Société

Saison des baleines: Encore des mauvais comportements et des PV


Les services de l'Etat et les associatifs font le bilan (image d'archives)
Les services de l'Etat et les associatifs font le bilan (image d'archives)
Les services de l'Etat ont dressé hier le bilan de la saison des baleines sur son volet du respect de la charte d'approche.

Comme chaque année, un certain nombre de dérives ont été observées cette saison, mentionne la sous-préfète de Saint-Paul Chantal Ambroise.

Outre les comportements irrespectueux envers les cétacés (harcèlement, encerclement, poursuite, séparation des couples mères/baleineaux), d'autres dérives en lien avec la sécurité des personnes embarquées ont été constatées. Quand ce n'est pas la sécurité qui est mise en cause, certains professionnels se sont adonnés à des activités non autorisées en faisant payer des passagers à bord de navire ayant des activités professionnelles autres que le transport de passagers.

De juin à octobre, 45 opérations réparties sur 37 dates différentes ont eu lieu (23 jours ouvrables, 8 samedis, 5 dimanches, 1 jour férié). Pour arriver à tisser une toile aussi large, 156 agents ont été mobilisés sur les 45 opérations recensées.

Ces sorties se sont traduites par des actions de sensibilisation et des avertissements à différents propriétaires ou loueurs de bateaux.

Le volet répressif s'est matérialisé par l'établissement de cinq PV d’infraction pour "perturbation intentionnelle" dressés par les agents de la DMSOI et la brigade nautique côtière. Ces PV ont été adressés au Parquet pour suites à donner, comme le veut la formule.

Laurent Mouysset de l'association Globice est quant à lui intervenu sur les chiffres de la fréquentation des côtes réunionnaises par les baleines à bosse cette saison. A la fin du mois d’août, 127 baleines avaient été observées et identifiées.
 
Enfin, il a été question hier du projet de "route des Baleines" initié par la SPL Tamarun, Globice et l’IRT qui prévoit de créer toute une série de plate-formes d’observation terrestres  le long des côtes de l’Ouest. Cela devrait permettre de proposer au public une alternative aux excursions en mer en minimisant l’impact sur les baleines et les cétacés.
Mardi 19 Novembre 2013 - 11:13
.
Lu 576 fois




1.Posté par Globice bidon le 19/11/2013 15:35
Une bande de pseudos scientifiques se sont autoproclamés spécialistes des cétacés
Ce sont des rigolos qui veulent monopoliser le plaisir de voire des baleines

2.Posté par muppets le 19/11/2013 17:32
Je suis plaisancier respectueux des baleines, mais pour autant je ne respecterai pas une interdiction absurde si jamais elle se présentait. Je pense même que nous serions très nombreux à braver cette interdiction, contrôles ou pas. Le comportement inadmissible de quelques uns qu'il convient de sanctionner ne saurait servir de mauvais alibi à une quelconque restriction.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Décembre 2016 - 09:09 Crise requin: Un rassemblement à l'Ermitage

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales