Social

Saint-Pierre: Les agriculteurs distribuent des choux rond-point Casernes


Photo d'un contributeur de la page FB Radar974
Photo d'un contributeur de la page FB Radar974
Ce matin, des planteurs se sont positionnés au niveau du rond-point Balance Casernes à Saint-Pierre. Les agriculteurs distribuent des centaines de choux gratuitement. D'autres ont fini sur la chaussée, jetés pour protester contre l'importation de fruits et légumes en concurrence directe avec leur production.

La route n'a pas été bloquée mais l'opération a occasionné des embouteillages plus importants qu'à l'accoutumée. 

Dimanche déjà, des planteurs de la Plaine des Cafres détruisaient leur champs de choux avec leur tracteur. Ils étaient soutenus dans leur démarche par le président de la CGPER Jean-Yves Minatchy qui demandait aux différents candidats aux régionales de prendre position.
Jeudi 26 Novembre 2015 - 09:22
Lu 1302 fois




1.Posté par kld le 26/11/2015 08:50
vaut mieux distribuer que détruire.........il est vrai que certains ds d'autres péi de la zone ont de réelles problèmes de survie.mais bon , c'est loin , hein?

2.Posté par kld le 26/11/2015 09:22
distribuer c'est bien , détruire , pratique de péi riche.mais bon , c'est le lot commun .

3.Posté par Pfff le 26/11/2015 09:46
Pourquoi ne pas les distribuer aux collectivités pour les écoles ?

Ce serait un bon geste de votre part ... parce que là, c'est du gaspillage alors qu'il y a des gens qui ne peuvent même pas acheter des légumes !!!

4.Posté par Thierry le 26/11/2015 10:11
Cela me fait penser au foot. Vous me direz, rien à voir. C'est vrai.

Je vous raconte tout. Une maman va regarder son fils lors d'un match. A la maison, elle appelle son fils (grand et castaud, mon chou -pour vous dire-).

WoUai, enfin, son fils chéri a le ballon dans les pieds et est près du but. Elle ne peut se contenir et ne dira pas "mon chou tire" ... mais ... "Mon chou, ... choute"...

La terre, comme une maman, est nourricière ... aimons là.

5.Posté par GIRONDIN le 26/11/2015 11:04 (depuis mobile)
Ils vont réclamer 175000€ à la Région pour exporter leurs ananas en décembre?

6.Posté par Precursor le 26/11/2015 11:21
L'article 63 du traité de fonctionnement de l'Union Européenne nous empêche d'entraver la concurrence venant de l'extérieur, et l'UE nous empêche de protéger nos agriculteurs.
Mais voyons les choses positivement : si ça vous chante, grâce à l'article 63 vous pouvez délocaliser vos plantations à volonté, sans que personne ne puisse vous dire quoi que ce soit ! Et si vous délocalisez vers un pays d'Europe de l'Est, vous pourrez même toucher des subventions pour cela !!! Naturellement, dans ce cas vos récolteurs habituels seront mis au chômage, mais pour vous ce sera le top ! Heureux d'être dans l'Union Européenne !!!
Pour en savoir plus sur l'article 63 : https://www.youtube.com/watch?v=IqwO9k4pyyE
ou bien sur l'agriculture en général : https://www.youtube.com/watch?v=gYx2hlUTchc

Pour sauver notre agriculture (sans même parler des articles 38-39 qui pousse à l'agriculture intensive ou encore du traité TAFTA qui nous arrive bientôt), la seule façon légale est de dénoncer l'article 63 du TFUE. Or pour modifier cet article 63 (comme tous les autres) il faut l'unanimité des 28 états membres (cf. article 48 du TUE)... Un pays comme le Luxembourg (par exemple), qui ne vit que de l'article 63, ne voudra jamais qu'on en touche une virgule !
La seule solution pour sauver notre ile et notre pays c'est de sortir de l'Union Européenne (article 50).

7.Posté par Gromale le 26/11/2015 13:08
@ 6 : l'UPR devrait voir aussi ce que nous apporte l'Europe.

8.Posté par Precursor le 26/11/2015 14:11
@ Gromale
L'UE nous apporte aussi des subventions qui nous coûtent 1,67 fois les montants reçus, 60% de chômage en plus dans la zone Euro depuis 2002 (alors qu'il est stable dans les pays de l'UE hors zone euro), des tas de lois et normes très paralysantes et surtout : la guerre.
Allez sur youtube voir cette conférence "L'Europe, c'est la guerre" et vous verrez l'Europe différemment. Après vous serez prêt à encaisser sa symétrie, la conférence "L'Europe, c'est la paie"...

9.Posté par véridik le 26/11/2015 15:44
ils découvrent que les grandes surfaces sont des voleurs ? quand ça leur arrange ^^

10.Posté par l'observateur le 26/11/2015 16:54
Les maraîchers sont dans les choux... Pour certains, ce sera trés bientôt la fin des haricots, pour d'autres les carottes sont déjà cuites alors que le pouvoir est monté à la tête de certains qui ont chopé le melon. Faut il en conclure que zot pois lé au feu?

11.Posté par kld le 26/11/2015 18:01
ben jette , alors que na un peu la besoin .la neige la finne tombé ? meme attitude qu'ailleurs .copier certains , c'est pas la solution .syndrome des "territoires" riches ?

12.Posté par GIRONDIN le 26/11/2015 19:03 (depuis mobile)
10. l''observateur
Excellent!!!!
Il y a de quoi tomber les pommes.😁

13.Posté par kld le 26/11/2015 19:57
y avait il des enfants ds les choux ? c'est vraiment dégueulasse , sachant que les enfants y naissent , y a plus de respect de rien !

14.Posté par Thierry le 26/11/2015 20:56
Top kld. On nous enlève même cela.

On prend vraiment les agriculteurs pour des vaches à lait. Ils font comprendre qu'ils ne sont pas des moutons et que si ça continue, ils donneront des coups de bélier... dans la Région où ça fait mal ... Ca va casser des c... euh ! pardon -restons polis- casser des oeufs.

Pendant ce temps, les grandes surfaces ont trouvé la poule aux oeufs d'or, nous.

Demain, ça va sentir ... Tout le monde sait que le chou ça fait ... La couche d'ozone va encore prendre un coup.

15.Posté par francis le 27/11/2015 07:23
Il faut arrêter d'importer des choux (voire aussi des carottes) et il faudrait mettre en route rapidement et les commercialiser sur tous les marchés forains des fruit et légumes bio sans pesticides ni engrais chimiques, car cela fait défaut à la Réunion alors que c'est bon pour notre santé avec des prix raisonnables. Il y a une grosse demande en fruits et légumes bio et pour l'instant on n'en trouve pour ainsi dire nulle part. Par ailleurs, les tomates (une seule variété à la Réunion sur les étals), surtout en serre sont de qualité médiocre, je ne retrouve pas les bonnes tomates de mon enfance, bien rouge, cultivées en terre, avec une très bonne saveur. Il faudrait cultiver à la Réunion plusieurs variétés de bonnes tomates (dans certaines régions en métropole, il y en a chez certains producteurs bio). Tout cela en plus donnerait des emplois.

16.Posté par kld le 27/11/2015 09:33
c'est bien ce qu'il me semblait , cela existe déjà .une régulation de la production via une coop .c'est si dure de s'adapter au marché ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales