Faits-divers

Salazie : Un couple accusé de "la plus grande extraction illégale de matériaux" de l'île


Photo d'illustration
Photo d'illustration
Un couple de Salaziens est accusé d'avoir extrait illégalement 200.000 m3 de matériaux dans le lit de la rivière Fleurs jaunes, révèle le Journal de l'île. D'après l'Etat, il s'agit de la "plus grande extraction illégale de matériaux de l'île". Mais le couple réfute les accusations de l'Etat. 

Ces résidents de Salazie exploitent pour le compte de leur entreprise de travaux publics un vaste éboulis du piton d'Anchain qui avait dévalé sur leurs parcelles en 2008. 

En avril, un inspecteur de la DEAL Réunion "mène un contrôle surprise" et accuse les Salaziens, avec photos satellites à l'appui, d'extraction illégale de matériaux dans le lit de la rivière "et donc sur le domaine public de l'Etat, de surcroît dans une zone d'intérêt écologique". 

Le couple renvoie la balle à l'Etat

Le 7 mai, l'entreprise a été mise en demeure. On lui demande soit de régulariser sa situation en déposant des demandes d'autorisations nécessaires pour l'extraction de matériaux, soit de procéder à la remise en état du site. "La famille risque des sanctions administratives si elle ne fait aucun choix", précise le Jir. 

En réponse, la société a engagé un référé-supension, mais la demande a été rejetée par le tribunal administratif jeudi dernier. L'entreprise accuse l'Etat d'avoir fait une "erreur dans la limitation des parcelles". Selon la cheffe d'entreprise, l'Etat ne les a jamais prévenus qu'ils étaient dans le lit de la rivière. "Nous ne sommes pas des voleurs", assure-t-elle au journal.
Jeudi 2 Août 2012 - 07:45
Lu 1907 fois




1.Posté par noe le 02/08/2012 08:28
Voilà pourquoi le Rivière du Mât coule en torrent à chaque grosse pluie ...
On enlève trop de galets pour se faire du fric en détruisant la Nature ...

2.Posté par Contribuable le 02/08/2012 09:22
Ils ont payé la TVA et autres impots sur ces prélèvements sauvages ?
Les concasseurs sont des grands fraudeurs, personne ne peut controler ce qu'ils prélèvent et ce qu'ils vendent

3.Posté par fundisantim le 02/08/2012 23:03
Mais y sont ou , mais y sont ou les ze-co-loooos? okok===> Je sors!

4.Posté par Bilinbi le 03/08/2012 07:03
Mi krwa i faudré alé batt in karé dan lo bras de Tsilaos, koté Woaky, alé war koman lé ranpar la été kasé, krazé brizé pou vole galé, la fé somin dann fon la Rivière, sé petèt pousa, tout lo temps groplwi lo radiyé i sote. Sé vréman in krime kpnte la nature lé organizé, personn i di pa ariyin, sandoute in kopin bann dominère, gro zozo dosi la tère la Réniyon. La préféré in temps fé in bataze konte Mr Boyer, alor ke le désass lé fé deriyère la propriété de ce monsieur. I fo rouve lo ziyé, bann zournaliss i dovré alé zète in ziyé, mersi davanss pou sate nore lo kouraze dénonsé so krime. Konte la nature.


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales