Social

Saiper : Un syndicat qui ne doit rien à personne


Saiper : Un syndicat qui ne doit rien à personne
Ce matin, conférence de presse pour le syndicat Saiper (Syndicat alternatif des instituteurs et des professeurs des écoles de la Réunion) à Saint-Denis. Didier Debals, membre du bureau et Stéphane Checkouri, nouveau secrétaire, ont tenu une nouvelle fois à dénoncer les coupes "sombres" dans l’Éducation nationale pour la rentrée 2012-2013, mais surtout à montrer la "bonne santé" du syndicat qui occupe désormais une place importante dans le paysage syndical réunionnais.

Lors des dernières élections professionnelles, le syndicat Saiper a progressé en terme de représentativité au sein du premier degré. "En tout nous sommes plus de 500 enseignants syndiqués", explique Stéphane Checkouri, secrétaire du Saiper. Le syndicat Saiper a été créé en 1995 avec seulement 20 adhérents, désormais en revendique plus de 500. "On représente environ 8% des enseignants, ce qui nous place dans la moyenne syndicale", ajoute-t-il.

Cette "bonne santé" tient surtout de l'indépendance du syndicat. "On ne dépend pas du national. Mais surtout on ne dépend d'aucun parti politique, d'aucune subvention d'une quelconque mairie ou du rectorat", tient à rappeler Didier Debals, membre du bureau. Pas seulement un syndicat, le Saiper essaie d'avoir "une analyse" poussée sur la société. "On ne s'occupe pas que de l'Education nationale, on évolue ailleurs", souligne Stéphane Checkouri.

Le combat permanent que mène le Saiper avec l'ensemble de l'intersyndicale porte sur les "saignées" dans les effectifs de l’Éducation nationale. Une nouvelle "coupe" dénoncée par le syndicat. "En tout ce sont 156 postes qui vont être supprimés, dont 69 dans le premier degré", explique-t-il. Une diminution des effectifs "dramatique" pour le syndicat d'autant plus qu'elle touche aux "maitres spécialisés".

"Ils viennent en aide aux enfants en difficultés. En supprimant ces postes, les enseignants se retrouvent avec des classes où des enfants ne s'intègrent pas. Avant on avait recours aux maitres spécialisés, aujourd'hui on se débrouille tout seul mais on est dépassé", explique Stéphane Checkouri. "On supprime bêtement les postes et on répartit la misère, c'est la nouvelle logique du rectorat", lâche dépité Didier Debals.

Le Saiper continue de dénoncer les "coupes sombres" dans l’Éducation nationale et tente d'agrandir le nombre d'adhérents en s'intéressant désormais aux professeurs du second degré.
Dimanche 12 Février 2012 - 14:05
Lu 1718 fois




1.Posté par bopal le traitre le 12/02/2012 14:57
Longue vie au SAIPER.

parlons aussi du SNUIPP974 qui depuis des années trahit ses syndiqués, sabote les plus part des actions pour que les leches- XXX qui font du copinage avec le recteur puisse gagner leur promotion a bois joly potier.

Ces gens là ne trahisssent pas seulement leur adherents, ils sont la honte du syndicalisme et on ne comprend pas que l'intersyndicale tolere les jaunes sans rechigner

2.Posté par Thierry le 12/02/2012 15:01
Au moins, des syndicalistes SYNDICALISTES .... comme le MDPS par exemple affranchi de toutes connotations politiciennes et financières.... La cause syndicale intrinsèque au syndicalisme.... INDéPENDANCE.....

Leur route --mythique-- et idylique est, certes, beaucoup plus chaotique mais c'est le prix à payer... au nom de l'indépendance... Les gens recherchent de l'AUTHENTIQUE ...et se méfient des grands syndicats corporatistes manipulés et manipulateurs ...et s'y désengagent sauf s'ils veulent aussi goûtter au gâteau...

3.Posté par noe2012 le 12/02/2012 15:04
On ne peut que lui souhaiter "Longue vie" et "Bonne lutte syndicale" à ce syndicat indépendant !

Qu'il défende au mieux les intérêts de l'EN !

« L’important, c’est de savoir comment prendre toutes les choses calmement. » (MF)

4.Posté par Olivier le 12/02/2012 18:28
Inquiétant pour l'avenir des enfants de voir une bande d'extreme gauche recruter des adhérents...Pauvre éducation nationale...

5.Posté par L''''''''Ardechoise le 12/02/2012 22:08
Zitoun ( 4, c'est le mot en zarab pour ton pseudo) quand on ne sait pas de quoi on cause, on la ferme!

6.Posté par Thierry le 12/02/2012 22:25
Oh NON... tu disais ne pas botter en touche .... ce n'est pas du jeu ......... on dira que c'est à cause du "pas de match de rugby"....

7.Posté par Lapierre Daniel le 13/02/2012 09:56
Bonjour à tous,

Le syndicalisme est une affaire de conviction sans faille, mais aussi d'éloignement de la cause matérialiste. Il m'est arrivé dans mon parcours dans de grands syndicats d'entendre une minorité bien sûr, posait comme conditions pour être candidat à la réprésentation du syndicat dans les instances: "Est-ce qu'il y a des voyages, les repas sont remboursés à quelle hauteur etc...?"
Au MDPS ce type de questionnement n'existe pas car tout est clairement défini, les repas 7,00€ remboursés ( quel que soit le prix réel du repas), les frais de déplacements au prix reconnu par les impôts, pas de voyage vers la Métropole, pas de fournisseurs (copinage), le meilleur prix avec la qualité. Et tout cela sur justificatifs, que les frais engagés concernent réellement l'activité syndicale du MDPS. Cela permet de ne pas mettre le MDPS soumis à des systèmes d'influence. C'est peut-être cela la liberté d'action, des procès remportés sans compromission etc...
Le SAIPER est un syndicat catégoriel orienté fonction publique, le MDPS (Mouvement pour la Défense Prud'homale et Salariale), orienté secteur privé, avec une connotation prononcée défense juridique. Les adhérents du MDPS, sont en grande majorité convaincus de la réactivité d'un syndicat de proximité. Ceux qui n'ont aucune culture syndciale restent adhérents le temps de l'instruction de leur dossier juridique. C'est leur droit, le temps de leur adhésion, ils particpent quand même à la vie du MDPS. Mais les choses sont claires.
Ne devoir rien à personne, permettre l'équilibre financier de la structure par nos propres compétences, c'est tout de même plus gratifiant que de faire de la revendication de façade et se soumettre aux rappels à l'ordre.
Mes amitiés syndicalistes aux vrais de vrais.

Pour le MDPS. LAPIERRE daniel.
site web: www.syndicaCmdps.com

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales