Social

Saint-Philippe vient en aide aux ex-salariés de l'ARAST

Une délégation de six ex-employés de l'ARAST a été reçue par le président du Conseil d'administration du CCAS (Centre communal d'action sociale) de Saint-Philippe ce lundi. Elle a pu obtenir une aide d'urgence pour un groupe de 13 personnes en détresse et en manque de ressources. Ce groupe s'occupait des personnes âgées sur le territoire communal.


Saint-Philippe vient en aide aux ex-salariés de l'ARAST
Le président du CCAS de Saint-Philippe, Olivier Rivière, a débloqué une aide sociale d'urgence en faveur des ex-employés de l'ARAST qui œuvraient sur la commune auprès des personnes âgées, il y a quelques semaines encore.

Cette somme individuelle a été fixée à 150 euros et pourrait être accompagnée par d'autres aides financières et/ou alimentaires selon les cas. Une séance spéciale devrait se tenir dans les jours prochains sur cette question et sur les montants de ces nouvelles aides qui pourraient, entre autres, prendre la forme de colis alimentaires.

Cette aide est le résultat d'une réunion qui s'est tenue hier matin en présence d'une délégation de six ex-employés de l'ARAST qui exerçaient leurs fonctions à Saint-Philippe. Pour la plupart de ces mères de familles, la situation est devenue inextricable et cette aide constitue à coup sûr une première bouffée d'oxygène pour subvenir à des besoins spécifiques, plus particulièrement auprès de leurs enfants.

De leur côté, les personnes âgées sont nombreuses à ne plus bénéficier des différents soins des aides à domiciles qui exerçaient sur la commune du Sud sauvage. C'est pourquoi, les services sociaux du Centre communal d'action sociale ont été priés de "demeurer en alerte et de tout mettre en œuvre pour construire une solution alternative communale sur le territoire", explique le maire et président du CCAS, Olivier Rivière.
Mardi 12 Janvier 2010 - 08:45
Ludovic Robert
Lu 1946 fois




1.Posté par javedi le 12/01/2010 10:18
voila une bonne action malgres la petite somme au moin le jeune maire LA Fé OU est le FAMEUX CONSEILLER GENERAL DE C7 commune (DD) soit disant lu lé la . oui il est present que pendant les manifestaions organiser par notre maire. mais 2011 y arrive et les plus belle année de sa vie sera ses deux ans mandant inactif et sournoie.

2.Posté par David le 12/01/2010 12:31
Belle initiative du plus jeune maire de l'île, qu'attendent ses pairs pour réagir ? Les autres devraient prendre exemple.

3.Posté par bravo le 12/01/2010 13:23
bravo. Enfin un maire qui agit concrètement!

4.Posté par Pub le 12/01/2010 13:51
Un maire qui a besoin de faire sa pub pour ne pas qu'on l'oubli.

Mais on peut l'oublier, c'est pas intéressant.

5.Posté par claude le 12/01/2010 14:22
MAIS OUSSA Y Lé LA GRANDE DEFENSEUSE DES FEMMES?

6.Posté par merci le 12/01/2010 20:37
Merci pour ce geste. Aujourd'hui, je pense que ce n'est pas l'importance des aides qui sont accordées à ces femmes en détresse qui représentent une bouffée d'oxygène mais la réalité des actions menées. j'espère, comme beaucoup d'internautes, que les autres maires feront de même.

7.Posté par batman le 12/01/2010 21:15
population de sT-PHILIPPE , faites bien la différence entre votre maire actuel qui prend à coeur votre problème et votre conseiller général fraîchement élu qui lui a brillament voté la fermeture de votre entreprise arast; alors qu'il pouvait demander une enquête sur le fonctionnement de l'association, l'implication des socialistes. On aurait pu débarquer les gestionnaires et travailler proprement.Le dalleau la préfère licencier le personnel.Souvenez-vous bien

8.Posté par lia le 13/01/2010 09:39
zot na la chance a saint andré faut fournir une innombrale papier et faut écrire aux maire pour explique out situation, com si li entend pa dan lé médias problème nou lé na

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales