Social

Salaire minimum : La grève continue dans le secteur automobile

La grève continue dans le secteur automobile à la Réunion. Depuis jeudi dernier, l'intersyndicale réclame une revalorisation sur le salaire minimum liée à l'application d'une nouvelle convention collective. Mais le mode de calcul diverge entre patronat et syndicat et le conflit ne fait que s'amplifier.


Ça coince toujours dans la branche automobile à la Réunion. Une grève dans le secteur a commencé jeudi dernier, depuis le mouvement prend de l'ampleur et les débrayages se multiplient. Les concessions Renault ou encore Peugeot sont particulièrement touchées. Les accès de Renault ayant même été bloqués par les grévistes, la concession n'a pu ouvrir. L'intersyndicale (CFDT/CFTC/CFE-CGC/FO/CGTR) a donc mobilisé les salariés de la branche, ces derniers ont manifesté dans la zone des concessionnaires au Chaudron.

La raison de ces débrayages, la revalorisation du salaire minimum en application de la nouvelle convention collective. C'est sur ce point que les avis divergent entre patronat et syndicat, chacun défendant un mode de calcul différent. "Nous ne sommes pas du tout d'accord sur la méthode de calcul du minimum conventionnel à la Réunion", explique Joël Dalleau, représentant syndical de la CFDT.

Du côté du patronat on explique vouloir se calquer sur la métropole en calculant le salaire minimum qui prend en compte la prime d'ancienneté. Les syndicats affirment de leur côté que la revalorisation des salaires est plus avantageuse sans la prise en compte de l'ancienneté. "800 salariés seraient en dessous du minimum conventionnel et en additionnant cette prime d'ancienneté ils retrouveraient le niveau conventionnel. On n'est pas d'accord, cela veut dire que les salariés financent eux-même le niveau de rémunération du niveau conventionnel", explique Joël Dalleau.

Les deux camps campent sur leur position, la grève se poursuit et aucune rencontre n'est prévue dans la journée.
Mardi 24 Avril 2012 - 14:07
Lu 1272 fois




1.Posté par rotule de triangle inférieur.... le 24/04/2012 15:44
La qualité des réparations laisse à désirer dans une grande concession. Pas foutus de détecter une rotule avec un jeu de 1,5mm. Faut que ce soit le contrôle technique qui trouve la panne !!!!!!! Véridique.


Au lieu d'augmenter les salaires ils devraient leur payer des cours de formation à la réparation automobile. Quand on sait qu'après la réparation de son véhicule le contact client vous demande si vous voulez reprendre les pièces usagées , on se doute bien que ce n'est pas pour rien qu'il pose cette question.......

2.Posté par touriste le 24/04/2012 18:15
Les vendeurs ne font pas grève ? C'est normal , ils ont des salaires de ministre...... qu'ils en donnent un peu aux mécaniciens et tout ira bien !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales