Economie

Salariés de Caillé : "Notre patron n'est pas un patron mercenaire"

Devant les confettis d'entreprises du groupe Caillé dont l'avenir était scellé cet après-midi au tribunal de commerce de Saint-Denis, la société HG Automobiles fait partie du lot de celles pour qui il s'écrit en pointillé sur les dix prochaines années. Les représentants du personnel le disent eux-mêmes : pour contribuer à la bonne tenue de ce plan, tout le monde, à commencer par eux, devra y mettre du sien. Une question de préservation de l'emploi avant tout.


 
"On est confiants parce qu'on a un patron quand même adorable", avoue sans se faire prier Jackson Thazard, un responsable location chez HG Automobiles (revendeur BMW) et représentant du personnel. Il n'a de cesse de croire en François Caillé: "Ce n'est pas comme un directeur d'entreprise qui devant les difficultés a dit je m'arrête là et je pars". Loin du patron "mercenaire" donc, de quoi rassurer des employés qui voient l'avenir avec plus de sérennité. La période probatoire commence dès demain.

Après l'énonciation du jugement expédiée en 30 minutes à peine, la salle des pas perdus retenait une satisfaction principale : la sauvegarde des emplois avant tout.

"Maintenant, je pense que le personnel doit mettre la main ensemble pour réussir à avancer dans ce plan", réagit Jackson Thazard, conscient de l'effort que la société HG devra consentir à compter de demain.

Il y a exactement un an, François Caillé avait été contraint de faire venir à la Réunion Alan Harris, le directeur de la zone Afrique, Caraïbes et Europe de l'Est pour le groupe BMW. Il était venu rassurer les clients mais aussi les employés.

Aujurd'hui, le doute est presque totalement levé du côté des employés. "On était pas sûrs que la société allait être gardée, donc c'est normal qu'il y avait beaucoup de stress dans nos rangs", avoue le représentant du personnel, soulagé.

Mais comme les dirigeants du groupe qui se doivent d'aller annoncer la nouvelle de l'acceptation du plan de sauvegarde à tous les représentants syndicaux, Jackson Thazard ne tardera pas à en faire de même au salariés.
Mercredi 14 Septembre 2011 - 17:30
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1777 fois




1.Posté par grangaga le 14/09/2011 23:19
Mi domand' a mwin po ki y roul' bann' camiyon lé ékrir' "Caillé" déci an rézion parisienne?????

2.Posté par Le Troll velu 974 le 15/09/2011 01:52
Belle brochette de fayots !!

3.Posté par noe le 15/09/2011 06:29
Caillé est un homme d'honneur , il fait tout pour sauver l'emploi en ces temps si difficiles !

Félicitations !
Que les employés le soutiennent !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales