Société

Salaires trop perçus au SDIS : "Tout le monde est sur le cul!"


Salaires trop perçus au SDIS : "Tout le monde est sur le cul!"
Après l'annonce faite, lundi matin, aux pompiers du SDIS qu'ils devraient rembourser 6 millions d'euros au titre d'un trop perçu sur les salaires lié à leur régime indemnitaire indexé, les syndicats de pompiers sont abasourdis. A commencer par le SNSPP (Syndicat national des sapeurs-pompiers professionnels) dont la secrétaire départementale, Claudine Moriscot, se dit être littéralement "sur le cul".

"C'est la surprise générale. Personne n'était au courant des annonces faites ce matin. Tout le monde est sur le cul", lâche-t-elle. Déjà remontés depuis plusieurs années contre la direction du SDIS, les syndicats veulent des réponses.

"On a cherché à avoir des explications ce matin auprès de la direction du SDIS (au cours de la réunion tenue ce matin avec, pour ordre du jour, les modalités d'application et de mise en conformité de l'indexation sur le traitement des agents ndlr), mais en face personne n'a été capable de nous répondre. On veut savoir comment ce dossier est arrivé sur la table aujourd'hui", explique-t-elle.

Avec la remise en cause du régime indemnitaire indexé (mis en place depuis 20 ans, selon Claudine Morescot), les sapeurs-pompiers vont devoir faire un trait sur 2 à 4% de leur salaire en fonction des grades. "Dès le mois de mai, les sapeurs-pompiers vont avoir une perte sèche sur leur salaire. C'est dans 15 jours et cette situation est illégale", souligne-t-elle.

Bien décidés à ne pas se laisser faire, les syndicats ont demandé à rencontrer les élus pour avoir des réponses claires. "En plus on nous demande un remboursement des sommes perçues. Je suis très surprise", ajoute-t-elle.

Cette nouvelle mine un peu plus le SDIS de la Réunion affaibli, depuis quelques années, par des problèmes de guerre de chefs. Mais le SNSPP prévient : "On ne vas pas se laisser faire, sinon ça va très mal finir !"
Lundi 15 Avril 2013 - 18:03
Lu 5702 fois




1.Posté par contribuable le 15/04/2013 18:34
elle est tombée sur le cul!!! appelle les pompiers d'urgence

2.Posté par pour le plaisir le 15/04/2013 18:45
Et maintenant les syndicalistes qui luttent sur les salaires depuis toujours vont vouloir nous faire croire qu'ils ne s'étaient rendu compte de rien depuis des années!....
OU des incompétents OU des menteurs, il faut choisir...

3.Posté par Allélluhia mon frère le 15/04/2013 18:52
Faut payer mes cocos, c'est la crise ! finis les cadeaux !!

4.Posté par Réunionnais le 15/04/2013 20:14
Il y a fraude, il faut rembourser c'est tout !!!

5.Posté par Fait Pitié !!! le 15/04/2013 20:30

Pour 6M€ ca aurait payé une partie du Dash ? non ?

6.Posté par Travis le 15/04/2013 21:38
6M€ ça aurait rendu service à l'hôpital publique...

7.Posté par Thierry le 15/04/2013 23:10
Il y a des assurances pour de telles erreurs ... La question est de savoir si un salaire perçu ça se rembourse surtout quand on n'a rien demandé ? un élément de salaire acquis est acquis ... Y aurait-il 2 vitesses ? Une occasion de mettre le feu dans les casernes ... C'est une image facile bien entendu ... un poisson d'avril en retard peut-être ?

Le pompier parti à la retraite il y a 5 ans et un jour ... peut souffler ... assez fort ...

8.Posté par @thierry le 16/04/2013 00:06
Post 7 :

1) Sur quelle planète tu as vu qu'une assurance couvrait des erreurs de salaire de l'administration ?

2) "un élément de salaire acquis est acquis" est un autre fantasme. La loi prévoit que les services publics peuvent recouvrer les erreurs et d'habitude, ils ne font pas dans la dentelle : ils laissent généralement la "quotité insaisissable" soit le montant du RSA, tant que l'ensemble des sommes trop perçues ne sont pas recouvrées. Les Assistants des Services Sociaux des Pompiers vont faire des heures supp. ces prochains temps, pour éviter des faillites personnelles !

9.Posté par Thierry le 16/04/2013 01:42
@ 8 ... sur la planète, de 'je ne me laisse pas faire" ... Le pompier d'en bas qui n'a rien demandé et qui va payer pour un bureaucrate grassement payer à bien faire son boulot et qui l'a mal fait ... et tous les contrôleurs intermédiaires du système ... je crois qu'il y a matière à réflexion ... mais bon, c'est sur ma planète ...

Et ben Mouai ... pour l'assurance ... et quand il n'y a pas d'assurance, qui c'est qui paye ??? Le CON-tribuable. Il m'a semblé avoir lu quelque part que des gens étaient au courant !!! mais ont continué ...

Extrait de l'autre article de zinfos "Apparemment, tous les directeurs successifs le savaient, mais aucun n'a bougé. Ils ont tous fait l'autruche. Sans doute parce qu'ils en bénéficiaient eux mêmes. "

Personne n'a vendu la mèche ...

10.Posté par n o e le 16/04/2013 05:13
Quand un remboursement arrive comme ça , on a mal à son porte - feuille ....
Pourquoi a-t-on laissé pourrir cette situation ?
On a des enfants , on a déjà fait des crédits , des dépenses .....
Ne peut-on effacer cette ardoise ?

11.Posté par Pinsec le 16/04/2013 07:08
Nul n'est censé ignorer la loi !
Au pain sec et à l'eau... pour les pompiers.
Il y a sûrement des "responsables"... intéressés.

12.Posté par yabos le 16/04/2013 08:03
Il est vrai de l'erreur est grosse et cela pose question. tout responsable du service paie doit connaitre les éléments indexés et ceux qui ne le sont pas. De plus et au delà, la trésorerie chargée de contrôler les salaires des fonctionnaires avant de procéder aux virements sur les comptes ne semble pas avoir fait son travail. Tout cela est troublant, n'y avait il pas plutôt un accord tacite pour fermer les yeux? Par ailleurs, il n'y a rien d'acquis et une erreur peut et doit être réparée. En effet, un fonctionnaire n'a pas à bénéficier de salaire indu même si cela n'est pas de sa faute, mais celle de l'administration. le remboursement peut se faire sur une période de cinq ans et j'espère que pour une fois les textes seront appliqués à la Réunion, terre d'exception comme on le sait.

13.Posté par Madinina le 16/04/2013 11:26
Cette sordide affaire de gros sous ne doit pas jeter le discrédit sur nos pompiers que nous remercions de ramasser tous les jours quantités de blessés parfois déjà morts malheureusement sur nos routes lorsque d'aucuns sont accidentés, de mettre leur vie en jeu en jetant toutes leurs forces dans des combats dantesques contre les incendies qui ont ravagé et ravagent tous les ans le Maïdo et des milliers d'hectares de nos belles forêts et remparts des Hauts auxquelles des salopards de pyromanes criminels mettent le feu, d'aller secourir et arracher à la mort enfants et familles dans leurs appartements, cases aux proies des flammes et fumées toxiques, d'intervenir et sauver des biens et marchandises, parfois dangereuses car extrêmement toxiques, entreposées dans des hangars enflammés, d'aller récupérer des gens en mauvaise posture après des chutes dans les ravines ou le parc du volcan, dans le fond des canyons ou accrochés au faîte d'un arbre ou pendulant contre une falaise accrochés par un fil de leur parapente qui les retient encore à la roche donc à la vie.

Tous ces exemples ne sont pas exhaustifs bien sûr, mais à tous ces courageux pompiers, hommes et femmes, la population leur dit qu'elle leur est infiniment reconnaissante et moi je leur dit merci, de porter secours partout et en toux lieux et de sauver des vies souvent au péril de la vôtre.

14.Posté par polo974 le 16/04/2013 14:33
Ils n'ont qu'à se rembourser sur les heures sup non encore payées...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales