Culture

Sakifo 2015: Les décibels jusque dans les cellules des détenus


Sakifo 2015: Les décibels jusque dans les cellules des détenus
Cinq ans déjà… Cinq ans que le Sakifo a pris ses marques à la Ravine Blanche, sur le littoral de Saint-Pierre. A la lisière d’une mer qui connecte notre île à de multiples horizons, comme le propose le festival par l’éclectisme de sa programmation. 

Après 12 années d’existence, la formule ne change pas… Ou presque. Cette année encore, les programmateurs ont baladé leurs oreilles averties aux quatre coins du globe, à la manière des chercheurs d’or, pour nous dévoiler leur butin du 5 au 7 juin. 57 pépites au programme, dénichées en Angleterre, en France, au Brésil ou en Suisse, en Afrique du Sud ou à Mayotte, et bien sûr sur note île.

Si le Sakifo permet à près de 30.000 festivaliers de tarir leur soif de décibels sans avoir à "sot’ la mer", il se refuse à oublier ceux qui n’ont pas la possibilité de se rendre sur le site. Deux concerts seront ainsi assurés par M’Toro Chamou le mercredi 3 juin à la maison d’arrêt de Saint-Pierre, et par Jessica Persée le lendemain au centre hospitalier Sud Réunion en faveur des détenus et des malades.

Partenaire de longue date du Sakifo, l’agence Alter Ego a, elle, donné rendez-vous à des publics défavorisés. Le vendredi 5 juin, 30 jeunes de moins de 25 ans en situation de décrochage scolaire accompagnés par la Mission locale dans le cadre du dispositif "Moi Dynamique et plein de ressource" ainsi que des jeunes du quartier de la Ravine Blanche assisteront aux balances de Biga Ranx, de Skip The Use et des Wampas.

"Si tu aimes le son, fais un don" à Aïna

Ils rencontreront les professionnels durant les balances et découvriront par la même occasion les métiers du spectacle, avant d’assister à l’ensemble des concerts le soir-même. 

Le lendemain, ce sont quatre jeunes de l’Unité éducative de la Protection judiciaire qui assisteront aux balances puis au concert du rappeur Sud-africain Jonny Joburg et de No Limits. Les jeunes seront aussi accompagnés par l’artiste Alex Sorres dans le cadre d’ateliers musicaux. 

Dimanche, une vingtaine de femmes du foyer de l’association "Momon papa lé la" profiteront des concerts jusqu’à 19h, accompagnées de leurs enfants. Le transport de ces publics invités, ainsi que les billets, et les repas seront entièrement pris en charge.

Enfin, le Sakifo accueillera une nouvelle fois l’association Aïna, qui oeuvre en faveur des enfants de Madagascar et souffle ses dix bougies. Présents sur le site du festival pour l’opération "Si tu aimes le son, fais un don !", des bénévoles distribueront les réglementaires bouchons d’oreille en échange d’un don pour l’association.

12ème édition du Sakifo: Du 5 au 7 juin sur le site de la Ravine Blanche à Saint-Pierre
Infos, programmation et réservations sur: http://www.sakifo.com/
Vendredi 29 Mai 2015 - 18:51
Lu 1803 fois




1.Posté par Jacky LECHAT le 30/05/2015 12:00
Et cette année ce sera encore plus super que les autres années et pas seulement pour les détenus de la rue cayenne. Il n'y a plus un seul chemin carrossable, tout saint pierre est en chantier et chaque coin de rue est propice à un piège et le boulevard devient un véritable coupe gorge, ce sont les malfrats en tous genres qui doivent déja se lêcher les babines car ils vont donner du fil à retordre aux forces de l'ordre, le zamal pourra être consommé un peu plus et partout en toute quiétude . Enfin les gens qui bossent n'ont qu'a rester bien sagement enfermés chez eux, après tout cette fête ne les concerne pas et ils seront de toutes façons tenus informés par la tv "Run 1ere" qui, fidèle à elle même, est toujours partenaire de ces merdes.
-Je souhaite bonne chance et surtout beaucoup de patience à celles et ceux qui résident à proximité, ce n'est qu'une toute petite semaine ( infernale ) à tenir, sinon tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes à saint pierre où le peuple n'a plus faim puisqu'on lui donne à festoyer du sakifo.

2.Posté par Excellent article le 30/05/2015 12:06
Effectivement, Sakifo, c'est surtout du bruit !

3.Posté par Jacky LECHAT le 30/05/2015 12:11
Et cette année ce sera encore plus super que les autres années. Il n'y a plus un seul chemin carrossable, tout saint pierre est en chantier et chaque coin de rue est propice à un piège et le boulevard devient un véritable coupe gorge, ce sont les malfrats en tous genres qui doivent déja se lêcher les babines car ils vont donner du fil à retordre aux forces de l'ordre, le zamal pourra être consommé un peu plus et partout en toute quiétude . Enfin les gens qui bossent n'ont qu'a rester bien sagement enfermés chez eux, après tout cette fête ne les concerne pas et ils seront de toutes façons tenus informés par la tv "Run 1ere" qui, fidèle à elle même, est toujours partenaire de ces merdes.
-Je souhaite bonne chance et surtout beaucoup de patience à celles et ceux qui résident à proximité, ce n'est qu'une toute petite semaine ( infernale ) à tenir, sinon tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes à saint pierre où le peuple n'a plus faim puisqu'on lui donne à festoyer du sakifo.

4.Posté par Zarin le 30/05/2015 12:25
Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes du genre de celles d’Hitler sont dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées.

Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser.

On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté.

Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur – qu’il faudra entretenir – sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur. L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu.

Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutienne devront ensuite être traités comme tels. On observe cependant, qu’il est très facile de corrompre un individu subversif : il suffit de lui proposer de l’argent et du pouvoir.

Le meilleur des mondes, d' Aldous Huxley

5.Posté par Lolo LOCO le 30/05/2015 16:07
Franchement les gars vous carburez à la merde ou quoi?
Zarin! c'est quoi le rapport entre ton copié-collé d' Huxley et le Sakifo????
Jacky lechat tu doits avoir au moins 200 ans pour être aussi aigri.
Ce qui à de bon dans tout ça c'est qu'on ne verra certainement pas vos trognes dans cette belle fête.

6.Posté par veridik le 30/05/2015 16:22 (depuis mobile)
le post 4 a tout dit

7.Posté par nrj le 30/05/2015 16:44
C'est bien !
Même en geôle , on entend la musique !
Quel bordel !

8.Posté par canardland le 30/05/2015 19:12
sakifo ça oui,tous le monde attends ça pour pouvoir se dépouiller tout péter et cogner sur maman en rentrant!je rigole a la reun on a pas besoin de sakifo pour faire ce qui faut......

9.Posté par moin la di le 30/05/2015 23:57
Eh OUI dans la zole aussi y fo sakifo .....alors que ce ne sont que de la racaille souvent récidivistes qui ont qui fait du tort à la société plus de limite........ pourquoi pas même les offrir un WE au palm puisque l’hôtel est posé dans la commune alors que dans le temps jadis pour pouvoir même aller travailler à l’extérieur chez lzq religieuses couper zerbes il fallait être un prisonnier irréprochable pendant un certain temps de privation de liberté et avec linge condamnés en plus pas linges de marques ...les temps changent ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales