avec des classes de 35 élèves, heureusement parfois dédoublées, puis ensuite prépare des cours adaptés à ton public qui n'a pas le niveau avec une pédagogie différenciée, puis corrige, assiste au réunions, aux formations, aux projets, aux suivis en entreprise et j'en passe ... t'es vraiment une sacré buse noe, car tu parles visiblement sans savoir, ignorant manipulé par des stéréotypes induit par ce pouvoir qui prône la respectabilité par le travail à outrance et qui profite de notre république comme un vautour s'abreuve du sang de sa proie ! c'est lamentable, on devrait interdire ce débile aux commentaires plus débiles les uns que les autres ; ce n'est de la démocratie que de laisser parler ce noe, ce serait du bien public que de le faire taire : c'est un nuisible pour l'humanité !

7.Posté par Choupette le 13/02/2011 18:34
M'enfin, qu'est-ce qu'ils veulent ?
Il me semble que la mairie allait construire un foyer juste en face du lycée pour que les jeunes filles puissent pouponner, non ?
En créole, on appelle ça "aller jouer ti caz'"...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales